Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le 60e RI de Besançon
  • Le 60e RI de Besançon
  • : Le parcours du 60 e régiment d'infanterie durant la Grande guerre . Son parcours, ses hommes, ses combats .
  • Contact
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 19:45

28 Février 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Événements : bombardement particulièrement intense pendant toute la journée . Les allemands ont tiré sur le village de Fontenoy et sur la tranchée de la Falaise, la parallèle Sabran semble particulièrement visée . Éboulements assez importants dans celle-ci . Les gros obus tirés à 16h40 semblaient venir de la direction de Tartiers et les obus de 77 de même .


Travaux : dans le secteur de la Falaise en 1ère ligne . Dans les tranchées Sabran, Parret et dans les boyaux 0, 0bis, 1 et 3 réparation de créneaux disloqués, des masses courantes trouées et des boyaux bouchés ; pose de 30 créneaux nouveaux dans le secteur de l'Aisne continuation du réseau de fil de fer en avant de la 2ème ligne , et des travaux entrepris .


Pertes : Jacquier Delphin 2e cl 11e Cie blessé par balle de Shrapnell

Farlet 2e cl 12 e Cie blessé par balle de Shrapnell



28 Février 1916

Secteur Verdun ( Meuse )


Événements : rien de particulier à signaler pour la nuit du 27 au 28 . Les 1ères, 2e et 4e Cie ont rejoint le 2e bataillon dans le ravin du bois du Chapitre . Seule la 3e Cie continue à occuper les ouvrages avec des guetteurs placés en avant . Le 1er bataillon a pu amorcer un boyau au moyen d'outils de parc qui lui ont été envoyé . Bien que le bombardement soit moins violent que la veille nous subissons quelques pertes, les différentes unités s'aménagent des tranchées abris .

Pertes : (officiers ) néant

(Troupes) 1 tué 27 blessés, 5 disparus


28 Février 1917

Secteur Reims ( Marne )


Événements : activité de l'artillerie ennemie supérieure à la normale . Tir de harcèlement sur nos positions de 2e ligne .


28 Février 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle )


Événements : Journée très calme . Tir de canon de 37 sur Bischop . Tir intermitent pendant la nuit des mitrailleuses situées dans l'ouvrage 5 et l'ouvrage de Savoie sur Berthelot . Activité de l'artillerie et de l'aviation presque nulle . Nos patrouilles d'écoute en avant du CR Zeppelin ne signalent rien de particulier . Travaux d'entretien en 1ère ligne . Continuation des réseaux de la 1 bis . Le colonel haugh , commandant le 166e RIA prend le commandement du C.R Rognelle à partir du 28 à midi .


Ordre n°6398 D : en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par la décision melle n°12285 k du 8 aout 1914, le général commandant en chef a conféré la médaille militaire :

à la date du 22 janvier 1918

Valette Louis Marceau mle 5302 , soldat de réserve à la 1° CM du 60e RI . La nomination ci-dessus comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme .

Au GQG le 16 février 1918

le général commandant en chef PO le major général Antoine .

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 13:20

27 Février 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Événements : secteur de la Falaise fusillade très nourrie pendant la nuit . Plusieurs bombes de Minenwerfer ont éclaté sur nos tranchées . L'artillerie ennemie du 77 et du 105 et probablement du 150 arrose Fontenoy,la Falaise et le secteur de l'Aisne . Ce tir a lieu d'une façon intermittente . Dégâts matériels, non en rapport avec l'intensité du bombardement . L'artillerie française a répondu faiblement .


Travaux : continuation des travaux en cours .

Pertes : 12e Cie Sauget 2e cl blessé d'une balle au bras

10 e Cie Perrin Paul Henri 2e cl blessé par bombe de Minenwerfer ( décédé le 27 2 )


27 Février 1916

Secteur Verdun ( Meuse )


Événements : A 7h le régiment reçoit l'ordre de mr le général commandant la 14e DI de se porter dans la partie S.E du bois du Chapitre . Le régiment est réserve de division . La situation générale est la suivante :

au cours des journées précédentes, l'ennemi a progressé et a atteint à ce jour une ligne passant par la crête du fort de Douaumont, cote 340, gare du chemin de fer de Vaux-devant-Vamloup . Nos positions avancées sont tenues par un groupement commandé par mr le colonel Gérot, commandant la 27e brigade .

A 10h00 le régiment est mis à la disposition de mr le colonel commandant la 27e brigade qui adresse au régiment l'ordre suivant : n°81

Ordre : « Le 60e et le 44e ont depuis 8 jours donné le plus bel exemple du courage et du dévouement et de l'abnégation . Le général commandant en chef a décidé, dans l'ordre du 26 février que tout chef qui donnera un ordre de retraite sera traduit en conseil de guerre .

Aucun de nous, colonel commandant la 27e brigade, lieutenant-colonel De Pirey commandant le 60e et lieutenant-colonel Nieger, commandant le 44e, n'est homme à tolérer le moindre mouvement de recul . Nous resterons donc ferme sur nos positions, et tout nos hommes du 44e ou du 60e resterons avec nous . Nous donnerons ainsi le temps de réunir les moyens de reprendre l'avantage, moment qui ne saurait tarder; nous vaincrons l'ennemi comme à la bataille de la Marne . »


L'artillerie ennemie devient de plus en plus active, le bois du Chapitre est soumis à un violent bombardement . A 13h15 le colonel reçoit du colonel commandant la 27e brigade, l'ordre suivant :

Ordre : « L'ennemi semble préparer l'attaque de nos positions de Vaux tenues par le 44e et le 42e . Le 60e régiment en réserve, à la disposition du colonel commandant la 27e brigade occupera avec les éléments de l'un de ses bataillons , les ouvrages demi-permanents sur les pentes S de Vaux . Le bataillon Peyrotte se préparera à organiser une contre-attaque par le ravin du bois du Chapitre dont les cheminements seront reconnus dés maintenant . En exécution de cet ordre le bataillon Duffet reçoit dés 14h,l'ordre d'occuper les ouvrages demi-permanents des pentes S de Vaux .

Le bataillon Peyrotte, celui de se porter dans le ravin du bois du Chapitre et d'y préparer sa contre-attaque éventuelle . Le bataillon Françon reste sur ses emplacements où il devra exécuter des tranchées pour s'abriter contre le bombardement . Grâce à l'intervention énergique de notre artillerie et à ses violents tirs de barrage l'attaque ennemie est enrayée .

A la nuit, le régiment occupe la position suivante :

4e et 2e Cie au centre des ouvrages; 3e Cie à droite; 1ère à gauche . Des patrouilles sont poussées en avant des ouvrages.


2e bataillon : établit en avant du ravin du Chapitre, avec vues sur la partie O du village de Vaux en liaison avec les sections de mitrailleuses commandées par mr les sous-lieutenant Viagne, Boulot et Bourgeois .

Le poste de commandement du colonel est établis dans un abris bétonné à la lisière du bois du Chapitre . Un service de liaison téléphonique est installé, doublé par une liaison par clairon, chargés de répéter les signaux d'alertes . Le bombardement a été extrêmement violent au cours de la journée, les pertes du régiment sont sensibles .


Pertes : (officiers ) Médecin major de 2e cl Ballet, sous-lieutenant Cernais blessés

sous-lieutenant Girard tué

(troupes ) 15 tués ; 118 blessés ; 4 disparus


27 Février 1917

Secteur Reims ( Marne )


Événements : Légère activité des 2 artilleries, nouveau bombardement du faubourg de Laon .


Ordre général N° 3: le général Philipot commandant la 14e DI cite à l'ordre de la division les militaires dont les noms suivent :

Charrin Marius mle 8153 du 60e RI

Gros Claudius mle 5899 du 60e , 3e CMR


Affectations officiers : Les officiers ci-après, venus du dépôt du corps sont affectés comme suit :

Mr le lieutenant Bartigues à la 9e Cie

mr le sous-lieutenant Cernois à la 2e Cie



27 Février 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle )


Événements : une reconnaissance française opérant devant le front du CR Rognelle entre la route de Gondrexon-Reillon et le bois d'Oyonnax , lance au delà des réseaux boches des grenades dans le but d'attirer l'ennemi et de lui faire des prisonniers , celui-ci ne manifeste aucune activité . De 18h à 20h30 une patrouille américaine en avant des réseaux essuie des coups de feu de mitrailleuses situées dans le bois de la Charbonnière .

Faible activité des deux artilleries . Aucune activité d''aviation . Renforcement du réseau de 1ère ligne . Confection de banquettes de tir et réfection des tranchées et boyaux . Construction de réseaux, ligne 1Bis .


Citations : 1 lieutenant ( Trépo ) , 1 aspirant ( Cabanié 41e RAC ) , 1 canonnier ( 41e RAC ), 1 aspirant 60e, 3 soldats du 60e sont cités à l'ordre du régiment N° 492 en date du 26 février 1918 .

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 18:37

26 Février 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Événements : fusillade plus intense de l'ennemi . Quelques bombes de minenwerfer n'ont causé que des dégâts matériels . Brouillard très épais dans la matinée . De 15h30 à 17h00 un biplan allemand a survolé les hauteurs de Montaigu . Le ... cherchant sans doute a repérer nos batteries et a lancé plusieurs fusées lumineuses blanches . De 13h30 à 15h de nombreux obus de 77 sont tombés aux abords de Sabran, du poste C, de la grotte . De 15h30 à 17h, 30 obus percutants venant de 150 venant de Cuisy sont tombés sur la crête N du plateau au N de Montaigu .


Travaux : pose de 2 chevalets avec abri blindé . Achèvement du poste de commandement E du général, boyau compris . Pose de créneaux, de fils de fer, continuation du nettoyage, réparations des boyaux et tranchées .


Pertes : un blessé 9e Cie Mayrolles Claudius Blessé


26 Février 1916

Secteur Verdun (Meuse)


Événements : le régiment cantonne à Belleville où il subit des pertes par suite du bombardement ennemi par artillerie et avion . Il reste à la disposition de la 37e DI . Le colonel et les chefs de bataillon reconnaissent des emplacements pour la défense éventuelle de la crête de la côte de Belleville .

A 21h15, le régiment reçoit l'ordre n°3470/3 par lequel il est remis à la disposition de la 14e DI et doit se rendre avant le lever du jour, au bois des Hospices, au Sud Est du fort de Souville . Le mouvement est exécuté le 27 à 6h du matin, en exécution de l'ordre précité et en exécution de l'ordre 135/3 de mr le général commandant la 14e DI .


Renforts : arrivée de 80 hommes de renfort ( omis le 25 )


Pertes : ( officiers ) néant

(troupes ) 2 tués - 5 blessés - disparus


26 Février 1917

Secteur Reims ( Marne )


Événements : activité de l'artillerie ennemie . Bombardement du faubourg de Laon ( alentour du PC )


26 Février 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle )


Événements : journée calme . Patrouilles d'écoute et de surveillance en avant de nos réseaux, aucune activité anormale n'est observée chez l'ennemi . De 6h45 à 7h30, tir de canon de 37 sur Bishop Stellung . Au cours de la journée ; tir de 75 sur les 1ère lignes ennemies, le bois de la Charbonnière et le bois de Grand-Seille . Activité de l'aviation ennemie, une patrouille de 5 appareils survole les lignes de 15h à 16 h, à faible altitude, et malgré les tirs de DCA mitraille le village de Domjevin . Continuation des travaux .


Nomination d'officier : par application de la loi du 10 aout 1917, le rang d'ancienneté dans le grade de sous-lieutenant de réserve à titre définitif de mr le sous-lieutenant à TT Voisin ( LPL ) de la 2e cie est fixé au 19 septembre 1916 .


Citations : 3 soldats sont cités à l'ordre du régiment n°491 du 25 février 1918 .


Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 18:33

25 Février 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Événements : journée marquée par des feux violents d'artillerie ennemie qui n'ont causés que des dégâts matériels . A 8h30 un biplan français survole la vallée de l'Aisne ; à 9h30 un blériot passe à grande altitude se dirigeant sur les lignes allemandes .


Artillerie : -de 10h15 à 11h45 plusieurs salves de 77, ont été tirées sur nos tranchées . Quelques coups de 105 et 150 ont été également observés . De 14h25 à 15h15 nouveau violent bombardement surtout de 77 . Les grosses pièces du mont de Pasly ont aussi effectués plusieurs bombardements . Réponse faible de notre artillerie .


Travaux : continuation des travaux en cours et réparations des tranchées endommagées par le bombardement .


Pertes : Defienne Jules 11e Cie 2e cl blessé

Chalard 12e Cie 2e cl blessé


25 Février 1916

Secteur Verdun (Meuse)


Événements : 1er bataillon - le bataillon Duffet occupe les routes de Ville et de Samogneux presque jusqu'à la tombée de la nuit, où il reçoit l'ordre de relève qui lui est envoyé par le lieutenant-colonel, de rejoindre Belleville .

Le colonel Vaulet tué, a été remplacé par le colonel Bourgue pour le commandement du secteur sans que le colonel De Pirey en ait été avisé .


2ème bataillon - a minuit, le colonel reçoit le renseignement suivant apporté par un agent de liaison : " 12h le commandant du 2ème zouave au colonel du 60 e d'infanterie . Le colonel Bourgue porté à Belleville a communiqué verbalement à l'agent de liaison au 273e de battre en retraite . Le commandant du 273 e ne fait pas état de ces ordres, mais s'appuie sur le départ de la division de Louvemont, et du reste du régiment qui s'y trouvait encore à 17h . Le détachement du 273e battra en retraite sur Louvemont . Le 2ème zouave battra en retraite sur Vacherauville . Le bois des Fosses est occupé par les allemands qui nous tournent également vers l'Est " .

A la suite de ce renseignement, le lieutenant-colonel De Pirey fait reconnaitre les cheminements pour passer entre des postes établis par les allemands .

Mouvement protégé par les 6e et 7e Cie établies à la lisière N du bois Le Fays, qui par des fusillades nourries occupent l'attention de l'ennemi . Le mouvement est commencé le 26 à 2h15 dans l'ordre : 5e Cie, Cie de mitrailleuse de brigade, Cie du 365e, Cie de Zouave ; arrêté un instant à la cote 240, le mouvement fut repris dans la direction de Bras par le ravin sous la pression de l'ennemi qui était descendu de Beaumont et des pentes Est de la ferme d'Anglemont . L'ennemi occupant Le Fays, les 6e et 7e Cies peuvent prendre un cheminement entre 240 et la crête et rejoindre le colonel vers 5h . Sur les pentes S de la côte du Poivre d'où les restes du régiment sont acheminés sur Froideterre et Belleville, la 72e DI ayant été relevée et se trouvant dans cette région .


3ème bataillon - Le 3ème bataillon rejoint à Belleville, les éléments du régiment qui s'y reforme .


Pertes : (officiers ) Capitaine Elie, sous-lieutenant Collet blessés, sous-lieutenant Tersen Disparu

(troupe ) : 3 tués, 55 blessés, 92 disparus .


25 février 1917

Secteur Reims ( Marne )


Événements : des avions ennemis survolent le secteur . A 13h rencontre de 3 avions ennemis avec 3 des nôtres . Échange de coups de mitrailleuses sans résultat .


25 février 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle )



Événements : une patrouille allemande éventée devant le CR Rognelle est dispersée à coup de fusils et de VB . Réglages de 75 et de 155 sur les 1ère lignes ennemies et les pistes . Tir indirect de mitrailleuses allemandes sur les abords de Reillon, nombreuses rafales au cours de la nuit . Aviation peu active en raison du temps peu favorable à l'observation aérienne . Pose de caillebotis, clayonnage et aménagement des tranchées .









Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 17:58

24 Février 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Nominations : par décision de Mr le général commandant en chef en date du 19 février 1915, le sergent Trepo est nommé sous-lieutenant à titre temporaire dans les conditions du décret du 2 janvier 1915 . Le sous-lieutenant Trepo remplira les fonctions d'officier payeur .


Événements : nuit et journée très calme . Évolution de monoplans et biplans français entre 8h et 10h . A 11h apparition de 2 biplans allemands poursuivi par le tir de notre artillerie . Un des biplans lance 4 fusées-signaux blanches


Artillerie : de 9h à 11h, pièces ennemies tirant de la gauche de Tartiers et à 2h1/4 de la direction de Cuisy. Les projectiles tombent les 1er à gauche du secteur du 60e et les 2ème quelques coups de gros calibre sur les tranchées . Nous répondons à 2h par quelques coups fusants sur la cote 112 à droite de Cuisy .


Travaux : dans le secteur de la falaise, commencement des travaux d'installation d'un barrage à l'intersection de la tranchée Pereira et de la branche Ouest de la 1/2 lune . Dans le secteur de l'Aisne construction d'un abri pour la section de mitrailleuses n°4 et pour tous deux, continuation du nettoyage et de la réparation des boyaux et tranchées .

Pertes : 3 hommes blessés par shrapnell .

4e Cie Doucet Marcel 2e cl

Lupin Claude 2e cl

10e Cie Bragard Louis2 e cl


24 Février 1916

Secteur Verdun (Meuse)


Événements : 1er bataillon - dans la nuit du 23 au 24 février, les allemands à l'aide de liquides enflammés ont chassé les défenseurs de l'écluse et ont pénétré dans Samogneux .

La 1ère Cie ( lieutenant .. ) empêche l'ennemi de déboucher du village par le canal . Les autres Cies résistent sur place . Le chef de bataillon en rend compte au colonel commandant la 143e Brigade, celui-ci répond " La nouvelle se confirme que Samogneux est encerclé complètement par les allemands. Attaquez immédiatement le village "

L'attaque a lieu au petit jour et progresse hardiment de 400 m en repoussant les avants-postes ennemis, mais est arrêtée à l'entrée de Samogneux, par un violent tir de mitrailleuses et d'infanterie .

Pertes nombreuses ( sous-lieutenant Championnet et De Riasson blessés ) . A 6h45, ordre du colonel commandant la 143e brigade " continuez d'empêcher l'ennemi de déboucher de Samogneux" .

A partir de 7h, bombardement particulièrement violent, le chef de bataillon est légèrement blessé, mais conserve son commandement . Il demande le tir de l'artillerie par signaux optiques . Il demande en outre des fusées . Rien ne peut être obtenu.

Vers13h30, une forte attaque allemande venant de la Côte 344 et marchant dans la direction du moulin des Côtelettes , prend à revers le détachement Leroux . Après un violent combat et des attaques corps à corps, le bataillon s'établit sur la crête de Talou . A 17h30, le commandant Leclerc du 3e tirailleurs prenait sous son commandement, le bataillon Duffet et lui prescrivait de s'établir entre la gauche de son régiment et le détachement du commandant Ferret resté à Neuville . Ordre exécuté entre 18h30 et 19h .

Le bataillon Duffet commençait à exécuter des tranchées lorsqu'il reçut l'ordre de se porter vers le bois de la Cage, pour assurer le replis des éléments de la 37e DI . en tenant les deux routes de Samogneux et de Ville . Mouvement exécuté vers 21h30 .


2ème bataillon et groupement du lieutenant-colonel De Pirey - à partir de 7h,jusqu'à 13h30, bombardement excessivement violent dans le bois Le Fays, mais particulièrement sur Beaumont . A 13h30, les allemands attaquent le village . La droite de cette attaque pris d'enfilade par la CMB et par la défense du bois Le Fays éprouve de très fortes pertes . On voit de nombreux cadavres devant les fils de fer de Beaumont, mais l'attaque a réussi au nord du village qui est occupé à 14h par les allemands .

La 7e Cie ( sous-lieutenant Rongeot ) dont la tranchée est prise complètement d'enfilade par Beaumont, reçoit du commandant Peyrotte, l'ordre de s'établir vers la route de Vacherauville, face à Beaumont . Le détachement forme ainsi un cercle presque fermé et reçoit du lieutenant-colonel De Pirey, l'ordre de tenir jusqu'à la dernière extrémité . Sur la gauche, du côté d'Anglemont, les allemands continuent à progresser infiltrant sous bois et établissant, même pendant la nuit, une tranchée sur les pentes Est de la croupe d'Anglemont, face au bois Le Fays .



















A 18h30, 2 Cies ennemies environ ayant coupé nos fils de fer, prononcent une attaque sur la Cie de Zouaves dont une partie se replie . Les 6e et 7e Cies du 60e légèrement reparties en arrière , mettent baïonnette au canon . Le capitaine Pertuis et le lieutenant Rongeot font donner la charge, repoussent à la baïonnette les allemands qui refluent vers Beaumont sans attendre le choc, et toutes les positions primitives sont réoccupées .

Pendant toute la nuit, continuation de la fusillade . Le lieutenant-colonel donne l'ordre pour économiser les munitions qui commencent à s'épuiser, malgré un ravitaillement et 84000 cartouches trouvées sur place, d'exécuter des feux par salves . L'ordre est exécuté .


3ème bataillon - situation inchangée jusqu'à 11h . A ce moment et à l'annonce que les allemands gravissaient les pentes Nord de la côte 344, la 9e Cie se porte derrière les éléments de 2ème ligne prête à contre-attaquer . Jusqu'à 14h, bombardement intense, quelques isolés refluent vers l'arrière .

La 11e Cie ( sous-lieutenant Bernard ) prononce une contre-attaque au cours de laquelle ce commandant de compagnie est blessé .

Le commandant Falconnet, et le sous-lieutenant Courtot sont tués, ensevelis sous un abri . Vers 16h, l'ennemi apparait en arrière et à gauche du bataillon venant de Samogneux, à la suite du repli d'éléments du 365e . Le capitaine Françon prend le commandement du bataillon, fait contre-attaquer par deux sections de la 10e et de la 9e et dégage le bataillon qui se reporte vers la crête du ravin de la Cage .

Une contre-attaque d'un bataillon du 35 arrête l'attaque ennemie .

A 22h, la CHR, le drapeau du 60e qui sont restés sur les pentes S.O de la côte du Poivre reçoivent du Général Dégot de la 74e brigade ( la 37e ayant remplacée la 72e DI ) l'ordre de rejoindre la caserne Chevert .


Pertes : Officiers Sous-lieutenant Courtot, Gare, médecin aide-major Aubertin, chef de bataillon Falconnet - Tués

Sous-lieutenant Pernollet, Jourdain, Lauré, Championnet, Maurice - disparus

Sous-lieutenant Duvernoy,Bernard, lieutenant Droguey, France, Montandon, capitaine Leroux De Riasson,médecin aide-major Dumas - blessés


troupes : 64 tués; 190 blessés ; 316 disparus


24 Février 1917

Secteur Reims ( Marne )


Événements : activité moyennes des engins de tranchées ennemis .

Pertes : 3 hommes blessés


24 Février 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle )


Événements : activité de l'artillerie ennemie sur le CR Zeppelin de 12h30 à 16h . Patrouilles de surveillance et de vérification des réseaux . Tir de l'AL en arrière du Carso . Tir de représailles de 75 de 14h25 à 15hures sur les 1ère lignes ennemies devant le CR Zeppelin . Aménagement et assèchement des tranchées, boyaux et abris . Travail à la 1ère ligne .


Pertes : 3 américains blessés légèrement par accident avec un revolver .


Annulation de citation :

La citation du commandant Duffet parue à l'ordre général n°96 du 25 janvier 1915 est annulée . Cet officier a été décoré de la croix de chevalier de la Légion d'Honneur le 30 janvier 1915 pour le même motif .








Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 19:45

23 2 1915

Secteur Fontenoy (Aisne)


Événements : la découverte de grosses fusées permet de croire qu'il reste encore quelques pièces de gros calibre en face de nous . La nuit feux d'infanterie très nourris .

Reconnaissance : un sentier descendant des pentes de la côte 112 sur la ferme de la Roche et dont les traces sont visibles également entre la ferme de la Roche et le moulin de Châtillon ayant paru plus fréquenté que d'habitude; le commandant du 2e bataillon, dans le but de reconnaître si des modifications dans l'organisation défensive du ruisseau du moulin de Châtillon et pour savoir comment est tenu la nuit le moulin en question ; décide qu'une reconnaissance serait effectuée . Il donne l'ordre suivant : une reconnaissance de 15 hommes avec un sergent choisi et 2 caporaux franchira les lignes à 18h30 .

Mission : reconnaître le moulin de Châtillon ; franchir le ru si possible, remonter aussi loin que possible la rive E du ru dans la direction de la ferme de la Roche . Subsidiairement s'assurer que la ferme évacuée de Châtillon, n'est toujours pas occupée . Le chef de la reconnaissance fut le sergent Guilleminot de la 7e Cie qui constate ce qui suit :

Le moulin est occupé par un poste allemand d'une quinzaine d'homme, qui a tiré à deux reprise sur la reconnaissance et a fait exploser une mine ou fougasse quand la reconnaissance a atteint le jardin du moulin renversant un assez grand pan de mur . Un homme a été légèrement contusionné à la tête par la chute d'une pierre .


Artillerie : quelques tirs de 77 répondant faiblement à notre artillerie .


Travaux : continuation des travaux en cours .


Pertes : un tué, 5e Cie ; Lory ; 2e cl


23 février 1916

Secteur Verdun, Samogneux (Meuse )


Événements :

1er bataillon - A 11h25 le 1er bataillon reçoit l'ordre suivant le bataillon en réserve du 60e est mis à la disposition du général commandant la 72e DI .Il se rendra immédiatement à Vacherauville où il prendra les instructions du colonel Parès, commandant la 143 e brigade , sous les ordres duquel il est placé .

En exécution, et après avoir vu le colonel Parès, le bataillon reçoit comme mission de réoccuper le village de Brabant évacué la veille par les français .

Le commandant Duffet doit en arrivant à Samogneux demander des instructions au colonel Bernard commandant le 351e ; mais en arrivant au moulin des cotelettes, le bataillon qui marche en petites colonnes largement espacées est pris sous un violent tir de barrage . Il n'en continue pas moins sa route et vient utiliser le talus du canal où il subit un tir d'artillerie lent mais incessant, plusieurs hommes sont tués ou blessés . Le village de Samogneux bombardé est en feu . A 16h, le chef de bataillon et le sergent Mulatier de la 1ère Cie parviennent à pénétrer dans le village et y trouvent enfin sous une grêle d'obus et de moellons, le poste de commandement du lieutenant colonel Bernard . Celui-ci informe le commandant Duffet que l'attaque sur le village de Brabant n'aura lieu que le lendemain matin .Le 1er bataillon reste donc au Sud de Samogneux, en attendant cette attaque . Dans la soirée, le commandant Duffet apprend par des hommes du 324 e qui refluent sur Champneuvilles que les allemands sont à la lisière N de Samogneux et qu'ils auraient pu s'avancer jusqu'à l'écluse . Le renseignement est envoyé au colonel commandant la 143 e brigade .

Le chef de bataillon envoie alors une section de la 1ère Cie dans Samogneux même en utilisant le canal pour assurer une liaison effective entre son bataillon et la garnison de Samogneux . Une compagnie est envoyée au NE de la côte 213 pour couvrir le bataillon à sa droite . Une CIe du 324e qui ne sait où aller est jointe à cette Cie . LE groupement constitué ainsi est mis sous les ordres du capitaine Leroux et se retranche . La 2ème Cie se déploie entre le canal et la route et se retranche de même que la 4e Cie plus en arrière . Au jour, il y a entre la route et le canal deux lignes de tranchées battant tout le terrain Sud de Samogneux .


2ème bataillon et groupement du Colonel De Pirey :

Pendant la nuit, le détachement reçoit l'ordre d'attaquer le bois des Caures en collaboration, avec le bataillon Bertrand du 365e d'infanterie occupant ...

Ordre d'attaque : - les 6e et 7e Cies doivent occuper la lisière S.E du bois des Caures . La 8e Cie du 60e et la 21e Cie du 365e amenée sur la compagnie de mitrailleuses de la côte 240 par le colonel De Pirey doivent attaquer la corne SUd du bois . En réserve, la 5e Cie et la 24e Cie du 365e .

Au début de cette attaque, une violente canonnade se déclenche du coté allemand ; la gauche fait un violent combat sous bois, fait 18 prisonniers mais est rejetée dans la direction d'Anglemont ( sous-lieutenant Duchaillut et adjudant Thym blessés ) . La 5e Cie arrêt les progrès de cette attaque mais subit des pertes ( lieutenant Boivin blessé ).



 

La liaison entre la 8e Cie du 60e, une section de mitrailleuses et la 21e Cie du 365e ne peut être établie . Le groupement a du suivre le mouvement de retraite du bataillon du 365e de la ferme d'Anglemont .Aucune nouvelle n'est parvenue depuis . A la suite d'une demande de renforts, le colonel reçoit une Cie du 2ème zouave ( ltnt Cordier ) . La 24e

Cie du 365e est partie en ligne et repousse une attaque allemande . A 14h après un nouveau bombardement, une nouvelle attaque allemande est repoussée . Pendant la journée des travaux de fortifications rapide sont poursuivis . Le groupement du lieutenant-colonel De Pirey se maintient dans les bois Le Fays, de la façon suivante :

entouré de fils de fer trouvés sur place et de tranchées creusées rapidement .

La 7e Cie ( lieutenant Rongeot ) dans une tranchée entre la route de Ville et Beaumont .

La 6e Cie ( Capitaine Pertuis ) barrant la route de Ville avec 2 sections de la CMB ( lieutenant Walbert )

La Cie de Zouaves ( lieutenant Cordier ) et la 24e Cie du 365 e sous bois face au Nord .

La 5e Cie ( sous-lieutenant Schmit ) barrant le chemin d'Anglemont, face au N.O .

Le reste de la nuit se passe sur le qui-vive, sans nouvelles attaques . Fusillades incessantes .


3 ème bataillon : - le 3ème bataillon reste sur ses emplacements sous un bombardement violent et sans changer ses dispositions .


Pertes : (officiers ) Lieutenants Walbert, Boivin, sous-lieutenant Viard Blessés

Sous-lieutenant Duchaillut et Lambert disparus

Troupes : 21 tués , 102 blessés, 127 disparus .



23 février 1917

Secteur Reims ( marne )


Événements : relève de la 1ère CMR par la 3ème CMR dans le secteur des Cavaliers de Courcy . légère activité des deux artilleries .


23 2 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle)


Événements : journée calme- Une patrouille ennemie qui tentait d'aborder nos réseaux devant le G.C tête de Vallon est mise en fuite par le feu de l'infanterie américaine . Tir de mitrailleuses ennemies situées dans l'ouvrage 5 sur le CR Zeppelin . La pièce de 37 située dans le CR Rognelle est relevée dans la matinée par le peloton de 37 américain . Continuation des travaux en 1ère ligne et sur la ligne1bis .


Pertes : 1 blessé par balle ( CR Rognelle ) 166e RIA .

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 17:57

22 2 1915

Secteur Fontenoy (Aisne)


Événements : journée très calme, rien à signaler en dehors de quelques tirs de 77 sur nos tranchées principalement la tranchée Parret . Pour démolir nos créneaux, il semble que les allemands retournent leur balles le culot en avant . Les observations sur les hauteurs du N d'Osly n'ont été suivis d'aucun résultat .


Travaux : continuation des travaux entrepris.


Pertes : un homme blessé à la 12e Cie ; Pélichet Marcel 2e cl blessé d'une balle à la tête


22 2 1916

Secteur Verdun, Bras, Vacherauville (Meuse)


Événements : les bataillons Peyrotte et Falconnet reprennent à 7 heures du matin les emplacements de réserve qu'ils occupaient la veille , le bataillon Duffet se repose plus longuement et vient occuper à 16 heures une position de rassemblement à 1800 m au Nord-Est de Bras .



A 14h30 le lieutenant colonel reçoit l'ordre suivant (n°29) 14h15 général commandant, 72e DI à colonel commandant le 60e RI : mettez à la disposition du colonel commandant la 143e brigade, un bataillon et une Cie de mitrailleuses de votre régiment .

Les commandants de ces unités prendront les ordres du colonel commandant la 143e brigade à son PC à Vacherauville .

Votre second bataillon, sa 1ère cie de mitrailleuses reste disponible et sera rassemblé sous votre commandement au Sud-Est de Vacherauville ( à la disposition du général commandant la 72e DI ) .

Votre 3e bataillon reste en réserve de CA à la carrière Sud de la côte du Poivre . Le bataillon Falconnet et la Cie de mitrailleuses du régiment sous les ordres du lieutenant Courtot sont désignés pour se mettre à la disposition de la 143 e brigade.

A 17h, le colonel reçoit l'ordre suivant - (n°31) 16h50 PC 72e DI à colonel 60e : le colonel commandant le 60e avec un bataillon et une compagnie de mitrailleuse sont dés maintenant à la disposition du colonel Vaulet commandant le secteur Est . Il se rendra à 300 m S.O de l'embranchement Vacherauville-ville et du chemin de Louvemont .

Le colonel avec le bataillon Peyrotte et le CMB sous les ordres du lieutenant Walbert se mettent à la disposition du colonel Vaulet .

Le bataillon Duffet passe la nuit a son emplacement de rassemblement . La CMR 2, le CHR, et le drapeau restent sur la pente SO de la cote du Poivre .

2e bataillon : le bataillon Peyrotte reçoit à 17h l'ordre de se porter sur la route de Vacherauville à Ville à l'embranchement du chemin de Louvemont . A 19h, au poste de commandement du colonel Vaulet, le colonel reçoit l'ordre de reprendre le bois le Fays qui vient d'être occuper par les allemands et de former un barrage pour arrêter les troupes et les fuyards qui s'écoulent sur la route .


Exécution : une section est laissée à l'embranchement du chemin de Louvemont et de la route de Ville et forme un barrage . La 6e Cie avant garde, la 7e Cie en arrière et à droite, la 8e en arrière et à gauche, la 5e et la CMB en réserve se portent en avant dans le nuit très noire et sous un feu violent d'artillerie . Le bataillon gagne ainsi le bois le Fait et la 6e cie va jusqu'à la ferme du joli-cœur, point où les allemands opposent une forte résistance . Le bataillon occupe alors la partie Sud du bois des Caures et le bois le Fays . Fusillades et patrouilles pendant toute la nuit . De passage à la côte 240, 2 Cies du 365e d'infanterie qui étaient dans les abris le long de la route sont prises sous les ordres du colonel De Pirey .













3e bataillon : le bataillon Falconnet suivant les ordres reçus du colonel Parès se place dans le ravin de la cage à 2 km au Nord de Vacherauville en soutien du 365e d'infanterie . La 11e Cie reçoit l'ordre de se retrancher sur la croupe Ouest de la Côte 344 . Les autres Cies sont en réserve dans le ravin . Un vide de près de 2km existe entre la Côte 344 et les fractions occupant Samogneux, le commandant Falconnet le fait combler par des sections de la 12 e cie et des patrouilles .


Pertes : ( officiers ) tués et disparus néant , sous-lieutenant Colin blessé

(troupes ) 3 tués, 24 blessés ,



22 2 1917

Secteur Saint-Brice Courcelles, Reims ( Marne )


Événements : relève du 1er bataillon par le 3e bataillon dans le secteur des Cavaliers de Courcy dans la 1ère partie de la nuit .


22 2 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle)


Événements : le 1er bataillon du 166e RIA relève le 3e bataillon du 60e RI dans le CR Rognelle au cours de la nuit du 22 au 23 février 18 . Le 3e bataillon se rend à Saint Clément . Activité de l'artillerie ennemie durant toute la journée sur le CR Zeppelin, tir particulièrement de 11 heures à 13 heures . De 12 heures à 13 heures 30, tir de destruction par 155 court sur la section contre-avion de Domjevin . Travaux d'entretien du sous-secteur . Construction de réseaux , ligne 1bis .

Nominations d'officiers : Par décret en date du 13 février 1918, Mr le sous-lieutenant à TT Guyetand (PLG) de la 5e Cie, est nommé dans l'infanterie ( armée d'active ) au grade de sous-lieutenant à TD pour prendre rang du 1er février 1918 . Par application de la loi du 10 août 1917 le rang d'ancienneté des sous-lieutenants de réserve à TD ci-après est fixé comme suit .

Mr Montandon ( LAA) de la 3e Cie (19/9/1915)

Montarbon (JEL ) de la CHR ( 13/7/1916)

Par décret en date du 14 février 1918, Mr Montandon, capitaine à TT ( 3e Cie) est promu à TD, au grade de lieutenant de réserve pour prendre rang du 19 septembre 1917 .

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 16:04

21 2 1915

Secteur Fontenoy (Aisne)


Événements : la dernière période de 24 heures a été remarquablement calme . Le tir de l'infanterie ennemie assez violent pendant la nuit s'est complètement éteint dans la journée . A 5h45 les bataillons ont observés le lancé de fusées : ils en ont vu 3 . deux rouges et une blanche .


Artillerie : tir de 77 sur la tranchée Parret, ainsi qu'un certain nombre de bombes sur les tranchées avancées . Aucun dégâts .


Travaux : approfondissement des tranchées de tir et boyaux . Construction de trois abris de munitions ( 1er bataillon ) . Dans les autres bataillons amélioration et confirmation des réseaux de fil de fer . Entretien des tranchées .


Pertes : aucune


21 2 1916

Secteur Verdun ; caserne Chevert , fort de Belrupt (Meuse)

 

ordre général n°36 : portant citation à l'ordre de la brigade de l'adjudant-chef Collet Marius


Nomination : ( troupe) de un caporal fourrier , et un caporal .

Formation de la 2e CMR : passage des Cies de 1 sergent, 1 caporal, et 23 hommes pour constituer cette compagnie .


Événements : en exécution des ordres 4 et 5, les 3 bataillons du régiment sont rendus dans la nuit dans le secteur de la 72 e division ( région Bras, Samogneux, cote 344 ) . Le bataillon Duffet a reçu pour mission de faire travailler les 1ère et 2ème Cie dans la région de la queue du bois de …., les 3èmes et 4 ème cie aux ouvrages à l'Est de Samogneux . Les bataillons Peyrotte et Falconnet doivent exécuter des travaux à la cote 344 . Ces différents travaux ainsi qu'une reconnaissance que le colonel devait exécuter ce jour même, avec un officier par bataillon, dans le secteur de la 72e DI sont interrompu par le bombardement violent de l'ennemi qui cause au régiment, quelques pertes . Le régiment est mis en réserve, à la disposition du 30e CA . Il occupe les emplacements fixés par les ordres n°184-3X en date du 20 février, du général commandant le 30e CA c-a-d, le bataillon Falconnet et le bataillon Peyrotte dans des ravins à 1500 m à l'Est du village de Bras . Le bataillon Duffet reçoit l'ordre de rester à Samogneux . Toute la nuit, le régiment dont les hommes n'avaient ni sac, ni vivres et seulement 120 cartouches est ramené à la caserne Chevert où il passe la nuit .


Pertes : néant tués, néant blessés, néant disparus ( officiers )

3 tués , 17 blessés , 9 disparus ( troupes )


21 2 1917

Secteur Saint-Brice Courcelles, Reims ( Marne )

 

Événements : rien à signaler.


21 2 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle)


Événements : journée calme, une reconnaissance française longe la lisière Ouest des 2 boqueteaux situés au Sud-Est du bois Carlit et reconnaît l'emplacement d'une sentinelle double ennemie et d'une mitrailleuse tirant sur le sous-secteur de droite ( 35e RI ). Tirs de 75 sur des travailleurs ennemis et contre-batterie sur les Amienbois . Pas d'activité d'aviation, en raison du temps brumeux . Pose de ribbards et renforcement des réseaux de 1e ligne . Travail aux boyaux . Visite du CR Rognelle au cours de l'après-midi, d'un général et 3 officiers américains .

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 20:53

20 2 1915

Secteur Fontenoy (Aisne)


Événements : la journée a été très calme . Les feux d'infanterie sont exécutés du coté de l'ennemi sans modification. Il multiplie le nombre des bombes lancées par des minenwerfer sur les tranchées .


Artillerie : l'ennemi semble avoir diminué le nombre de ses batteries . Dans l'après midi, il a envoyé quelques salves très rapide de 77 . Il semble avoir calquer notre genre de tir en augmentant dans toute la mesure des …. rapidité .


Travaux : continuation des travaux de réparations et amélioration des boyaux et tranchées .


Pertes : aucune


20 2 1916

Secteur Verdun ; caserne Chevert , fort de Belrupt (Meuse)


Citation : extrait de l'ordre du 35e Ri , n°195 portant citation à l'ordre du régiment du soldat Sylvestre ( passé au 60e )


Événements : dans la nuit, à 21 heures le régiment reçoit l'ordre de fournir des travailleurs pour l'organisation de la RFV . Le bataillon Duffet soit s'embarquer à 21h30, en automobile ; les bataillons Peyrotte et Falconnet doivent s'embarquer en chemin de fer . Pendant la journée, le colonel accompagné des trois chefs de bataillons, s'est rendu à Eix pour opérer une reconnaissance dans le secteur occupé par la 14e DI .


20 2 1917

Secteur Saint-Brice Courcelles, Reims ( Marne )


Événements : rien à signaler.

 

Citation : sont cités à l'ordre du régiment, les militaires dont les noms suivent :

Le capitaine Gagneur, le sous-lieutenant Graizely, le sergent Hebert, le sergent Graglia, le sergent Metthez, le sergent fourrier Friez, le sergent Magnan, le caporal Devigne, le caporal Guignard, le soldat Luthringer, le soldat Callède, le soldat Cote, le soldat Chausse .


20 2 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle)


Événements : notre artillerie effectue de 15 heures à 16 heures 30 des tirs de concentration sur l'ouvrage 7 ( 800 coups de 75 ) et sur la tranchée Astoria (100 coups de 95 ) . Représailles ennemies par 105 et 77 sur Berthelot . Patrouilles d'avions français sur les lignes ennemies dans l'après-midi . Reconnaissance du CR Rognelle par les officiers américains . Travaux d'aménagement et d'entretien du sous-secteur . Continuation des réseaux de la ligne 1bis .

 

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 18:07

19 2 1915

Secteur Fontenoy (Aisne)


Nominations : la liste des nominations se trouve dans les pièces annexes .


Événements : journée particulièrement calme, rien de notable à signaler .


Artillerie : 9h45 tir de 77 venant de la direction de Cuisy , à 13h30 du Nord de Tartiers, à 15h20 des Vaugerins . Tous ces projectiles sont tombés soit sur les batteries, soit en arrière de Sabran . Nos batteries ont répondu et quelques projectiles de notre 155 court sont arrivés sur la Cote 112 .


Travaux : continuation de la réparation et de l'entretien des boyaux et tranchées .


Pertes : aucune .


19 2 1916

Secteur Verdun ; caserne Chevert , fort de Belrupt (Meuse)


Événements : installation dans les casernes et le fort .


Mutation (officier) : par décret en date du 13 février 1916, la mutation ci-après est prononcée :

réserve : mr Bourgeois sous-lieutenant de la territoriale au 60 e régiment d'infanterie est nommé sous-lieutenant de réserve . Maintenu au corps .


Décoration (troupe ) : le ministre de la guerre, vu le décret du 13 août 1914, arrête

Article unique : sont inscrit aux tableaux spéciaux de la Légion d'Honneur et de la médaille militaire les militaires dont les noms suivent

médaille militaire , pour prendre rang du 21 janvier 1916

Berrichon Auguste Victor soldat du 60e régiment d'infanterie « brave et courageux soldat qui a été grièvement blessé en se portant à l'attaque des tranchées allemandes le 29 septembre 1915 . amputé de la jambe droite » . La nomination ci-dessus comporte l'attribution de la croix de guerre avec palmes .


19 2 1917

Secteur Saint-Brice Courcelles, Reims ( Marne )


Événements : légère activité des engins de tranchées ennemis . Tir de représailles de notre artillerie sur les premières lignes .

Pertes : un homme tué


19 2 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle)


Événements : Journée calme , une reconnaissance française opérant au Nord de la lisière du bois Natali est éventée par un petit poste ennemi placé récemment à la lisière du bois , elle se retire sous une assez vive fusillade en lançant des grenades sur le PP ennemi . Tirs de 75 dans l'après midi sur la tranchée Niethamer et l'ouvrage de la Rotonde . La CM1 relève la CM2 dans le CR Rognelle sans incident . Renforcement des réseaux de 1ère ligne, clayonnage et réfection des boyaux .


Nomination d'officier : par décret en date du 13 février 1918, mr le sous-lieutenant Catelon ( CA ) de la CHR est nommé dans l'infanterie ( réserve) au grade de sous-lieutenant à titre définitif pour prendre rang du 1er février 1918 .

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article