Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le 60e RI de Besançon
  • Le 60e RI de Besançon
  • : Le parcours du 60 e régiment d'infanterie durant la Grande guerre . Son parcours, ses hommes, ses combats .
  • Contact
/ / /
14ème DIVISION D’INFANTERIE
Saisie par Jean-Pierre Rocca
Composition organique
35 RI de août 1914 à nov 1918
42 RI de août 1914 à mai 1917
44 RI de août 1914 à nov 1918
60 RI de août 1914 à nov 1918
8 RIT de août 1918 à nov 1918
La Division des « AS »
Mobilisée dans la 7e région.
1914
2-10 août 1914 – Couverture au nord-est de Belfort, dans la région Petit-Croix,
Rougemont-le-Château.
A partir du 7 août, engagée dans la BATAILLE D’ALSACE :
Le 8 août, prise de Mulhouse ; le 9, violents combats vers Riedisheim et Rixheim.
10-14 août 1914 – Repli vers Reppe et Vauthiermont :
Le 13 août, combat vers Reppe.
14-25 août 1914 – Reprise de l’offensive en direction de Mulhouse :
Le 19 août, combat vers Dornach et réoccupation de Mulhouse.
Le 24, repli vers la frontière.
25-30 août 1914 – Retrait du front et transport par V.F. dans la région de Belfort, dans
celle de Villers-Bretonneux.
Le 29, mouvement vers l’est : Combat vers Proyart.
30 août-6 septembre 1914 – Repli par Montdidier, Clermont et Persan-Beaumont,
jusque dans la région de Louvres.
6-13 septembre 1914 – Engagée dans la 1re BATAILLE DE LA MARNE.
Du 6 au 10, BATAILLE DE L’OURCQ : Combats vers Bouillancy et Acy-en-Multien.
A partir du 10, poursuite par Vaumoise et Vic-sur-Aisne jusque vers Autrèches.
13 septembre-14 décembre 1914 – Engagée dans la 1re BATAILLE DE L’AISNE :
Violents combats vers Autrèches, Hautebraye, Chevillecourt et Vingré. (1)
Stabilisation du front et occupation d’un secteur dans cette région :
Les 3, 8 et 30 octobre, éléments engagés dans les attaques sur le plateau de Nouvron.
Le 12 novembre, attaques françaises au nord de Vingré et vers la ferme Sainte Léocade.
14 décembre 1914-12 janvier 1915 – Retrait du front et repos vers Hartennes.
1915
12-19 janvier 1915 – Mouvement vers Soissons ; les 12 et 13, violents combats au nord
de cette ville, puis occupation d’un secteur aux abords de Soissons.
19-30 janvier 1915 – Retrait du front et repos dans la région de Montgobert.
30 janvier-4 août 1915 – Mouvement vers le front et occupation d’un secteur vers
Vingré et Pernant (guerre de mines) : Les 6 et 16 juin, éléments engagés, dans les
attaques du 35e C.A., sur la ferme Quennevières.
4-28 août 1915 – Retrait du front et repos vers Faverolles.
A partir du 15 août, transport par V.F. vers Saint-Hilaire-au-Temple.
Travaux dans la région de Suippes.
28 août-2 octobre 1915 – Occupation d’un secteur au nord-ouest de la ferme des
Wacques. Engagée, à partir du 25 septembre, dans la 2e BATAILLE DE
CHAMPAGNE : Violentes attaques françaises dans cette région.
2-20 octobre 1915 – Retrait du front ; repos vers les Grandes-Loges, puis, à partir du 5,
vers Bussy-le-Château.
A partir du 9, stationnement, en 2e ligne, vers la ferme Jonchery ; travaux, instruction.
20 octobre-25 novembre 1915 – Occupation d’un secteur vers l’Épine de Vedegrange
et à l’est.
25 novembre 1915-12 février 1916 – Retrait du front ; repos et instruction vers Mairysur-
Marne.
A partir du 9 décembre, mouvement par étapes, par Thiéblemont-Farémont, vers la
région d’Aulnois-en-Perthois ; repos et instruction.
A partir du 16 janvier 1916, mouvement vers le camp de Mailly ; instruction.
A partir du 2 février, transport par V.F. dans la région de Bar-le-Duc ; repos.
1916
12 février-3 mars 1916 – Mouvement vers le front et occupation d’un secteur vers
Bezonvaux et les abords ouest d’Étain.
Engagée, à partir du 21 février, dans la BATAILLE DE VERDUN :
Le 25 février, repli sur les Hauts-de-Meuse, de Bezonvaux à Eix.
Les 25, 26 et 28 février, violentes attaques allemandes.
Le 26 février, front réduit, à gauche, jusqu’à Vaux-devant-Damloup.
Le 2 mars, attaque allemande sur Vaux-devant-Damloup.
3 mars-11 avril 1916 – Retrait du front, transport par camions vers Haudainville, puis
regroupement vers Lisle-en-Barrois.
A partir du 10 mars, transport dans la région de Neufchâteau et repos dans celle de
Colombey-les-Belles.
A partir du 15 mars, travaux dans la région de Lucey (secteur du 31e C.A.)
11 avril-16 mai 1916 – Mouvement vers le front. A partir du 5 mai, engagée à nouveau
dans la BATAILLE DE VERDUN, vers l’étang de Vaux et le sud de Damloup
(éléments engagés dès le 14 avril)
16-30 mai 1916 – Retrait du front et regroupement vers Revigny.
A partir du 21 mai, transport par V.F. dans la région de Bruyères ; repos vers
Remiremont.
30 mai-18 juillet 1916 – Mouvement vers le front, et, à partir du 24 juin, occupation
d’un secteur à l’est de Gérardmer, entre la haute vallée de la Lauch et le col de la
Schlucht. (2)
18 juillet-10 août 1916 – Retrait du front et transport par V.F. dans la région d’Amiens.
Repos dans celle de Cachy et de Gentelles, puis dans celle d’Hamel et de Chipilly.
10-27 août 1916 – Engagée dans la BATAILLE DE LA SOMME, vers la Somme et le
bois des Riez (secteur réduit à droite, le 18 août, jusque vers le bois de Hem) :
Les 12, 13, 16, 18 et 24 août, attaques françaises ; coopération (avec la 47e D.I.) à la
prise du bois de Hem.
27 août-7 septembre 1916 – Retrait du front ; repos vers Villers-Bretonneux.
7-18 septembre 1916 – Mouvement vers le front. Engagée à nouveau, à partir du 12,
dans la BATAILLE DE LA SOMME, vers le nord de Bouchavesnes et la ferme de
Bois l’Abbé :
Le 12 septembre, enlèvement de Bouchavesnes.
Les 13 et 14, combats vers la ferme de Bois l’Abbé, le bois Saint-Pierre Vaast et le bois
Germain.
18 septembre-1er octobre 1916 – Retrait du front et transport par V.F. dans la région de
Châlons-sur-Marne. Repos à l’ouest de Sainte-Menehould.
1er octobre 1916-1er janvier 1917 – Mouvement vers le front et occupation d’un secteur
vers la Main de Massiges et Vienne-le-Château, étendu à gauche, le 5 octobre, jusque
vers Maisons de Champagne, et réduit à droite, le 31 octobre, jusqu’à l’Aisne.
1917
1er janvier-19 février 1917 – Retrait du front, mouvement par étapes, de Possesse, vers
le camp de Mailly, par Vanault-les-Dames, Saint-Amand-sur-Fion et Saint-Ouen ; repos
et instruction.
A partir du 25 janvier, mouvement, par Châtillon-sur-Marne et Sézanne, vers la région
de Muizon : travaux de 2e position.
19 février-21 avril 1917 – Mouvement vers le front et occupation d’un secteur vers le
nord du Godat et la ferme de Luxembourg (éléments au repos jusqu’au 8 avril)
Engagée dans la 2e BATAILLE DE L’AISNE : Le 16 avril, enlèvement des positions
ennemies vers Berméricourt.
21 avril-20 mai 1917 – Retrait du front, transport par camions dans la région Cumières,
Ay ; repos.
Le 3 mai, mouvement vers Ville-en-Tardenois ; repos et instruction.
20 mai-10 juillet 1917 – Occupation d’un secteur vers Courcy et Loivre.
10 juillet-22 août 1917 – Retrait du front ; repos et instruction vers Damery.
Du 16 au 22 août, transport par camions vers Dommartin-sur-Yèvre ; repos.
22 août-14 septembre 1917 – Mouvement vers la région de Verdun, et, à partir du 25,
occupation d’un secteur vers la cote 344 et la ferme Mormont :
Le 9 septembre, violente action ennemie vers la cote 344 (2e BATAILLE
OFFENSIVE DE VERDUN)
14 septembre-3 octobre 1917 – Retrait du front, transport par camions vers Condé-en-
Barrois ; repos et instruction.
3 octobre 1917-3 janvier 1918 – Mouvement vers le front et occupation d’un secteur
vers Béthincourt et l’ouest de Forges.
1918
3-31 janvier 1918 – Retrait du front, mouvement vers Bar-le-Duc ; à partir du 8 janvier,
transport par V.F. dans la région de Bayon ; repos et instruction.
31 janvier-2 avril 1918 – Occupation d’un secteur vers Domèvre et Emberménil.
2 avril-9 mai 1918 – Retrait du front et transport par V.F. de Bayon, vers Clermont et
Liancourt. Repos vers Breuil-le-Sec ; à partir du 7 avril, travaux à l’est de Clermont.
A partir du 12 avril, transport par camions au sud-ouest d’Amiens, puis mouvement vers
Rainneville et Vauchelles-lès-Authie. A partir du 1er mai, transport par camions vers
Abeele.
9-30 mai 1918 – Relève d’éléments britanniques, et occupation d’un secteur vers
l’étang de Dickebusch et la ferme Godezonne :
Le 27 mai, combat vers Dickebusch.
30 mai-14 juillet 1918 – Retrait du front ; repos vers Arques, puis vers Zuytpeene.
A partir du 7 juin, transport par V.F., de Saint-Omer, au nord-ouest de Beauvais ; repos.
A partir du 12 juin, transport par camions vers Breteuil ; travaux et instruction.
14 juillet-4 août 1918 – Transport par V.F. vers Coolus, Avize et Vitry-le-François.
Engagée, à partir du 16 juillet, dans la BATAILLE DE LA MONTAGNE DE
REIMS, ouis dans la 2e BATAILLE DE LA MARNE :
Les 17 et 18 juillet, combats du bois de Courton.
Du 21 au 24 juillet, en 2e ligne, dans la zone britannique.
A partir du 24 juillet, engagée à nouveau vers le bois de Courton et poursuite vers la
Vesle.
4 août-20 septembre 1918 – Retrait du front, et repos dans la région de Damery,
Cumières ; puis mouvement par étapes vers Montmirail.
20 septembre-10 octobre 1918 – Transport par camions à l’est de Châlons-sur-Marne.
A partir du 26 septembre, engagée vers Perthes-les-Hurlus et l’ouest du Mesnil-les-
Hurlus, dans la BATAILLE DE SOMME-PY (BATAILLE DE CHAMPAGNE ET
D’ARGONNE), puis son exploitation (progression vers Orfeuil) :
En 2e ligne, du 29 septembre au 4 octobre.
10-30 octobre 1918 – Retrait du front et repos vers Vitry-le François.
30 octobre-10 novembre 1918 – Mouvement vers la région de Somme-Py, puis
progression, en 2e ligne, pendant la POUSSÉE VERS LA MEUSE, par Coulommes-et-
Marqueny et Tourteron.
10-11 novembre 1918 – Regroupement vers Tourteron et Baalon, où la 14e D.I. se
trouve lors de l’armistice.
(1) La 111e brigade (56e D.I.) est mise à la disposition de la 14e D.I., du 14 au 28 septembre 1914, et
combat dans la région de Autrèches, Hautebraye.
(2) Le général commandant la 14e D.I. prend, dès le 5 juin, le commandement des troupes occupant
antérieurement le secteur.
Rattachements :
Affectation organique : 7 CA, d’août 1914 à novembre 1918
1914
2 août – 7e C.A. (Ire A.)
11 août – 7e C.A. (A. d’Alsace)
25 août – 7e C.A. (A. d’Alsace) (1)
28 août – 7e C.A. (VIe A.)
14 décembre – VIe A.
1915
12 janvier – 5e G.D.R. (VIe A.)
19 janvier – VIe A.
29 janvier – 7e C.A. (VIe A.)
7 août – 7e C.A. (Ve A.)
13 août – 7e C.A. (IVe A.)
10 décembre – 7e C.A. (IIIe A.)
1916
16 janvier – IVe A.
2 février – 7e C.A. (IIIe A.)
13 février – R.F.V. (Région Fortifiée de Verdun)
16 février – 30e C.A. (R.F.V.)
25 février – 20e C.A. (R.F.V.)
26 février – 20e C.A. (IIe A.)
4 mars – 21e C.A. (IIe A.)
8 mars – 20e C.A. (IIe A.)
10 mars – Ire A.
27 mars – 7e C.A. (Ire A.)
11 avril – Ire A. (2)
13 avril – 3e C.A. (IIe A.)
20 mai – IIe A.
21 mai – VIIe A.
20 juillet – 7e C.A. (VIe A.)
20 septembre – 18e C.A. (IVe A.)
2 octobre – 7e C.A. (IVe A.)
1917
22 janvier – IVe A.
26 janvier – Ve A.
2 février – 7e C.A. (Ve A.)
22 avril – Ve A.
18 mai – 7e C.A. (Ve A.)
16 août – IIe A.
21 août – 15e C.A. (IIe A.)
15 septembre – IIe A.
3 octobre – 16e C.A. (IIe A.)
7 octobre – 7e C.A. (IIe A.)
1918
6 janvier – IVe A.
8 janvier – VIIIe A.
27 janvier – 7e C.A. (VIIIe A.)
2 avril – VIIIe A.
3 avril – 16e C.A. (Ve A.)
11 avril – 14e C.A. (Xe A.)
13 avril – Xe A.
19 avril – 14e C.A. (Xe A.)
3 mai – D.A.N. (Détachement d’Armées du Nord)
9 mai – A.W. (Armée britannique)
10 mai – 14e C.A. (D.A.N.)
30 mai – D.A.N.
7 juin – Ire A. (3)
14 juillet – 14e C.A. (IXe A.)
15 juillet – 14e C.A. (Ve A.)
16 juillet – 2e C.A.I. (Ve A.)
24 juillet – 5e C.A. (Ve A.)
1er août – 14e C.A. (Ve A.)
7 août – Ve A.
18 août – 38e C.A. (Ve A.)
24 août – Ve A.
13 septembre – 14e C.A. (Ve A.)
17 septembre – Ve A.
20 septembre – 2e C.A. (IVe A.)
10 octobre – IVe A.
5 novembre – 14e C.A. (IVe A.)
10 novembre – IVe A.
(1) A partir du 25 août 1914, la 14e D.I. (7e C.A.) est transportée par V.F. à destination de la VIe A., qui
n’est constituée que le 28 août.
(2) La 27e brigade est au 3e C.A. (IIe A.) dès le 11 avril 1916. Du 4 au 16 mai 1916, la 70e brigade (35e
D.I.) est à la 14e D.I.
(3) Stationnée dans la région arrière de la Ire A. (zone de la D.A.) et en réserve du G.Q.G. du 7 au 12 juin
1918.

Partager cette page

Repost 0
Published by