Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le 60e RI de Besançon
  • Le 60e RI de Besançon
  • : Le parcours du 60 e régiment d'infanterie durant la Grande guerre . Son parcours, ses hommes, ses combats .
  • Contact
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 18:26

15 avril 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Mutations : le sous-lieutenant Rouget venu sur le front est affecté à la 9e Cie à la date du 15 avril 1915 .


Événements : journée entièrement calme jusqu'au tir de notre artillerie effectué à 15h30, ce tir a été précédé d'une action d'infanterie assez vive par tous nos tireurs d'élite, aux nombreux coups de sifflets et apparitions de baïonnettes au-dessus du parapet . Ces mesures n'ont pas réussi à faire sortir les allemands de leurs abris, ils n'ont répondu que par deux coups de fusil à notre fusillade . Inaction également de leur artillerie ; une salve de 77 vers la 9e batterie, une salve de 105 fusant sur Montaigu .


Travaux : semaine du 8 au 15 avril 1915

  1.  
    1.  
      1. 1ère ligne – 1ère urgence tranchée : Sabran – organisation d'un réseau de défenses accessoires . Renforcement des abris et construction d'abris cavernes nouveaux . Assainissement et réfection de la tranchée à la suite des dégâts causés par le mauvais temps ( 6 au 10 avril ) . Tranchée Pereira – même travail qu'à Sabran , en plus pose de volets de fer pour masquer les créneaux d'abris de mitrailleuses . Tranchée de l'Aisne – organisation de défenses accessoires . Réfection et construction des parapets et boyaux ( 6 au 10 avril ) . aménagement du Fortin . Réfection des abris et construction d'abris cavernes .

      2. Ligne principale – 1ère urgence : tranchée Paret , organisation d'un double réseau de fils de fer barbelés . Création d'abris caverne .

      3. Ligne de soutien – 2ème urgence : programme du tableau précédent .

      4. Centre G – 3ème urgence : programme du tableau précédent .


Pertes : 4e Cie David Marius 2e cl Tué balle au ventre .


15 Avril 1916

Secteur Eix ( Meuse )


Ordre général : portant citation à l'ordre de la 14e DI des militaires dont les noms suivent -

Le capitaine Leroux commandant la 3e Cie du 60e d'infanterie .

Le sous-lieutenant Férat de la 6e Cie

Le sous-lieutenant Viard de la 6e Cie

Le soldat Nommier de la 7e Cie

Le sous-lieutenant Schmidt de la 5e Cie

Le sous-lieutenant Chappaud de la 7e Cie

Le sous-lieutenant Duchaillut de la 8e Cie

Le sous-lieutenant Ballet de la 7e Cie

Le médecin-major de 2e cl Faveret du 1er bataillon

Le caporal-télégraphiste Justin de la C.H.R

Le médecin-auxiliaire Maurice du 2e bat .

Le cycliste Percey de la C.H.R

Le soldat Braud de la 3e Cie

L'adjudant Perret de la CMB2

Le médecin-auxiliaire Schlatter du 3e bat .

Le cycliste Courville de la C.H.R

Le sergent Bernadet de la 7e Cie .

Le lieutenant Dropey de la1ère Cie .


Événements : le colonel prend à 6h du matin le commandement du secteur . Au matin, les officiers du bataillon Françon effectuent la reconnaissance du sous-secteur B, tandis que les Cies de mitrailleuses n°1 et n°2 reconnaissent les emplacements que leurs Cies doivent respectivement occupés : C.M.R à la disposition du sous-secteur C . C.M.R2 à la disposition du sous-secteur A . Violent tir de notre artillerie au cours de l'après midi . La relève du bataillon Françon et des CMR 1 et 2 a lieu sans incident dans la nuit du 15 au 16 .


Pertes : 1ère Cie Fléchon Maximin 2e cl tué .

1ère Cie Laprade Georges 2e cl blessé .


15 Avril 1917

Secteur Hermonville ( Marne)


Événements : le régiment doit attaquer au jour J .


Plan d'engagement :


I ) Mission du régiment -

La 27e brigade, encadrée à gauche par la 37e DI, à droite par la 28e brigade doit coopérer à l'attaque de cette dernière brigade sur Brimont, en la couvrant vers le N.E et en débordant cette position par le Nord . Le 60 e ayant à sa gauche le 44e, à droite le 35e RI a pour mission dans la zone indiquée ci-dessus d'enlever la 1ère position allemande ( le bois du champ du seigneur ); la 2ème position ( voie ferrée Reims-Laon ) et de venir s'établir en fin de journée sur la ligne du chemin de terre ( Ferme Landau – Auménancourt le petit ) , un bataillon du régiment doit être mis à partir de l'heure H45 au bois Favel, à la disposition du colonel commandant la 28e brigade pour l'attaque de Brimont .


II ) Zone d'action -

Limitée au nord par la ligne : redoute des japonais ( exclue ) intersection du boyau Séchamp et de la 1ère ligne allemande point 79,6 dans le rentrant du bois en potence - Point 6225 -extrémité sud du garage du chemin de fer à voie étroite à la lisière Est du champ du seigneur -Carrefour 88,3 à 300 m à l'Est du Champ du Seigneur - Point où la tranchée de Burovine, touche la voie ferrée - corne S.O de la grande tournière - corne N.E du bois Favel - croisée des chemins 9917 – cote 83,0- cote 87,3 – cote 97,3 .

Limitée au Sud par la ligne : redoute des poilus ( incluse ) - point 5722 – carrefour à 100 m S.E du 82,2 au S.E du Champ du Seigneur - cote 85,0 à 150 mètres N.E de Berméricourt sur la route Berméricourt, Orainville – lisière Sud du bois Favel – ferme Landau ( exclue ) .


III ) Dispositif préparatoire à l'attaque

Le régiment sera entièrement disposé avant l'heure H par bataillons successifs dans le secteur Du Godat, au nord du canal .

En première ligne : Bataillon Chenost – 2 Cies en 1ère ligne séparées par le boyau de l'écluse – 1 Cie en réserve derrière la Cie de droite ; sa Cie de mitrailleuses répartie entre la Cie de gauche en 1ère ligne et la Cie de réserve .

En deuxième ligne : Bataillon Duffet – 2 Cies en 1ère ligne séparées par le boyau de l'écluse - 1 Cie en réserve derrière la Cie de droite; la Cie de mitrailleuses avec la Cie de réserve .

En troisième ligne : bataillon Madamet – ayant une Cie à l'Est du boyau de l'écluse derrière la Cie de réserve du bataillon Duffet – 1 Cie à l'Ouest du boyau de l'écluse dans le boyau central et la tranchée de la Somme – 1 Cie talus de la rive Nord du canal – Cie de mitrailleuses , tranchée de la Somme .


IV ) Plan d'action du régiment .

Objectifs successifs et mission des Unités : l'assaut de la première position sera donnée à l'heure H ; cette position devra être enlevée d'un seul élan , le Btn de 2e ligne suivant au plus près le Btn de tête pour éviter les tirs de barrage . La remise en main des unités et l'échelonnement en profondeur seront pris au cours de la progression . Après enlèvement de la 1ère position, le Btn de tête se reformera rapidement sur la ligne approximative I.I ( voir calque ) afin d'aborder en ordre la position intermédiaire : Bois du Champ du Seigneur, Tranchée de Blume . Le Bois du Seigneur enlevé le Btn Chenost s'y installera et le Btn Duffet exécutant un passage de ligne, se portera à l'attaque de la 2ème position ( Voie ferrée Reims-Laon , tranchée de Burovine et de Transylvanie ) puis progressera dans les conditions de temps prévues vers l'objectif final fixé au régiment , les Btn Chenost et Madamet accolés suivront le Btn Duffet comme il est dit ci-après .


Bataillon Chenost - 1er objectif 1ère lignes allemandes sur tout le front du régiment , ces lignes devront être enlevées d'un seul élan , minimum de force sur la ligne centrale (entre 5223 et la jonction de la 1ère ligne et du boyau du Gibet ).

Débordement par les ailes par une action en profondeur d'une part à droite, pour la mainmise sur le mamelon du point 5722 d'autre part à gauche par un dispositif échelonné de la Cie de gauche à l'Ouest de 5223 jusqu'à l'occupation de la cote 79,6 , du bois en Potence, les éléments de gauche en liaison étroite avec le 44e RI ; occuper solidement le mamelon 5722 qui forme pivot de manœuvre pendant la conversion de l'aile marchante et faciliter la progression de cette dernière en agissant sur la lisière du Bois en Potence . Remise en main rapide des unités sur la ligne approximative I.I et reprise immédiate à H+35 de la marche sur le 2ème objectif ( ligne intermédiaire jalonnée par les organisations de la lisière Ouest du Bois du Champ du Seigneur prolongée au Sud par la tranchée de Blume ) la ligne 2.2 étant franchie à H+1,5' . Continuation de la progression de manière à atteindre à H+1,20' la ligne 3.3 dernier objectif fixé au bataillon sur les pentes Est du Champ du Seigneur qui devront être organisées . Le Btn Chenost poussera des patrouilles pour la reconnaissance de la voie ferrée jusqu'au carrefour 88,3 et au croisement des chemins à 100 m S.E de la cote 82,2 . Le bataillon Chenost sera dépassé ensuite par le Btn Duffet ( chargé de l'attaque de la 2ème position ) dans les conditions fixées ci-après . Il marchera en arrière des éléments de gauche de ce Btn en formation largement articulée en profondeur; aussitôt après qu'il aura dépassé la voie ferrée, il donne comme point de direction à son élément de tête le d du bois de la Grande Tournière ( plan au 1/5000° ) empruntant ainsi que la zone du 44e RI et permettant au Btn Madamet qui marchera à sa hauteur de dégager si besoin est ; au profit du 42 e RI, une position de la partie Sud de la zone affectée au 60e RI .


Bataillon Duffet – fournira au Btn Chenost , 2 sections pour le nettoyage des tranchées , suivra immédiatement avec le reste de ses éléments le Btn Chenost ; 2 Cies en première ligne , la 3e Cie à la disposition du Colonel en arrière du centre suivant l'axe général – 5923 ( Corne Est du bois en Potence, sur le boyau du Gibet – cote 92,4 du Bois du Champ du Seigneur ) .

Mission – appuyer le Btn Chenost jusqu'à l'enlèvement inclus de ce bois , cet objectif une fois enlevé , se porter par un passage de lignes à l'assaut de la 2ème position ( Voie ferrée, Tranchée de Burovine et de Transylvanie ). Le calque indique la ligne qui devra être franchie à H+2en avant de la voie ferrée par les éléments de tête du Btn se portant à l'attaque . La 2ème position enlevée, après avoir marquée un temps d'arrêt, le Btn Duffet franchira à H+4 la ligne 4.4 et après l'enlèvement du Bois Favel à H+5,30, la ligne 6.6 pour marcher sur son dernier objectif .


Bataillon Madamet - ( réservé pour l'attaque de Brimont )

suivra immédiatement le Btn Duffet au moment du déclenchement de l'attaque; complétera si besoin est le nettoyage des tranchées ; marchera dans la même formation que le Btn Duffet et dans son sillage jusqu'à l'enlèvement du Bois champ du Seigneur ; au moment où ce dernier Btn se portera à l'attaque de la deuxième position, viendra se placer à droite du Btn Chenost et progressera à sa hauteur au delà de la voie ferrée pour venir se placer face au S.E à la lisière Sud du Bois Favel d'où il devra déboucher à H+5,30' pour coopérer, sous les ordres du colonel commandant la 28e brigade, à l'attaque de Brimont .


V ) Coopération de l'artillerie et progression des unités .


L'appui de l'artillerie a été basé sur une vitesse moyenne de 100 m en 3' pour l'infanterie . Le croquis ci-joint indique l'action simultanée de l'infanterie et de l'artillerie ; la troupe d'attaque d'infanterie progressera avec les obus en suivant les barrages successifs d'aussi près que possible . L'allongement du tir de l'artillerie correspond pour l'infanterie au commandement de '' En Avant '' .


VI ) Le colonel quittera son P.C Solférino de manière à marcher jusqu'à l'enlèvement inclus du Bois du Champ du Seigneur avec la Cie de réserve du Btn Duffet . Il aura en réserve à sa disposition une Cie + 2 sections de mitrailleuses du Btn Duffet et 2 canons de 37 .


VII ) Mitrailleuses


Les CM seront à la disposition des chefs de Btn; toutefois le commandant Duffet mettra dés l'heure H 2 sections de la CM2 à la disposition du colonel et qui marcheront avec la Cie de réserve .


VIII ) Canons de 37

1 canon à la disposition du Btn Chenost pour agir si possible avant l'heure H sur les organisations de la zone du point 5722 et appuyer sa progression jusqu'à la conquête de son dernier objectif . 2 canons avec le sous-lieutenant Fanton d'Andon à la disposition du colonel, marcheront avec la Cie de réserve . Une reconnaissance marchant avec la Cie de réserve du Btn Chenost préparera l'entrée en action éventuelle des 2 canons de 37 réservés dans le but de renforcer ce bataillon en agissant sur les organisations de la position intermédiaire ( Lisière Ouest du Champ du Seigneur – tranchée de Blume ) . Dés que le Btn Chenost aura enlevé le Bois du Champ du Seigneur, une deuxième reconnaissance sera poussée jusqu'à la lisière Est de ce bois avec mission d'appuyer l'attaque de la 2ème position par le Btn Duffet . Dés que ce Btn aura dépassé la voie ferrée, il sera mis à sa disposition un canon de 37 pour sa progression vers le Bois Favel ; les deux autres marchant avec le Btn Chenost étant remis de nouveau à la disposition du colonel .


IX ) Pionniers – Sapeurs – Bombardiers – Sections du 54e RIT


a ) Pionniers - l'adjudant et 10 pionniers marcheront avec le colonel . 1 sergent, 2 caporaux et 20 pionniers employés au ravitaillement ( voir §XI ) . 1 sergent, 2 caporaux et 18 pionniers employés à l'aménagement de passages sur les tranchées conquises ( voir §XI ) .


b ) Sapeurs – 1 caporal et 8 sapeurs seront chargés de la réfection des passerelles du Godat qui seraient détruites par le bombardement . 4 sapeurs employés au ravitaillement et à l'aménagement de passages sur les tranchées conquises . ( voir §XI )


c ) Bombardiers – employés au ravitaillement ( voir §XI ) . Une section du 54e RIT est mise à la disposition du régiment pour le ravitaillement . ( voir §XI )


X ) Génie


Une équipe de sapeurs de la Cie du génie 7/51 munie de charges allongées est mise à la disposition du régiment pour la destruction des réseaux de fils de fer ennemis au cours de la progression et de la destruction des nôtres si c'est nécessaire . Elle sera affectée au Btn Chenost . Des mesures sont prises pour assurer le ravitaillement en munitions, artifices, matériel, vivres et eau ; le relève et l'évacuation des blessés ; l'inhumation des morts .


D'après l'ordre n°28 /pc de la 27e brigade reçu à 15h30 . Le jour j est fixé au 16 avril . L'heure H = 6 heures .


Notre artillerie bombarde sans discontinuer les positions ennemies . L'artillerie allemande répond seulement par quelques tirs dirigés sur les passages du canal . L'infanterie allemande se montre toujours vigilante et lance un grand nombre de fusées éclairantes . 3 patrouilles envoyées pendant la nuit sont arrêtées par des tirs de mitrailleuses . Au cours de la nuit les fils de fer restant en avant de nos parallèles de départ sont enlevés . Au lever du jour plusieurs avions ont encore survolé nos lignes à faible hauteur . A 18h le lieutenant-colonel transfert sont P.C à l'ouvrage de Solférino . Les différents mouvements prévus au plan d'engagement pour réaliser le dispositif préparatoire à l'attaque, sont terminés à 23 H , sans incident . Les bataillons sont répartis de la façon suivante

Btn Chenost – dans les parallèles les plus avancées .

Btn Duffet – dans les parallèles reliant les ouvrages des Japonais, Magenta, Solférino, Poilus .

Btn Madamet – parallèles situées au Sud des anciennes tranchées de 1ère ligne .


Ordre général n°74

Officiers, sous-officiers , caporaux et Soldats , « Les États-unis d'Amérique viennent d'entrer en ligne aux cotés des alliés . Cet événement d'une importance sans égale, fait sortir de la neutralité, pour la défense du Droit et de la Liberté, la démocratie le plus pacifique du Monde . Il y a plus d'un siècle les drapeaux français et américains ont déjà flotté cote à cote , le sang versé alors a cimenté l'amitié des deux peuples . Tandis que la flotte américaine est déjà prête à combattre l'ennemi commun , l'effort militaire de la nation se poursuit avec un entrain admirable . L'aide morale apportée par les États-unis se double donc d'une aide matérielle, dont le poids dans la balance sera décisif et hâtera la victoire complète de nos armes . » Signé Nivelle .


Ordre général n°75

Aux officiers , sous-officiers et soldats des Armées Françaises « l'heure est venue – confiance, courage et Vive La France » . Signé R Nivelle .


Ordre général n°172

Le général commandant le 7e CA cite à l'ordre du corps d'armée les militaires dont les noms suivent :

Fusiliers, mitrailleurs, grenadiers et voltigeurs de la 1ère section de la 5e Cie du 60e RI

Sous-lieutenant Tholozan Raoul 1ère Cie .

Sous-lieutenant Nicolas Robert de la 6e Cie .

Sous-lieutenant Mercier Paul Henri 6e Cie

Signé : De Bazelaire


Promotions officiers – par décret en date du 9 avril 1917, sont promus pour prendre rang du 4 avril 1917 .

au grade de chef de bataillon à TD ( active ) - Mr Chenost , chef de bataillon à TT au 1er Bataillon .


Affectations – Mr le sous-lieutenant Vitte de la 8e Cie ( D Dre ) est affecté à la 6e Cie . Mr le sous-lieutenant Vignaud de la 12e Cie ( D Dre ) est affecté à la 7e Cie .


Pertes : 2 blessés .


15 Avril 1918

Secteur de Thièvres ( Somme )


Événements : en exécution de l'ordre n°584 de l'I.D 14 , du 15 avril, les éléments du 60e RI cantonnés à Authie évacuent ce village dans la matinée pour faire place aux troupes britanniques et viennent cantonner .


2e Bataillon ( 5e Cie et 2e CM Camp de Vauchelles les Authie ) et ( 6e Cie et 7e Cie Vauchelles les Authie )

3e Bataillon = Thièvres

Le Président de la République traverse le village de Thièvres en automobile à 16h30 .



Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article

commentaires