Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le 60e RI de Besançon
  • Le 60e RI de Besançon
  • : Le parcours du 60 e régiment d'infanterie durant la Grande guerre . Son parcours, ses hommes, ses combats .
  • Contact
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 18:09

19 1 1915

Secteur Taillefontaine ( Aisne )


Installation au cantonnement, aucun incident . Le régiment est reconstitué à 3 bataillons, des mesures sont prises pour l'organisation de chacune des unités ( mesures visant les cadres seulement )


19 1 1916

Secteur Corbeil , Breban ( Aube )


Marche du régiment pour occuper les cantonnements suivant , Corbeil ( 3e bataillon, CHR, CMB, EM du régiment , 2 Cies du 1er bataillon ), Breban ( 2e bataillon, CHR , 2 Cies du 1er bataillon )

départ du régiment 7h , arrivée aux cantonnements 13 h sans incident ( voir ordres reçus en pièces jointes )


19 1 1917

Secteur Camp de Mailly, Chaudrey ( Aube )


Événements : manœuvre de troupes, celle ci n'a pas lieu en raison du mauvais temps . Il en est de même de la manœuvre avec cadres .


19 1 1918

Secteur Benney , Crevechamps ( Meurthe et Moselle )


Événements : manœuvre de cadres, de la 14e DI . Rassemblement à 11h45 au SE des baraques ( Ferrières ) . Étude du débouché d'un bataillon du 60e venant de la crête Ferrières , Safais et contre-attaquant l'ennemi qui aurait rompu notre 1ère ligne et réussi à pénétrer jusqu'à la ligne Haussonville, Velle sur Moselle .

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 09:10

18 1 1915

Secteur Vignolles ( Aisne )


Dans l'après midi , le régiment reçoit l'ordre de se porter par une marche de nuit à Taillefontaine . Les cantonnements doivent être laissés libres pour 19 h , pour le logement du 231 e qui vient remplacer le régiment . Mais pour le départ on doit attendre que le 3e bataillon ( sur ses positions de 2e ligne ) soit complètement relevé par le 231 e . En conséquence , à l'heure fixée ( 19h ) , les 2 cies du bataillon provisoire Picard , avec ..C dont groupées prêtes à rompre à l'Est et au sud de Courmelles . Le bataillon Kah , attend les troupes qui doivent le relever .

Le 231e à son arrivée à 19h,  a comme instructions de n'occuper les emplacements du bataillon Kah , qu'en cas d'alerte seulement . L'éclaircissement de la situation douteuse crée ainsi au bataillon Kah n'est obtenue qu'à 21h30 . Le régiment regroupé au sud de Courmelles , se met en route à 21h30 par Ploisy, Chaudun, Craranfon , la maison forestière de Montgobert, Puisieux, Vivières, Fermes l'Essart . Étape très rude par une nuit des plus noire avec de la neige à partir de 2h du matin . Les hommes lourdement chargés sont aux dernières pauses très fatigués . Le régiment n'arrive à Taillefontaine qu'a 7h00 .


18 1 1916

Secteur Bailly le Franc, Outines, Joncreuil ( Marne et Aube )


Le régiment se porte sur Bailly le Franc ( 3e bataillon ) , Outines ( EM du régiment, CHR, 1er bataillon, CMB, et TR ) , Joncreuil ( 2e bataillon , CMR ) , départ à 7h , arrivée 13 h sans incident , ( voir ordres reçus pièces jointes )


18 1 1917

Secteur Camp de Mailly, Chaudrey ( Aube )


Événements : manœuvre de cadres , celle ci n'a pas lieu en raison du mauvais temps et est reportée au lendemain .


18 1 1918

Secteur Benney Crevechamps ( Meurthe et Moselle )


Événements : Le matin école de Cie , exercices physiques . Le soir exercice de bataillons , tir , lancement de grenades .







Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 17:46

17 1 1915

Secteur Vignolles ( Aisne )


même situation


17 1 1916

Secteur Voillecomte ( Marne )


continuation du mouvement sur :


Voillecomte ( EM du régiment , 2e , 3e , CMR , CHR )

Laneuville à Remy ( 1er bataillon et CMB )

Départ à 7h, arrivée aux cantonnements à 11 h sans incident ( voir ordres reçus )


17 1 1917

Secteur du Camp de Mailly , Chaudrey ( Aube )


Événements : continuation de l'instruction

Citations : Le lieutenant-colonel cite à l'ordre du régiment

Le sergent Janody Paul ( 9029 ) de la 2e Cie

Le soldat Bequilleux Elysée ( 6379 ) de la 10e Cie


Commandant du régiment : le colonel commandant le régiment partant en permission , Mr le chef d'escadron Vernier prend le commandement du régiment .


17 1 1918

Secteur Benney , Crevechamps ( Meurthe et Moselle ) 

Evénement : Exercices par Cie à proximité des cantonnements , tir au fusil 86 et tir au FM.

Ordre N° 6243 D : En vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par décision ministérielle N°12 285 du 8 août 1914 , le général commandant en chef a fait , dans l'ordre de la Légion d'Honneur , la nomination suivante :

                Chevalier

à la date du 10 janvier 1918

Mr De Colbert , Edouard Louis Alphonse Antoine ( active ) Lieutenant cdt la 9e cie du 60 e RI .

" Officier de premier ordre , d'un courage superbe au combat et remarquable de sang froid dans les situations difficiles . Le 16 avril 1917 , a fait preuve d'une grande  bravoure et d'un absolu mépris du danger en se plaçant à la tête de sa Cie qu'il a menée à l'attaque avec un entrain magnifique , malgré la violence des tirs de barrage . A été blessé grièvement au cours de l'action . Une blessure antérieure , une citation "

La nomination ci-dessus comporte attribution de la Croix de Guerre avec palme .

                    Au GQG , le 10 janvier 1918 , le général commandant en chef

                                   PO , Le major général signé Anthoine .













Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 19:36

16 1 1915

Secteur Vignolles ( Aisne )


Même situation , on prépare la reconstitution du régiment , par une révision de l'encadrement , et l'établissement de toutes les demandes de matériel nécessaire .


16 1 1916

Secteur Bazincourt ( Meuse )


Les élèves aspirants partant à Saint-Cyr sont rayés des contrôles à la date du 16 janvier 1916 .


Événements :

Ordre de mouvement , le régiment quitte ses cantonnements actuels pour faire étape dans les localités suivantes

1er bataillon Prez sur Marne

2e bataillon 2 Cie à Magneux , EM et 2 Cie à Avrainville

3e bataillon 2 Cie de Monthomme à Troisfontaine et EM , 2 Cies de Lavricourt à Flornoy

EM du régiment et CHR : Troisfontaine

CMB : Magneux

CMR : Avrainville

Départ à 7h45 , Arrivée 13 h sans incident ( soir ordres reçus )


16 1 1917

Secteur Camp de Mailly , Chaudrey ( Aube )

 

Événements : Continuation de l'instruction

Affectation officiers : Mr le médecin major de 1ere classe Bumas du 44e passe au 60e . Il comptera à la CHR comme adjoint au médecin major chef de service .


16 1 1918

Secteur Benney Crevechamps ( Meurthe et Moselle )

 

Événements : Repos , nettoyage et aménagement des cantonnements .

 


Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 19:34

15 1 1915

Secteur Crouy ( Aisne)


Le régiment est reconstitué provisoirement à 2 bataillons sous le commandement : 1°/ du capitaine Picard , 1 bataillon à 2 Cie , l'une formée avec les restants du 1er bataillon et commandée par le capitaine Duffet , l'autre avec les restants du 2e bataillon et de la 9e Cie sous les ordres du capitaine Morel . 2°/ du capitaine Kah 1 bataillon de 3 Cies formées avec l'ancien 3e bataillon ( 10e 11e 12e ) moins éprouvé . Le régiment reçoit l'ordre d'occuper dans la journée en seconde ligne le secteur … avec un bataillon . Le 3e bataillon est désigné pour cette mission . Le poste de commandement du commandant du 3e est installée au château de Chevreux . Les débris des 1er bataillon et des 2e bataillon dont à Vignolles et Petit Courmelles sont réorganisés autant que possible les débris des unités .

Arrive le soir des sous-lieutenants venant du dépôt et qui sont restés à Soissons pendant la journée de combat .


15 1 1916

Secteur Bazincourt ( Meuse )


Nomination ( troupe ) : Un caporal (réserve ), remplira les fonctions de sous-chef de musique .

Événements : Ordres préparatoires donnés en vue du départ le lendemain . Nettoyage des cantonnements et préparation du départ .


15 1 1917

Secteur Camp de Mailly , Chaudey ( Aube )


Événements : Instruction de la Cie et du bataillon aux abords des cantonnements .


Ordre général N°165

J'ai été frappé, hier , en traversant le village de Mailly , de la différence entre la tenue des soldats russes et des soldats français . Alors que les premiers boutonnés , ceinturonnés , la casquette bien placée , le col dégagé avaient l'air surveillés et corrects dans l'habillement , autant les français déboutonnés , la capote de travers semblaient mis à la « va te faire fiche » . Je veux qu'au 7e corps la tenue frappe comme frappe la tenue des russes . Ce n'est pas plus malin pour nous que pour nos alliés . Qu'on oublie pas qu'à la grande armée , le corps le meilleur comme discipline était à la fois le meilleur comme conduite au feu . Il s'appelait le 3e qu'on l'appelle le 7e . Tout le monde doit y tenir autant que moi

Signé : De Bazelaire


15 1 1918

Secteur Benney ,Crevechamps ( Meurthe et Moselle )


Événements : Installation dans les cantonnements , repos . Nettoyages des armes et des effets .


Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 07:14

14 1 1915

Secteur Crouy ( Aisne )


















 

 



Le 14 à 0h30 , le commandant Poupinel reçoit l'ordre du général De Mainbray ( 110e Brigade ) de reporter les éléments dont il dispose ( 2e et 3e bataillon ) à la montagne de Paris , Vauxbuin . Le mouvement se fait facilement . Les 2 bataillons arrivent à Vauxbuin à 4h, d'où on leur indique comme cantonnement Vignolles . Petit Courmelles pour tout le régiment . Les troupes arrivent aux point assignés vers 6h . Sur ces entrefaites , le 1er bataillon qui opère sous un commandement différent se maintient sur la rive Nord de l'Aisne avec 1 bataillon du 44e . Il ne reçoit aucun ordre de la matinée . Vers 13 h , il aperçoit que la route de l'Aisne va lui être coupée par les allemands . Il se replie sur la Verrerie de Vauxrot et repasse l'Aisne dans la nuit fortement éprouvé à 19h . Il se rejoint à Vignolles, les 2 et 3e bataillons . Dans les journées des 12 , 13 et 14 janvier le 60e a perdu 50 officiers dont son lieutenant-colonel ( Graux ) et 2 chefs de bataillon ( commandant Thiboulot et Tievant ) et 1800 hommes de troupe


14 1 1916

Secteur Bazincourt ( Meuse )


Ordre N° 2241 : En vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par la décision ministérielle n° 12 285 du 8 aout 1914 , le général commandant en chef a conféré la médaille militaire aux militaires dont les noms suivent :

A la date du 5 janvier 1916

Miancien Paul Emile ( matricule 9831 ) , soldat du 60 e d'infanterie

«Très bon soldat , courageux et dévoué , blessé dans la tranchée de départ au moment où il allait s'élancer à l'assaut de la 2e position ennemie le 28 septembre dernier . Amputé de la cuisse gauche »

Les nominations ci-dessus comportent l'attribution de la croix de guerre avec palme .


Événement : exercices , théories, revues, tir , ordres préparatoires de départ , nettoyage des cantonnements .


14 1 1917

Secteur Camp de Maillly, Chaudrey ( Aube )


Événement : Repos dans les cantonnements , conférences dans l'après-midi à Ramerupt pour Mrs les officiers ayant suivis les cours d'informations « armée britannique » . emploi militaire des gaz ; liaison entre infanterie et aviation


Ordre N° 4314 et 4332 D :

Le général commandant en chef confère aux militaires dont les noms suivent la médaille militaire , A la date du 21 décembre 1916 :

Meynard Jean (matricule 3288 ) à la 6e Cie

A la du 3 janvier 1917 :

Lamarque Georges Camille 2e cl à la 1ère Cie

Les nominations ci-dessus comportent l'attribution de la croix de guerre avec palme .


Promotion officiers : Par décret en date du 11 janvier 1917 , Mr le lieutenant De Colbert de la 9e Cie est promu dans l'armée d'active au grade de lieutenant à titre définitif pour prendre rang au 31 décembre 1916 .


14 1 19 1

Secteur Crévechamps , Benney ( Meurthe et Moselle )

Événement : Le régiment continue son mouvement par voie de terre et se dirige sur :

Crévechamps et Benney

Départ 7 heures , ordre de marche

1er , 2e , 3e bataillon CHR

Grande halte de 1 heure , arrivée dans les cantonnements .

1er 2e bataillon Benney 16 h

EM , CHR , 3e bataillon Crévechamps 15 h





Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 17:21

13 1 1915

Secteur Crouy ( Aisne )


A 1h du matin, le 1er bataillon arrivé au nord de la verrerie de Vauxrot, où il a déposé ses sacs, se dispose en vue d'une attaque de nuit, a exécuter à l'Est de la route de Terny . En vue de gagner sur le plateau 132, une marge de manœuvre suffisante pour permettre le développement d'une manœuvre ultérieure . Cette attaque se produit à 3h . Elle donne peu de résultats pour de lourdes pertes . Au cours de la matinée le 2e bataillon à l'Est de la route de Terny a rejoint la zone du 3e à la carrière de sable (100 m sud de la Montagne Neuve). Il s'y remet en ordre 200 hommes seulement sont restants .Toute la journée du 13 , le 3e bataillon ainsi que le 1er (Opérant sous un commandement différent) ripostent à des attaques allemandes ou prononcent des tentatives de mouvements en avant qui ne modifient en aucune manière la situation .


13 1 1916

Secteur Bazincourt ( Meuse )


Événements : manœuvre de division sous le commandement de Mr le commandant du 7e CA ( voir ordres reçus )


13 1 1917

Secteur Camp de Mailly , Chaudrey ( Aube )


Événements : Continuation de l'instruction

Annulations de citations : les citations à l'ordre du 7e CA, N° 1076/ du 26 septembre 1914 concernant messieurs :

Le chef de bataillon De Pirey

le capitaine Durand

le sergent Bessaint

le caporal Bosshardt

Ordre n° 85 du 1er novembre 1915 concernant

le sergent Antoine

le sous-lieutenant Jassey

sont annulées


13 1 1918

Secteur Giriviller , Séranville ( Vosges )


Événements : Le régiment quitte les cantonnements de Badménil et de Deneuvre pour aller cantonner par voie de terre Giriviller et Séranville .

Ordre de marche :

3e bataillon , 1er bataillon , CHR, 2e bataillon

passage au PI à 7h00 ; le régiment cantonne :

EM, CHR, 3e bataillon = Giriviller

1er et 2e bataillon = Séranville

La marche s'est effectuée très péniblement sur des chemins couverts de neige glacée 



Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 18:24

12 1 1915

Secteur Crouy ( Aisne )


















Le 12 janvier à 7h du matin , le 2ème et 3 ème bataillon sont dans la situation suivante :

2 ème bataillon , 3Cie en 1ère ligne ( 5e,6e,7e ) dans la tranchée allemande conquise les jours précédents . Elles y ont relevée le 231e et 1 Cie du 246e . La 8e et une Cie du 3e bataillon (9e) sont dans les grottes du petit bois à l'Est de la route de Terny .

3 ème bataillon a 1 Cie à Saint Paul , 1 Cie à la Verrerie de Vauxrot , 1 Cie à la montagne Neuve ( grotte près de la ferme ) . La 9e dans le petit bois comme il a été dit précédemment . Le lieutenant colonel commandant le régiment est dans une grotte abris au petit bois 















A partir de 7h30, bombardement effroyable d'artillerie de tout calibre et surtout d'artillerie lourde sur toute la zone du 2e bataillon . On voit des obus tombant dans les tranchées projeter en l'air des corps qui retombent déchiqueter . Les Cies 5.6.7 ont rapidement beaucoup d'hommes hors de combat qu'il est impossible d'aller relever en raison de l'enterrement des boyaux de communication par les gros obus . L'abri du commandant du 2e bataillon ( Poupinel ) est bouleversé à 7h30 , le chef de bataillon va chercher refuge auprès du lieutenant-colonel commandant le régiment . Dés 8h , toutes les communications téléphoniques sont coupées , tous les agents de liaison du commandant du 2e bataillon sont tués ou blessés . Tous les blessés pouvant circuler s'accumulent dans la grotte servant de poste de secours ou se trouve le docteur Thorel du 2e bataillon avec ses infirmiers et brancardiers .

Une petite attaque allemande venant du Nord …... axée sur la 7e Cie , à 8H elle est repoussée sans difficulté , à 9h le bombardement atteint une intensité inouïe . A ce moment , arrivent auprès du lieutenant-colonel commandant le régiment , le Commandant Thiboulot du 3e bataillon avec 2 de ses capitaines Blanc et Munier . Ils viennent au rendez-vous fixé à 9h par le colonel avec 2 chefs de bataillon présent (Commandant Thiboulot et Poupinel ) et au médecin chef de service , pour régler certaines questions d'ordre intérieur que le départ précipité du régiment pour la 1 ère ligne n'a pas permis d'élucider . Vers 10 h , sous un obus de 210 , la grotte s'effondre ensevelissant tout le personnel présent 6 officiers et 12 ou 13 hommes ( planton , téléphoniste , etc .. ) dont le lieutenant-Colonel qui en tombant écrasé crie « Vive La France » . Le commandant Poupinel et le sergent borde , son adjudant de bataillon sont ensevelis sous les décombres . Ils ne peuvent être dégager que vers 11h1/2 . A ce moment est déclenchée une grosse attaque allemande venue en 2 colonnes . Une 1ère colonne a débouché au NO , elle a porté principalement sur le 6ème bataillon du 276e à la gauche du 60e . Les 7e et 6e la prennent en flanc . Elle détache pour faire face à ces unités déjà réduite des forces suffisantes . La 2ème colonne allemande a débouché du NE par les pentes du ravin conduisant à Clamecy . Elle est arrivée à proximité du bataillon du 276 e à droite du 60e et a détaché des éléments contre la Cie qui fait face à l'Est avec quelques troupes de la 6e . alors que la majorité des troupes font face à l'Ouest . C'est dans cette situation que le commandant Poupinel trouve son bataillon lorsqu'il est dégagé de la grotte effondrée où le chef de corps est resté .

Pour se rallier au chef de bataillon , les diverses unités du 2e bataillon sont obligées de sortir de leurs tranchées car elles ne peuvent utiliser les boyaux . Elles subissent de lourdes pertes et sont obligées presque toutes de livrer de rudes combats à la baïonnette . Vers 13h30 , le bataillon occupe en un simple cordon le rebord sud du plateau 132 . Sa droite et sa gauche sont appuyée a des bois . Derrière lui aucun appui , les pentes descendent très raides . La portion où il se trouve ne peut être abandonnée à aucun prix . A ce moment , le commandant Poupinel , doit abandonner le terrain du combat pour se faire soigner en raison des meurtrissures consécutives à son enfouissement . C'est le capitaine Picard qui prend le commandement du bataillon ( sur ses emplacements jusqu'au soir ) . Durant cet engagement de la matinée le 3e bataillon a été alerté , il a peu souffert , 1 de ses Cie est a la Montagne Neuve , les 2 autres ont groupées par le capitaine Kah ( en l'absence du Commandant Thiboulot ) au nord de la Verrerie de Vauxrot .

Vers 14h30 , le commandant Poupinel revenant du poste de secours reprend le commandement du régiment , juste au moment où d'une part la Cie de la Montagne Neuve ( 10e ) est très vivement engagée et où d'autre part arrive l'ordre du général De Mainbray commandant la 11O e brigade ( ordre porté par un sous-lieutenant porte drapeau du 282e ) de conserver coute que coute la Montagne Neuve et d'y employer s'il le faut toutes les forces disponibles du 60e . Le commandant Poupinel prescrit en conséquence au 2e bataillon de maintenir ses positions sans avoir à attendre de renfort à l'est de le route de Terny . Avec les 2 Cies restantes du 3e Bataillon ( 11e et 12e ) il se porte sur la Montagne Neuve . Il y arrive vers 15 h . Il trouve là des éléments mélangés du 282 e , du 276e du 60e ( 10e ) le tout engagé dans un combat rapproché des plus violents . La ligne est étayée par les 2 Cies fraiches qui arrivent mais au bout d'un moment les forces allemandes nombreuses reprennent leurs tentatives d'assaut et jusqu'à la nuit noire le combat continue très violent , tant à la baïonnette que par la fusillade ; les allemands venant mourir à 2 ou 3 mètres à peine de la ligne . A partir de 17 h , l'intensité de la lutte diminue . Un bataillon du 204e ( Du Farquet ) vient renforcer la ligne ( à cheval sur la route de Terny ) . Le moment intense est passé . Les 2e et 3e bataillon restent donc ainsi dans la nuit du 12 au 13 mélangés à des groupements d'autres régiments; mais le nombre des cadres est insuffisant pour que la ligne soit solidement établie .

Dans la journée du 12 , le 1er bataillon s'était transporté de Villeblain à Saint-Waast et Violaine . A peine arrivé … vers 10 h , il était alerté et se remettait en route vers Soissons pour prendre part aux événements .


12 1 1916

Secteur Bazincourt ( Meuse )


Événements : même travail que précédemment


12 1 1917

Secteur camp de Mailly , Chaudrey ( Aube )


Événements : Continuation de l'instruction


Ordre général N° 694 :

Le général Roques nommé au commandement de la IV e armée par décision présidentielle en date du 2 janvier 1917 , prend son commandement à la date du 6 janvier 1917 .

Roques


Annulation de citation : La citation à l'ordre général n°107 de la 2 ème armée du 19 avril 1916 concernant le médecin major Ballet Bernard Benigne est annulée .


Commandement du régiment : Le lieutenant colonel De Pirey qui commandait la 27e brigade reprend le commandement du régiment .


12 1 1918

Secteur Deneuvre , Badménil ( Vosges )


Événements : Nettoyage des cantonnements , repos .



Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 16:34

11 1 1915

Secteur Courmelles , Vignolles , Soissons ( Aisne )









Les 2e et 3e bataillons sont au commencement de la journée dans la situation que la veille à Courmelles , Vignolles . Le 1er bataillon à Villeblain . A 10 h , le lieutenant colonel Graux reçoit l'ordre de partir en automobile pour la maison Chizelles ( poste de commandement de la 55e DR ) avec les chefs de bataillons qu'il a auprès de lui . Le départ a lieu presque immédiatement . Arrivée du lieutenant-colonel , des commandants Thiboulot et Poupinel auprès du général commandant la 55e DR . Là , le lieutenant-colonel Graux reçoit communication des ordres du général commandant le groupe de DR prescrivant que les 2 bataillons du 60 e ( 2e et 3e ) relèveront le soir venu le 231e dans les tranchées allemande de la cote 132 conquises au cours des journées précédentes . Aucune explication complémentaire , n'est donnée au lieutenant-colonel Graux sur la situation et sa mission , il ne peux en conséquence que prescrire à son régiment de se mettre en route par alerte de manière à se présenter aux ponts de Soissons à 18 h . avec comme direction Villeneuve ( la verrerie de Vauxrot ). Pour plus ample renseignement et reconnaissance , il se porte avec ses deux chefs de bataillons successivement auprès du colonel Schmitz commandant la 109 e brigade puis auprès du lieutenant colonel Auroux du 204 e qui commande l'infanterie du secteur d'attaque . Arrivée auprès du lieutenant-colonel Auroux vers 13h30 . Le lieutenant-colonel donne par téléphone quelques ordres indispensables au mouvement du régiment pour le soir . Il est mis rapidement au courant de la situation par le lieutenant-colonel Auroux . Le régiment ( 2e et 3 e bataillon ) sous le commandement du capitaine Munier quitte Courmelles et Vignolles à 16h30 et se porte vers Soissons par la route de Château-Thierry . Longue pose à l'entrée Sud de Soissons , arrivée à La Verrerie de Vauxrot vers 21 h . Les sacs du 2ème bataillon sont disposés à La Verrerie, les hommes n'emportant avec eux que les vivres de réserve , 200 cartouches et les toiles de tentes avec l'outil .Le 3ème bataillon garde ses sacs . Il est d'ailleurs destiné à se placer en 2ème ligne pour 3 de ses Cies , une seule la 9ème devant aller dans une des grottes du petit Bois à proximité de la 8ème et à la disposition du commandant du secteur . La relève du 231 ème par les 3 Cies ( 5 6 7 ) du 2ème bataillon prend toute la nuit ,et n'est terminée qu'a 4h le 12 après beaucoup de difficultés .


11 1 1916

Secteur Bazincourt ( Meuse )


Rectificatif : Le sous-lieutenant Becr prend le commandement de la 2ème Cie jusqu'au retour de mr le sous-lieutenant Landré


Événements : Continuation de l'instruction , des exercices de tir , des théories . Exercice d'alerte pour le 2 ème bataillon .


11 1 1917

Secteur camp de Mailly , Chaudrey ( Aube )


Événements : Instruction de la Cie et du bataillon au abord des cantonnements


11 1 1918

Secteur Deneuvre , Badménil ( Vosges )


Événements : Aménagements des cantonnements . Revues d'armes et de propreté . Corvées de nettoyage .



Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 09:19

10 1 1915

Secteur Courmelles ( Aisne )


Installation des 2 bataillons à Courmelle et à Vigneolles . La paille est touchée . Le régiment est en réserve du Ve Groupe de DR pour parer à toute éventualité en cas de contre-attaque de l'ennemi dans la région de Crouy et Cuffies .


10 1 1916

Secteur Bazincourt ( Meuse )


Commandement des Cie : Pendant la 2e série des cours d'instructions du 10 au 29 janvier 1916 , le commandement des unités sera exercé comme suit :

2ème Cie par le sous-lieutenant Championnet de la 3ème Cie jusqu'au retour de permission de Mr le sous-lieutenant Loudrié .

5ème Cie par le sous-lieutenant Ballet

6ème Cie par le capitaine Pertuis exerçant en même temps le commandement par intérim du 2ème bataillon en l'absence de Mr le commandant Peyrotte adjoint au lieutenant colonel . De la ..

de directeur des cours .

8 ème Cie par le sous-lieutenant Lambert

9 ème Cie par le sous-lieutenant Brochet jusqu'au retour de permission mr le sous-lieutenant Danney .

10 ème Cie par le sous-lieutenant Tersein jusqu'au retour de permission de Mr le capitaine Elie .

12 ème Cie par le sous-lieutenant Weil


Événements : Service en campagne , tir , instruction , théories


10 1 1917

Secteur Camp de Mailly , Chaudrey ( Aube )


Événements : Le cantonnement d'Ortillon est évacué et cédé à l'AD/14 , les 9e et 10e Cies s'installent à Ramerupt .


10 1 1918

Secteur Deneuvre , Badmenil ( Vosges )


Événements : Le régiment occupe les cantonnements ci-après

EM et CHR = Deneuvre

1er et 2ème Bataillon = Deneuvre

3ème Bataillon = Badménil

Repos dans les cantonnements .





 

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article