Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le 60e RI de Besançon
  • Le 60e RI de Besançon
  • : Le parcours du 60 e régiment d'infanterie durant la Grande guerre . Son parcours, ses hommes, ses combats .
  • Contact
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 15:58

10 mai 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Événements : bombardement très violent du secteur de 21h30 à 1 heure par l'artillerie lourde et l'artillerie des tranchées ennemies . Le tir de 150 se fait par deux pièces au lieu d'une précédemment, il semble d'après le son que l'emplacement est plus à proximité du secteur qu'il y a deux jours . Le bombardement s'est reproduit dans la matinée à 7h50 et à 10h . Un abri inoccupé à droite de V, un dépôt d'explosif atteint ; deux grenades asphyxiantes ont éclatées rendant la circulation impossible dans Sabran avant le dépôt pendant trente minutes, et ont empêché le déblaiement de l'abri défoncé un certain temps . Les dégâts sont facilement réparables . Quelques tirs cour par coup de notre artillerie sur les pentes de la Cote 112 et la batterie du Lavoir .


Pertes : 4e Cie Gagnon Joseph 2e cl blessé

8e Cie Pacaud Paul 2e cl blessé .


10 Mai 1916

Secteur Pargny sur Saux ( Marne )


Événements : même travail que précédemment .


10 Mai 1917

Secteur Ville en Tardenois ( Marne)


Événements : continuation de l'instruction des unités du régiment .


Ordre général N°26 '' F '' .

Le général commandant en chef décide que les 23e, 35e, 42e, 44e, 60e et 133e R.I qui ont obtenu deux citations à l'ordre de l'armée pour leur brillante conduite devant l'ennemi, auront droit au port de la fourragère .


Signé : Nivelle


(Extrait du J.O du 6 mai 1917 ) .

Énoncé des citations à l'ordre, obtenues par les régiments auxquels la fourragère a été conférée par le général commandant en chef les armées du Nord et du Nord-Est en exécution des prescriptions contenues dans la circulaire Mle du 21 avril 1916 .


60e régiment d'infanterie .


« Sous les ordres du lieutenant-colonel Mittelhausser s'est élancé le 25 septembre 1915, drapeau déployé à l'assaut des tranchées allemandes . A successivement enlevé les trois lignes de la 1ère position ennemie sous un feu des plus violents et des plus meurtriers . Poursuivant ensuite l'ennemi sur 4 km, a fait plus de 300 prisonniers, s'est emparé d'une batterie lourde et a atteint la deuxième position allemande . S'est maintenu sur le terrain conquis bien que privé de son chef grièvement blessé et d'une grande partie de ses cadres . Et a repoussé victorieusement toutes les contres-attaques de l'ennemi . »

 

« Remarquable régiment qui s'est toujours trouvé aux endroits ou il y avait des risques à courir et de l'honneur à gagner, en Champagne, à Verdun, sur la Somme . Vient de se signaler à nouveau le 16 avril 1917, en enlevant d'un superbe élan , sous l'impulsion entrainante de son Chef, le lieutenant-colonel De Pirey, trois positions ennemies successivement , pénétrant ainsi sur une profondeur de 4 kilomètres dans le front ennemi qui n'avait put être entamer depuis plus de deux ans . »


Décision du général commandant en chef du 29 avril 1917 – Signé Paul Painlevé


Ordre général N°19

Officiers, sous-officiers, caporaux et soldats,

Voici une occasion nouvelle qui m'est offerte de vous féliciter . Vos quatre régiments viennent d'obtenir la fourragère, insigne envié de l'élite de notre armée . Leur magnifique attitude sur les nombreux champs de bataille où ils se sont illustrés et particulièrement dans les journées du 16 et 19 avril, leur bravoure toujours égale, noble rivalité dans l'héroïsme ont rendu impossible toute distinction entre eux ; et lorsque nos chefs ont voulu vous témoigner leur reconnaissance ils ont du confondre toute la division dans un même honneur . Soldats de la 14e division, recevez ici l'expression de mon admiration et de ma profonde fierté . Elles n'ont d'égale que ma confiance en l'avenir . Pour les anciens de mes régiments , cette fourragère sera le légitime orgueil de leurs exploits passés, la promesse de leur vaillance infatigable, pour les nouveaux venus , elle sera le gage de leur bonne volonté, le témoignage de la bravoure de ceux qu'ils remplacent et qui sont vaillamment tombés pour nos drapeaux . Ils auront à cœur de les égaler par leur valeur et leur abnégation . Pour la division toute entière c'est une gloire de plus, ajoutées à tant d'autres, par vous conquises .

Soldats vous avez bien mérité de la patrie .

Votre général tient en terminant à présenter ses regrets personnels et les vôtres à la 28e brigade qui disparaît et au 42e RI qui vient de nous quitter .

Que ce régiment se souvienne de ses compagnons d'armes . Ceux-ci n'oublieront pas les épreuves et les triomphes communs et suivront d'un regard fraternel la glorieuse carrière .

Signé : Philipot


Mutation – officiers . Mr le lieutenant Vernerey ( 5e Cie ) passe à la 2e Cie dont il prendra le commandement . Mr le lieutenant Saillard ( 6e Cie ) passe à la 5e Cie dont il prendra le commandement .


Affectations – officiers ; les officiers dont les noms suivent venus du DD sont affectés , savoir :

à la 3e Cie : Mr le sous-lieutenant Curty ( 4e Cie )

à la 6e Cie : Mr le sous-lieutenant Versini ( 4e cie )

à la 9e Cie : Mr le sous-lieutenant France ( 12e Cie )

à la 11e Cie : Mr le sous-lieutenant Susini ( 8e Cie )


10 Mai 1918

Secteur de Abeele ( Belgique )


Événements : le régiment fait mouvement dans la matinée et se rend en entier dans la région S.E de Poperinghe ( région Nord de Hooggraf-cabaret reconnue hier au soir ) .

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article

commentaires