Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le 60e RI de Besançon
  • Le 60e RI de Besançon
  • : Le parcours du 60 e régiment d'infanterie durant la Grande guerre . Son parcours, ses hommes, ses combats .
  • Contact
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 15:50

18 avril 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Événements : nuit et journée calme . Dans la vallée du Ru de Chatillon, des éléments de protections de travailleurs se sont rencontrés avec des éléments de protections de travailleurs ennemis . Quelques coups de feu sont échangés . Bombardement des secteurs Parret et Pereira avec de obus de 150 et 77, sans dégâts important .


Pertes : 10e Cie Capitaine Lacroix Eugène Firmin blessé .

10Ème Cie Verges Marie, Joseph , Jean 2e cl blessé


Décoration : sur la demande du colonel la croix d'officier de la Légion d'Honneur a été accordée au Capitaine Lacroix Eugène pour le motif suivant « dans le but de donner l'exemple à ses hommes dont il a su gagner la confiance par son courage et sa bonté, est sorti de la tranchée à 50 m de l'ennemi malgré le feu continu de ce dernier pour diriger l'installation des défenses accessoires . A reçu une grave blessure qui met ses jours en danger. Cette décoration lui a été remise au château de Fontenoy par le général DeVillaret commandant le 7e Corps d'armée .


18 Avril 1916

Secteur Eix ( Meuse )


ordre général n°25 – portant citation à l'ordre de la DI du caporal Martin du 60 e d'infanterie .


Événements : une reconnaissance effectuée par des éléments du Btn Peyrotte dans la région S.O du Bois de nos Grains signale des travaux ennemis dans cette région . Continuation des travaux . Bombardement habituel . Un tir de notre artillerie lourde a lieu sur la région S.O du Bois de nos Grains .


Pertes : 3e Cie Callex Jean 2e cl blessé

1ère Cie Bressy André 2e cl blessé

CHR Degoix Gabriel sergent

6e Cie Gaudin Jean 2e cl blessé

6e Cie Grenard Victor 2e cl blessé


18 Avril 1917

Secteur Berméricourt ( Marne)


Événements : A, 3h45 ordre est donné au Btn Madamet et Duffet de franchir immédiatement le canal et stationner dans les boyaux parallèles au canal à hauteur du moulin du Loivre . Bataillon Madamet à l'Ouest, Bataillon Duffet à l'Est, cette mesure est prise pour éviter les tirs de barrage ennemis dirigés sur le canal . Le Btn Madamet est en liaison à gauche avec le Btn Arlabosse du 44e RI, à droite avec le 363e RI . Par ordre n°35/op de la 14e DI, l'attaque prévue pour le 18 avril par ordre n°34/op du 17 avril est retardée de 24h . Les Bataillons Duffet et Madamet reçoivent l'ordre de rester sur les emplacements qu'ils occupent . A 20h, le colonel donne l'ordre aux Btns Madamet et Duffet de réoccuper leurs abris au Sud du canal . Ces unités reprendront leur stationnement dans la région du Moulin de Loivre le 19 au petit jour .


Pertes : 5 blessés .


18Avril 1918

Secteur de Coigneux ( Somme )


Événements : le bataillon Duffet et la 1e CM quittent leurs cantonnements à 8h et vont occuper la ligne Coigneux-Léalvillers . Exercice habituel pour les autres unités du régiment . Marche sous-bois – organisation de la lisière d'un bois . Marche d'approche .


Ordres ''D'' : le général commandant en chef a conféré la Médaille Militaire avec croix de guerre ( palme ) aux militaires dont les noms suivent :


Ordre n°6542 D du 4 avril 1918


Pour prendre rang du 30 juin 1917

Grossiord Clément Louis; mle 5927 soldat de réserve à la 9e Cie du 60e RI .


Pour prendre rang du 5 octobre 1917

Patel Louis, Eugène, Marius mle 8602 soldat de réserve de la 6e Cie du 60e RI .


Pour prendre rang du 8 février 1918

Daniel Aristide mle 9468, caporal de réserve à la 1ère CM du 60e RI .


Pour prendre rang du 25 février 1918

Bart Théophile Louis mle 13140, soldat de réserve à la 1e CM du 60e RI .


Pour prendre rang du 1er mars 1918

Alanet Georges Émile mle 019139 soldat de réserve à la 3e Cie du 60e RI .


Pour prendre rang du 5 mars 1918

Clément, Paul, Valentin mle 05268, caporal de réserve à la 9e Cie du 60e RI .


Pour prendre rang du 4 avril 1918

Meynier Léon, Joseph marius mle 5747 soldat de réserve à la C.H.R du 60e RI.


Ordre n°6642 '' D'' du 4 avril 1918


Pour prendre rang du 20 mars 1918

Charité, Marie, Delphin, Edmond mle02492, soldat territorial de la 1e Cie du 60e RI .


Pour prendre rang du 21 mars 1918

Palandre, Claude, François, mle 03638 soldat territorial de la 1e Cie du 60e RI .

Ramat, Pierre, Maurice, mle 6018, soldat territorial à la 1e Cie du 60 e RI .


Pour prendre rang du 4 avril 1918


Daurès, Jules, mle 03605 soldat de réserve à la 17e Cie du 342 e RI .


Mutations : En exécution de la note n°7345 du 8 avril 1918 du G.Q.G prévoyant une réserve de commandant de Cie par bataillon, le lieutenant-colonel prononce les mutations suivantes à la date du 18 avril 1918

  •  
    • Le sous-lieutenant Colin (7e Cie ) passe à la 1e CM .

    • Le sous-lieutenant Berrut (1e CM ) passe à la 7e Cie .

    • Le sous-lieutenant balland ( 2e CM ) passe à la 3e CM .

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 06:11

17 avril 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Renfort : un renfort arrive au dépôt comprenant 200 hommes .


Événements : calme à peu près complet – action d'infanterie et d'artillerie française et ennemie nulle .


Pertes : 8e Cie Guyot François 2e cl blessé .


17 Avril 1916

Secteur Eix ( Meuse )


Événements : continuation des travaux du secteur . Bombardement intermittent d'Eix, du mardi-gras et de la région de la Fontaine de TavannesTavannes .


Pertes : 8e Cie Germain Sergent tué

8e Cie Trulet 2e cl tué

7e Cie Caintet Henri 2e cl blessé

7e Cie Pilot Victor 2e cl blessé

3e Cie Bougagnou Armand 2e cl blessé

2e Cie Richard Charles caporal blessé

3e Cie Fraisse Félix 2e blessé

3e Cie Juillard Henri blessé

3e Cie Bernard B 2e cl blessé

3e Cie Bernard H 2e cl blessé

10e Cie Courvoisier Ch caporal blessé


17 Avril 1917

Secteur Hermonville ( Marne)


Événements : A 4h, le régiment occupe les positions suivantes :


Btn Madamet – tranchée au Sud du canal entre le boyau de Berméricourt et la tranchée du flanc Nord .


Btn Duffet et 1er Btn – partie S.O du bastion du Luxembourg .


Pc du colonel – bastion du Luxembourg à l'Est du grand bois en 5806 .


Suivant l'ordre n°32/op de la 14e DI du 17 avril ; une attaque ayant pour objectifs :

  1.  
    1.  
      1. Corne du bois et lisière N.E du Champ du Seigneur . Bies 6429 – 6527 doit être menée par la 152e brigade .

      2. Boyau de Pola face au N et la Voie Ferrée face à l'Est jusqu'en 8015, doit être menée par un détachement de la 28e brigade .

         

Le 60e doit tenir le front 6020 – 6019 – 6418 ( Btn Madamet ) et la tranchée de Gorizia jusqu'au Moulin de Loivre ( Btn Duffet ) . Le Btn Duc, en réserve de C.A occupera la berge Sud du Canal entre le Moulin de Loivre et le boyau à l'Est de Rabassa . L'heure H est fixée à 15 heures . L'attaque prévue pour le 17 avril 1917 à 15h est reportée au lendemain à une heure qui sera fixée ultérieurement .

Ordre n°33/op de la 14e DI .


Pertes : 1 tué – 7 blessés – 2 disparus .


17Avril 1918

Secteur de Thièvres ( Somme )


Événements : en exécution de l'ordre général n°41/op de la 14e DI et pour modification aux instructions précédentes , la 14e DI a pour mission d'assurer la résistance sur la position anglaise jalonnée par – Coigneux – Croupe 149 – bois de Varnimont – Louvencourt ( Est ) - Clairfaye .

Zone d'action de la DI : du saillant S de Coigneux ( exclus ) au saillant Est de Léalvillers ( inclus ) .


En vue de préparer l'entrée en action de la DI dans sa nouvelle Zone, un Btn, renforcé par une Cie de mitrailleuses sera détaché en permanence sur cette ligne . Il sera relevé toutes les 48 heures et fourni à tour de rôle par les 3 régiments der l'ID . Le Btn Duffet (II/60) et la 1e CM sont désignés pour commencer l'occupation le 18 au matin .


Exercices pour le 3 Btns - Sureté en marche – service d'avant-garde – marche d'approche .


Ordre ''D'' – Le général commandant en chef a conféré la Médaille Militaire avec Croix de Guerre et palme aux militaires dont les noms suivent :


à la date du 11 mars 1918 ( Ordre 6607 D du 3 avril 1918 )


Mourarau, Joseph, Edmond, Léonard Mle 17079 ( active ) soldat à la 5e Cie du 60e RI .


Pour prendre rang du 22 avril 1918 ( ordre 6700 du 7 avril 1918 )


Errecart Pierre, Mle 13573, soldat de 1e cl de réserve de la 10e Cie du 60e RI .


Nominations – par décret du 1er avril 1918, m Aubry (E) lieutenant à TT ( armée active) de la 10e Cie est nommé au grade de lieutenant à TD pour prendre rang du 19 mars 1918 .

Par application de la loi du 10 aout 1917, le rang d'ancienneté de Mr Catelon ( CA) de la C.H.R dans le grade de sous-lieutenant de réserve à TD est fixé au 19 mars 1916.

Par décret du 5 avril 1918 Mr Catelon ( CA) sous-lieutenant à titre définitif ( réserve) de la C.H.R est promu à TD au grade de lieutenant pour prendre rang du 19 mars 1918 .

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 17:49

16 avril 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Affectations : le capitaine Delarue est affecté à la 12e Cie , le capitaine Boulé à la 4e Cie .


Événements : journée très calme . Pas de grosses bombes dans la nuit . Peu de feux d'artillerie ennemie, quelques rafales de 77 . Action de notre infanterie et artillerie à peu près nulle .


Pertes : aucune .


16 Avril 1916

Secteur Eix ( Meuse )


Ordre n°2671 D : en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par décision ministérielle n°12285 K du 8 aout 1914, le général commandant en chef a fait, à la date du 2 avril 1916, dans l'ordre de la Légion d'Honneur, les nominations suivantes :

Chevaliers

Mr Ballet Bernard Bénigne – médecin aide-major de 2e cl à TT au 60e régiment d'infanterie « médecin d'un dévouement absolu , du 22 au 27 février 1916 , a réussi à évacuer sur des moyens de fortune, tous les blessés du régiment ; a été atteint lui-même d'une grosse blessure . Le 27 février , au cours d'un violent bombardement . Avait déjà été blessé et deux fois cité à l'ordre au cours de la campagne » .


La nomination ci-dessus comportent l'attribution de la Croix de Guerre avec palme .


Événements : le commandant de la C.M.R reconnaît dans le sous-secteur B à la disposition duquel sa Cie est mise. La relève s'effectue dans la nuit du 16 au 17 . Les bataillons reçoivent pour mission d'organiser la tranchée principale de résistance , les réseaux de fils de fer en avant d'elle, les boyaux d'accès à la 1ère ligne, elle travaille aux abris en collaboration avec le génie .

Btn Duffet = tranchée de la Cote 120 , tranchée au N du cimetière en liaison avec le sous-secteur B, boyau au Sud du village , boyau déservant les abris et l'observatoire château . Réseaux de fils de fer . Étayage des caves du village d'Eix . Construction d'abris et d'emplacements de mitrailleuses .


Btn Françon = tranchée principale au N et au S de la route d'Etain .boyaux reliant les abris ( sous la route ) à la tranchée . Travail au boyau de la Parre ( en collaboration avec les pionniers et les unités de réserve du sous-secteur C . Pose de fils de fer . Fouilles et clayonnage d'abris de troupe et des emplacements de mitrailleuses .


Btn Peyrotte = travail à la tranchée principale de la ferme Bouvaux au bois Carré et à la tranchée de doublement du bois Carré . Travail au boyau de la Fecht, de la Doller . Pose de fils de fer . Travail aux abris et aux emplacements de mitrailleuses .


Pertes : 5e Cie Lhuillier 2e cl tué

7e Cie Lamarque 2e cl tué

4e Cie Darremont Raymond 2e cl tué

CMR2 Pourchot henri caporal blessé

4e Cie Duplan Adrien 2e cl blessé

9e Cie Huecher Pierre 2e cl blessé

5e Cie Ragot 2e cl blessé


16 Avril 1917

Secteur Hermonville ( Marne)

 

Événements : l'attaque du 16 avril menée par le régiment a eu deux phases distinctes ; la 1ère depuis la sortie des parallèles jusqu'à l'occupation de la Voie ferrée ; la seconde, depuis cette occupation jusqu'à la nuit .

A 5h45, l'artillerie de campagne et les batteries de 58 déclenchent leur tirs sur les 1ère lignes ennemies . L'ennemi riposte par des tirs d'artillerie dirigés particulièrement sur le canal ; 3 avions allemands reconnaissable à leur forme et à leurs croix noires , survolent nos lignes et lancent des fusées blanches à un feu . A 6h ( heure H ) le régiment en entier sort de ses parallèles et se porte à l'assaut des tranchées ennemies . Grâce à son départ rapide, il n'a presque pas à souffrir du tir de barrage ennemi . Les bataillons exécutent exactement les ordres du plan d'engagement .


A ) Bataillon Chenost -

Aborde la 1ère ligne allemande où il est accueilli à coups de grenades et par des tirs de mitrailleuses ; cette résistance n'empêche pas le Btn Chenost de continuer sa marche, de réduire successivement un nid de mitrailleuses s'étant révélé à la lisière Est du Bois en Potence, un fortin en 5622 ( Boyau du Gibet ) et d'atteindre à l'heure prescrite ( 6h30 ) la lisière S.O du Champ du Seigneur . La 6e Cie ( Capitaine Pertuis ) prête son aide, pour réduire un poste allemand en 5824 et 5825 ( Bois en Potence ) . Continuant sa marche et laissant le soin du nettoyage au Btn Duffet qui le suit , le Btn Chenost poursuit sa progression par la partie Sud du bois du Champ du Seigneur, s'installe sur la position et se laisse dépasser par le Btn Duffet qui doit attaquer la position de la Voie ferrée . L'action habilement et vivement menée n'a pas été sans pertes ( lieutenant Flottes , commandant la 1ère CM , lieutenant Charaix commandant la 3e Cie tués ) mais des pertes sérieuses sont infligées à l'ennemi qui laisse de nombreux tués et blessés dans ses abris . 100 prisonniers environ sont envoyés à l'arrière , des mitrailleuses, des Minenwerfers, un canon revolver ( sous-coupole blindée ) , 7 pièces de 77, sont abandonnées sur le terrain par l'ennemi .


B ) suivant le plan d'engagement le Btn Duffet a suivi le Btn Chenost dans sa progression . Le franchissement de la ligne s'effectue à l'heure prescrite . Des patrouilles sont poussées en avant et reconnaissent les brèches dans les réseaux ennemis . A 8h , l'assaut est donné à la 2ème position . Dés le début de l'action, la Cie de gauche est battue par des mitrailleuses qui tirent de flanc ; la Cie de droite avance rapidement et sans perte ; le boyau de Pola cède et les troupes progressent . Le chef de Btn arrête la Cie de gauche et lui donne l'ordre de glisser derrière la Cie de droite de la soutenir et de reprendre plus tard sa direction ; très habilement le capitaine Pertuis commandant la Cie de gauche laisse face à la tranchée de Transylvanie de équipement de FM et de V.B et fait son mouvement par la droite . A 8h25 la position est tournée, enlevée et le Btn Duffet dépasse la Voie Ferrée . Plus au Nord la lutte continue très violente et plus en arrière et à gauche on entend de nombreuses mitrailleuses en action . Le Btn Duffet marque un temps d'arrêt pour sa remise en ordre ; il est en liaison à gauche avec le 44e RI à droite avec la 28e brigade . Le Btn Duffet continue son mouvement, la 5e Cie dépasse avec un élément avancé la route Berméricourt-Orainville ; le reste du Btn s'organise au Nord de la route et face au Bois Favel . Le colonel et l'état-major du régiment ont suivi le Btn Duffet dans sa progression . Le P.C est installé successivement – au boyau du Gibet ( 5522) à la Corne S.E du Champ du Seigneur (6619) et à la tranchée de Transylvanie (7746) .

Pendant toute la progression, du Bois en Potence à la Voie Ferrée les mouvements du régiment ont été gênés par l'afflux de fractions du 44e RI et surtout d'éléments de la 37e DI , refluant dans la zone du 60e RI . Malgré tous les efforts cet afflux ne peut être enrayé .


C ) Le Btn Madamet conformément au plan d'engagement se trouve à 7h15 dans la zone S.E du Champ du Seigneur . A ce moment, un violent tir de 88 cause des pertes . Les mitrailleuses sont en action à la partie Nord du Champ du Seigneur . Le colonel donne l'ordre au commandant Madamet de s'échelonner en profondeur et de s'éclairer à gauche , mais de ne plus gagner en avant, en effet le Btn Chenost qui avait occupé la tranchée de Transylvanie après l'enlèvement de celle-ci par le Btn Duffet a été entrainé à soutenir ce dernier et s'est avancé au-delà de la Voie Ferrée . Le colonel prescrit au Btn Madamet, de servir de réserve au régiment, d'occuper la 2ème position et de s'y organiser sans avoir à prévoir jusqu'à nouvel ordre son passage à la disposition du 42e RI ( comme le prévoyait le plan d'engagement ) communication en est donné au 42e RI et à la brigade . A 9h ( H+3 )la situation est la suivante ;

Btn Duffet , au Nord de Berméricourt et à l'Ouest de la route Berméricourt-Orainville

Btn Chenost- en avant de la Voie Ferrée et à 150 mètres au Sud de la Corne Sud du bois de la grande Tournière .

Btn Madamet – occupe la Voie Ferrée et la tranchée de Transylvanie .

PC du colonel - tranchée de Transylvanie ( 7746 )


La liaison est assurée à droite avec le 42e RI à hauteur de Berméricourt, à gauche avec le 44e RI ( Btn Arlabosse ) à la lisière Sud du bois de la grande Tournière . Le colonel se met en liaison avec le colonel commandant la 28e brigade et le 42e RI et avec le chef de Btn Pélacop commandant le 44e RI .


Mais au cours de la progression un vide inquiétant s'est produit à la gauche du 44e RI ; d'autre part des contre-attaques ennemies en préparation sont signalées dans la région d'Orainville et dans celle du Bois Favel, des troupes se rendant à Brimont et dans le boyau du Bois Favel sont également aperçues . Ces renseignements sont transmis à la brigade à 9h-9h50-10h45-13h50 et par PV à 9h et 14h . Notre artillerie depuis le franchissement de la 2ème position ne nous protège plus par son tir ; l'intervention du groupe de 105 de l'artillerie de C.A est demandée par optique à la tour d'Hermonville . Ce tir exécuté sur le boyau du Bois Favel permet de gêner les troupes ennemies qui y sont rassemblées . De nombreux avions ennemis non-combattus par les nôtres règlent le tir de l'artillerie allemande qui inflige des pertes sérieuses à nos troupes .

Dés 9h45 le colonel prescrit à ses chefs de bataillons de s'organiser sur les positions qu'ils occupent et de ne reprendre le programme du plan d'engagement que sur son ordre . A 11 heures le commandant Chenost est blessé .

Vers 13h le tir de l'artillerie allemande devient plus nourri . Des groupes importants de zouaves et de tirailleurs refluent du Nord se dirigeant sur le Champ du Seigneur et le boyau de Pola . Arrêtés un instant, ils continuent leur mouvement, entrainant quelques isolés . Une vive fusillade se fait entendre dans la direction du Nord et du bois de la Grande Navière. Les mitrailleuses ennemies battent la tranchée de Transylvanie . A 13h30, la contre-attaque ennemie se précise ; des détachements allemands en tirailleurs s'infiltrent d'une part le long de la Voie Ferrée, d'autres part dans le Champ du Seigneur . Malgré toutes les demandes de tir de barrage qui sont faites par fusées, par optique, par PV notre artillerie reste silencieuse ; seul notre avion de liaison de division survole nos lignes malgré les nombreux avions ennemis qui le poursuivent et signale la contre-attaque par l'envoi d'une fusée jaune . Dans ces conditions, la position avancée du régiment prise à revers n'est plus tenable . Débordé à gauche par l'ennemi qui progresse en poussant devant lui de nombreux éléments des troupes voisines, le colonel tente avec le 3e Btn et sa liaison un mouvement de rétablissement sur une ligne perpendiculaire à la tranchée de transylvanie pour enrayer la contre-attaque et conserver le bénéfice de l'avancement de la matinée .

Mais le 60e est obligé de se replier pas à pas jusqu'au boyau de Berméricourt où la résistance peut être organisée avec des éléments du 363e ; en liaison avec des fractions des 35e et 42e RI . Les 1er et 2e bataillons se replient en bon ordre , mais avec beaucoup de pertes sur Berméricourt et sur la Voie Ferrée . Plusieurs officiers blessés restent sur le terrain . Le capitaine Rolland adjudant-major du Btn Chenost, présumé blessé est parmi ceux-ci . A 16 heures, le régiment occupe le boyau de Berméricourt et la tranchée de Cologne en liaison à gauche avec le 363e RI et à droite avec le 35e RI . Les ordres sont donnés pour l'organisation de cette ligne en tranchée de résistance et une tranchée est hâtivement creusée entre la tranchée de Cologne et le point 8008 ( voie ferrée ) . Le colonel a son PC dans la tranchée de Cologne en 7807 . Les éléments restant du Btn Chenost dépourvus de cadres sont mis sous les ordres du commandant Duffet . Le colonel Chabord donne l'ordre verbal au 60e de résister sur cette position et de rechercher la liaison avec le 23e RI après le repli des 35e et 42e RI obligés d'abandonner Berméricourt . A ce propos, je signale que les troupes de la 28e brigade occupant Berméricourt et les éléments du 60 e qui s'étaient repliés sur cette bourgade ont eu à souffrir du tir de notre artillerie lourde .

En exécution de l'ordre n°49 du 16 avril 1917 , de la 14e DI reçu à 24h le régiment est retiré du secteur de 1ère ligne et laissant la position au 363e et 35e, se rend sur la rive Sud du canal dans la zone du bastion du Luxembourg ou il est en réserve de C.A .



Prisonniers capturés par le 60e et matériel abandonné par l'ennemi le 16 avril .


Prisonniers : 81e RI = 56 , 2 officiers . 87e RI =17, 21e Cie de Minenwerfers= 18 , 6e grenadiers garde=25 , 22e RA =12 . total 128 h et 2 officiers .

Mitrailleuses = 8

Minenwerfers = 4

canon-revolver = 1 (sous tourelle blindée )

canons 77 = 7

canon 88 = 1


Pertes : Officiers

Tués = Cpte Orard 2e Cie . Lieutenant Charaix 3e Cie . Lieutenant Flottes 1ère CM . Sous-lieutenant Boine 5e Cie . Sous-lieutenant Mercier 5e Cie .

Blessés = Cdt Chenost 1er btn . Cpte Boivin 5e Cie . Cpte Bertseb 10e Cie . Lieutenant Beck 1ère Cie . Lieutenant Schey 3e Cie . Lieutenant De Colbert 9e Cie . Sous-lieutenant Tholozan 1ère Cie . Sous-lieutenant Rossel 2e Cie ( Dcd ambulance ) . Sous-lieutenant Denise 1ère CM . Sous-lieutenant Vienney 5e Cie . Sous-lieutenant Magrin 6e Cie . Sous-lieutenant Vitte 6e Cie . Sous-lieutenant Vignaud 7e Cie . Sous-lieutenant Merlin 2e CM . Sous-lieutenant Brune 9e Cie . Sous-lieutenant Mesnard 11e Cie . Médecin aide-major Dumas 2e Btn . Médecin aide-major Chaize 1er Btn .


Disparus : Cpte Rolland 1er Btn . Cpte Damenez 11e Cie . Sous-lieutenant Cernois 2e Cie (1) . Sous-lieutenant Nicolas 6e Cie (1) . Sous-lieutenant Comtet 2e CM (2) . Sous-lieutenant Terrier 11e Cie (2) . Sous-lieutenant Lhote 11e Cie (2) . (1) présumé tué . (2) présumé blessé .


Troupe : tués = 82 . blessés = 415 . Disparus = 459 .


Ordre Général n°4746 ''D'' – le général commandant en chef a fait à la date du 8 avril 1917 dans l'ordre de la Légion d'Honneur, les nominations suivantes :

Chevaliers – Merle Eugène , mle 6651 , sous-lieutenant de réserve , 9e Cie « officier très brave et très courageux qui , sur le front depuis le début des hostilités, s'est toujours remarquablement conduit au feu . Déjà trois fois blessé au cours de la campagne, a reçu le 18 aout 1916 en dirigeant les travaux d'aménagement de la position conquise une très grave blessure . Énucléation de l'œil gauche . »


Les nominations ci-dessus comportent l'attribution de la Croix de Guerre avec palme .

Signé : Pont


16 Avril 1918

Secteur de Thièvres ( Somme )


Événements : le lieutenant-colonel, les commandants des 1er et 2eme Bataillon, l'officier de renseignements et un officiers parlant anglais partent à Thièvres à 7h15 et se rendent au Q.G de la division Néo-zélandaise à Bus en Artois pour y effectuer des reconnaissances en arrière du front britannique . La 14e DI aurait pour mission, en cas de rupture du front, d'arrêter toute progression de l'ennemi sur la ligne générale Sailly au bois – Colinchamps – Beaussart – Forceville – Varennes . Reprise de l'instruction de la troupe . L'emploi du temps est réglé de la manière suivante :

  •  
    • Réveil 6h30 , exercices du matin 7h30 à 9h30

    • Soupe , nettoyage, revues, théories , repos 9h30 à 13h30

    • Exercices du soir 13h30 à 16h30

    • Appel du soir 20h30

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 18:26

15 avril 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Mutations : le sous-lieutenant Rouget venu sur le front est affecté à la 9e Cie à la date du 15 avril 1915 .


Événements : journée entièrement calme jusqu'au tir de notre artillerie effectué à 15h30, ce tir a été précédé d'une action d'infanterie assez vive par tous nos tireurs d'élite, aux nombreux coups de sifflets et apparitions de baïonnettes au-dessus du parapet . Ces mesures n'ont pas réussi à faire sortir les allemands de leurs abris, ils n'ont répondu que par deux coups de fusil à notre fusillade . Inaction également de leur artillerie ; une salve de 77 vers la 9e batterie, une salve de 105 fusant sur Montaigu .


Travaux : semaine du 8 au 15 avril 1915

  1.  
    1.  
      1. 1ère ligne – 1ère urgence tranchée : Sabran – organisation d'un réseau de défenses accessoires . Renforcement des abris et construction d'abris cavernes nouveaux . Assainissement et réfection de la tranchée à la suite des dégâts causés par le mauvais temps ( 6 au 10 avril ) . Tranchée Pereira – même travail qu'à Sabran , en plus pose de volets de fer pour masquer les créneaux d'abris de mitrailleuses . Tranchée de l'Aisne – organisation de défenses accessoires . Réfection et construction des parapets et boyaux ( 6 au 10 avril ) . aménagement du Fortin . Réfection des abris et construction d'abris cavernes .

      2. Ligne principale – 1ère urgence : tranchée Paret , organisation d'un double réseau de fils de fer barbelés . Création d'abris caverne .

      3. Ligne de soutien – 2ème urgence : programme du tableau précédent .

      4. Centre G – 3ème urgence : programme du tableau précédent .


Pertes : 4e Cie David Marius 2e cl Tué balle au ventre .


15 Avril 1916

Secteur Eix ( Meuse )


Ordre général : portant citation à l'ordre de la 14e DI des militaires dont les noms suivent -

Le capitaine Leroux commandant la 3e Cie du 60e d'infanterie .

Le sous-lieutenant Férat de la 6e Cie

Le sous-lieutenant Viard de la 6e Cie

Le soldat Nommier de la 7e Cie

Le sous-lieutenant Schmidt de la 5e Cie

Le sous-lieutenant Chappaud de la 7e Cie

Le sous-lieutenant Duchaillut de la 8e Cie

Le sous-lieutenant Ballet de la 7e Cie

Le médecin-major de 2e cl Faveret du 1er bataillon

Le caporal-télégraphiste Justin de la C.H.R

Le médecin-auxiliaire Maurice du 2e bat .

Le cycliste Percey de la C.H.R

Le soldat Braud de la 3e Cie

L'adjudant Perret de la CMB2

Le médecin-auxiliaire Schlatter du 3e bat .

Le cycliste Courville de la C.H.R

Le sergent Bernadet de la 7e Cie .

Le lieutenant Dropey de la1ère Cie .


Événements : le colonel prend à 6h du matin le commandement du secteur . Au matin, les officiers du bataillon Françon effectuent la reconnaissance du sous-secteur B, tandis que les Cies de mitrailleuses n°1 et n°2 reconnaissent les emplacements que leurs Cies doivent respectivement occupés : C.M.R à la disposition du sous-secteur C . C.M.R2 à la disposition du sous-secteur A . Violent tir de notre artillerie au cours de l'après midi . La relève du bataillon Françon et des CMR 1 et 2 a lieu sans incident dans la nuit du 15 au 16 .


Pertes : 1ère Cie Fléchon Maximin 2e cl tué .

1ère Cie Laprade Georges 2e cl blessé .


15 Avril 1917

Secteur Hermonville ( Marne)


Événements : le régiment doit attaquer au jour J .


Plan d'engagement :


I ) Mission du régiment -

La 27e brigade, encadrée à gauche par la 37e DI, à droite par la 28e brigade doit coopérer à l'attaque de cette dernière brigade sur Brimont, en la couvrant vers le N.E et en débordant cette position par le Nord . Le 60 e ayant à sa gauche le 44e, à droite le 35e RI a pour mission dans la zone indiquée ci-dessus d'enlever la 1ère position allemande ( le bois du champ du seigneur ); la 2ème position ( voie ferrée Reims-Laon ) et de venir s'établir en fin de journée sur la ligne du chemin de terre ( Ferme Landau – Auménancourt le petit ) , un bataillon du régiment doit être mis à partir de l'heure H45 au bois Favel, à la disposition du colonel commandant la 28e brigade pour l'attaque de Brimont .


II ) Zone d'action -

Limitée au nord par la ligne : redoute des japonais ( exclue ) intersection du boyau Séchamp et de la 1ère ligne allemande point 79,6 dans le rentrant du bois en potence - Point 6225 -extrémité sud du garage du chemin de fer à voie étroite à la lisière Est du champ du seigneur -Carrefour 88,3 à 300 m à l'Est du Champ du Seigneur - Point où la tranchée de Burovine, touche la voie ferrée - corne S.O de la grande tournière - corne N.E du bois Favel - croisée des chemins 9917 – cote 83,0- cote 87,3 – cote 97,3 .

Limitée au Sud par la ligne : redoute des poilus ( incluse ) - point 5722 – carrefour à 100 m S.E du 82,2 au S.E du Champ du Seigneur - cote 85,0 à 150 mètres N.E de Berméricourt sur la route Berméricourt, Orainville – lisière Sud du bois Favel – ferme Landau ( exclue ) .


III ) Dispositif préparatoire à l'attaque

Le régiment sera entièrement disposé avant l'heure H par bataillons successifs dans le secteur Du Godat, au nord du canal .

En première ligne : Bataillon Chenost – 2 Cies en 1ère ligne séparées par le boyau de l'écluse – 1 Cie en réserve derrière la Cie de droite ; sa Cie de mitrailleuses répartie entre la Cie de gauche en 1ère ligne et la Cie de réserve .

En deuxième ligne : Bataillon Duffet – 2 Cies en 1ère ligne séparées par le boyau de l'écluse - 1 Cie en réserve derrière la Cie de droite; la Cie de mitrailleuses avec la Cie de réserve .

En troisième ligne : bataillon Madamet – ayant une Cie à l'Est du boyau de l'écluse derrière la Cie de réserve du bataillon Duffet – 1 Cie à l'Ouest du boyau de l'écluse dans le boyau central et la tranchée de la Somme – 1 Cie talus de la rive Nord du canal – Cie de mitrailleuses , tranchée de la Somme .


IV ) Plan d'action du régiment .

Objectifs successifs et mission des Unités : l'assaut de la première position sera donnée à l'heure H ; cette position devra être enlevée d'un seul élan , le Btn de 2e ligne suivant au plus près le Btn de tête pour éviter les tirs de barrage . La remise en main des unités et l'échelonnement en profondeur seront pris au cours de la progression . Après enlèvement de la 1ère position, le Btn de tête se reformera rapidement sur la ligne approximative I.I ( voir calque ) afin d'aborder en ordre la position intermédiaire : Bois du Champ du Seigneur, Tranchée de Blume . Le Bois du Seigneur enlevé le Btn Chenost s'y installera et le Btn Duffet exécutant un passage de ligne, se portera à l'attaque de la 2ème position ( Voie ferrée Reims-Laon , tranchée de Burovine et de Transylvanie ) puis progressera dans les conditions de temps prévues vers l'objectif final fixé au régiment , les Btn Chenost et Madamet accolés suivront le Btn Duffet comme il est dit ci-après .


Bataillon Chenost - 1er objectif 1ère lignes allemandes sur tout le front du régiment , ces lignes devront être enlevées d'un seul élan , minimum de force sur la ligne centrale (entre 5223 et la jonction de la 1ère ligne et du boyau du Gibet ).

Débordement par les ailes par une action en profondeur d'une part à droite, pour la mainmise sur le mamelon du point 5722 d'autre part à gauche par un dispositif échelonné de la Cie de gauche à l'Ouest de 5223 jusqu'à l'occupation de la cote 79,6 , du bois en Potence, les éléments de gauche en liaison étroite avec le 44e RI ; occuper solidement le mamelon 5722 qui forme pivot de manœuvre pendant la conversion de l'aile marchante et faciliter la progression de cette dernière en agissant sur la lisière du Bois en Potence . Remise en main rapide des unités sur la ligne approximative I.I et reprise immédiate à H+35 de la marche sur le 2ème objectif ( ligne intermédiaire jalonnée par les organisations de la lisière Ouest du Bois du Champ du Seigneur prolongée au Sud par la tranchée de Blume ) la ligne 2.2 étant franchie à H+1,5' . Continuation de la progression de manière à atteindre à H+1,20' la ligne 3.3 dernier objectif fixé au bataillon sur les pentes Est du Champ du Seigneur qui devront être organisées . Le Btn Chenost poussera des patrouilles pour la reconnaissance de la voie ferrée jusqu'au carrefour 88,3 et au croisement des chemins à 100 m S.E de la cote 82,2 . Le bataillon Chenost sera dépassé ensuite par le Btn Duffet ( chargé de l'attaque de la 2ème position ) dans les conditions fixées ci-après . Il marchera en arrière des éléments de gauche de ce Btn en formation largement articulée en profondeur; aussitôt après qu'il aura dépassé la voie ferrée, il donne comme point de direction à son élément de tête le d du bois de la Grande Tournière ( plan au 1/5000° ) empruntant ainsi que la zone du 44e RI et permettant au Btn Madamet qui marchera à sa hauteur de dégager si besoin est ; au profit du 42 e RI, une position de la partie Sud de la zone affectée au 60e RI .


Bataillon Duffet – fournira au Btn Chenost , 2 sections pour le nettoyage des tranchées , suivra immédiatement avec le reste de ses éléments le Btn Chenost ; 2 Cies en première ligne , la 3e Cie à la disposition du Colonel en arrière du centre suivant l'axe général – 5923 ( Corne Est du bois en Potence, sur le boyau du Gibet – cote 92,4 du Bois du Champ du Seigneur ) .

Mission – appuyer le Btn Chenost jusqu'à l'enlèvement inclus de ce bois , cet objectif une fois enlevé , se porter par un passage de lignes à l'assaut de la 2ème position ( Voie ferrée, Tranchée de Burovine et de Transylvanie ). Le calque indique la ligne qui devra être franchie à H+2en avant de la voie ferrée par les éléments de tête du Btn se portant à l'attaque . La 2ème position enlevée, après avoir marquée un temps d'arrêt, le Btn Duffet franchira à H+4 la ligne 4.4 et après l'enlèvement du Bois Favel à H+5,30, la ligne 6.6 pour marcher sur son dernier objectif .


Bataillon Madamet - ( réservé pour l'attaque de Brimont )

suivra immédiatement le Btn Duffet au moment du déclenchement de l'attaque; complétera si besoin est le nettoyage des tranchées ; marchera dans la même formation que le Btn Duffet et dans son sillage jusqu'à l'enlèvement du Bois champ du Seigneur ; au moment où ce dernier Btn se portera à l'attaque de la deuxième position, viendra se placer à droite du Btn Chenost et progressera à sa hauteur au delà de la voie ferrée pour venir se placer face au S.E à la lisière Sud du Bois Favel d'où il devra déboucher à H+5,30' pour coopérer, sous les ordres du colonel commandant la 28e brigade, à l'attaque de Brimont .


V ) Coopération de l'artillerie et progression des unités .


L'appui de l'artillerie a été basé sur une vitesse moyenne de 100 m en 3' pour l'infanterie . Le croquis ci-joint indique l'action simultanée de l'infanterie et de l'artillerie ; la troupe d'attaque d'infanterie progressera avec les obus en suivant les barrages successifs d'aussi près que possible . L'allongement du tir de l'artillerie correspond pour l'infanterie au commandement de '' En Avant '' .


VI ) Le colonel quittera son P.C Solférino de manière à marcher jusqu'à l'enlèvement inclus du Bois du Champ du Seigneur avec la Cie de réserve du Btn Duffet . Il aura en réserve à sa disposition une Cie + 2 sections de mitrailleuses du Btn Duffet et 2 canons de 37 .


VII ) Mitrailleuses


Les CM seront à la disposition des chefs de Btn; toutefois le commandant Duffet mettra dés l'heure H 2 sections de la CM2 à la disposition du colonel et qui marcheront avec la Cie de réserve .


VIII ) Canons de 37

1 canon à la disposition du Btn Chenost pour agir si possible avant l'heure H sur les organisations de la zone du point 5722 et appuyer sa progression jusqu'à la conquête de son dernier objectif . 2 canons avec le sous-lieutenant Fanton d'Andon à la disposition du colonel, marcheront avec la Cie de réserve . Une reconnaissance marchant avec la Cie de réserve du Btn Chenost préparera l'entrée en action éventuelle des 2 canons de 37 réservés dans le but de renforcer ce bataillon en agissant sur les organisations de la position intermédiaire ( Lisière Ouest du Champ du Seigneur – tranchée de Blume ) . Dés que le Btn Chenost aura enlevé le Bois du Champ du Seigneur, une deuxième reconnaissance sera poussée jusqu'à la lisière Est de ce bois avec mission d'appuyer l'attaque de la 2ème position par le Btn Duffet . Dés que ce Btn aura dépassé la voie ferrée, il sera mis à sa disposition un canon de 37 pour sa progression vers le Bois Favel ; les deux autres marchant avec le Btn Chenost étant remis de nouveau à la disposition du colonel .


IX ) Pionniers – Sapeurs – Bombardiers – Sections du 54e RIT


a ) Pionniers - l'adjudant et 10 pionniers marcheront avec le colonel . 1 sergent, 2 caporaux et 20 pionniers employés au ravitaillement ( voir §XI ) . 1 sergent, 2 caporaux et 18 pionniers employés à l'aménagement de passages sur les tranchées conquises ( voir §XI ) .


b ) Sapeurs – 1 caporal et 8 sapeurs seront chargés de la réfection des passerelles du Godat qui seraient détruites par le bombardement . 4 sapeurs employés au ravitaillement et à l'aménagement de passages sur les tranchées conquises . ( voir §XI )


c ) Bombardiers – employés au ravitaillement ( voir §XI ) . Une section du 54e RIT est mise à la disposition du régiment pour le ravitaillement . ( voir §XI )


X ) Génie


Une équipe de sapeurs de la Cie du génie 7/51 munie de charges allongées est mise à la disposition du régiment pour la destruction des réseaux de fils de fer ennemis au cours de la progression et de la destruction des nôtres si c'est nécessaire . Elle sera affectée au Btn Chenost . Des mesures sont prises pour assurer le ravitaillement en munitions, artifices, matériel, vivres et eau ; le relève et l'évacuation des blessés ; l'inhumation des morts .


D'après l'ordre n°28 /pc de la 27e brigade reçu à 15h30 . Le jour j est fixé au 16 avril . L'heure H = 6 heures .


Notre artillerie bombarde sans discontinuer les positions ennemies . L'artillerie allemande répond seulement par quelques tirs dirigés sur les passages du canal . L'infanterie allemande se montre toujours vigilante et lance un grand nombre de fusées éclairantes . 3 patrouilles envoyées pendant la nuit sont arrêtées par des tirs de mitrailleuses . Au cours de la nuit les fils de fer restant en avant de nos parallèles de départ sont enlevés . Au lever du jour plusieurs avions ont encore survolé nos lignes à faible hauteur . A 18h le lieutenant-colonel transfert sont P.C à l'ouvrage de Solférino . Les différents mouvements prévus au plan d'engagement pour réaliser le dispositif préparatoire à l'attaque, sont terminés à 23 H , sans incident . Les bataillons sont répartis de la façon suivante

Btn Chenost – dans les parallèles les plus avancées .

Btn Duffet – dans les parallèles reliant les ouvrages des Japonais, Magenta, Solférino, Poilus .

Btn Madamet – parallèles situées au Sud des anciennes tranchées de 1ère ligne .


Ordre général n°74

Officiers, sous-officiers , caporaux et Soldats , « Les États-unis d'Amérique viennent d'entrer en ligne aux cotés des alliés . Cet événement d'une importance sans égale, fait sortir de la neutralité, pour la défense du Droit et de la Liberté, la démocratie le plus pacifique du Monde . Il y a plus d'un siècle les drapeaux français et américains ont déjà flotté cote à cote , le sang versé alors a cimenté l'amitié des deux peuples . Tandis que la flotte américaine est déjà prête à combattre l'ennemi commun , l'effort militaire de la nation se poursuit avec un entrain admirable . L'aide morale apportée par les États-unis se double donc d'une aide matérielle, dont le poids dans la balance sera décisif et hâtera la victoire complète de nos armes . » Signé Nivelle .


Ordre général n°75

Aux officiers , sous-officiers et soldats des Armées Françaises « l'heure est venue – confiance, courage et Vive La France » . Signé R Nivelle .


Ordre général n°172

Le général commandant le 7e CA cite à l'ordre du corps d'armée les militaires dont les noms suivent :

Fusiliers, mitrailleurs, grenadiers et voltigeurs de la 1ère section de la 5e Cie du 60e RI

Sous-lieutenant Tholozan Raoul 1ère Cie .

Sous-lieutenant Nicolas Robert de la 6e Cie .

Sous-lieutenant Mercier Paul Henri 6e Cie

Signé : De Bazelaire


Promotions officiers – par décret en date du 9 avril 1917, sont promus pour prendre rang du 4 avril 1917 .

au grade de chef de bataillon à TD ( active ) - Mr Chenost , chef de bataillon à TT au 1er Bataillon .


Affectations – Mr le sous-lieutenant Vitte de la 8e Cie ( D Dre ) est affecté à la 6e Cie . Mr le sous-lieutenant Vignaud de la 12e Cie ( D Dre ) est affecté à la 7e Cie .


Pertes : 2 blessés .


15 Avril 1918

Secteur de Thièvres ( Somme )


Événements : en exécution de l'ordre n°584 de l'I.D 14 , du 15 avril, les éléments du 60e RI cantonnés à Authie évacuent ce village dans la matinée pour faire place aux troupes britanniques et viennent cantonner .


2e Bataillon ( 5e Cie et 2e CM Camp de Vauchelles les Authie ) et ( 6e Cie et 7e Cie Vauchelles les Authie )

3e Bataillon = Thièvres

Le Président de la République traverse le village de Thièvres en automobile à 16h30 .



Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 17:49

14 avril 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Événements : journée calme, peu d'activité de part et d'autre . Feux d'artillerie allemands et français très peu importants . Lancement de grosses bombes par l'ennemi : 10 à 20 h 45 entre Sabran et le 44e et 5 à 3h sur Sabran . Pas de Dégâts . Une sentinelle allemande a été aperçue s'arrêtant près de la voiture qui est à la sortie N.E de Pasly . A 11 h le capitaine d'E. M Meunier de la 14e DI vient au château des Mardançons porter l'ordre verbal de renouveler les tentatives d'enlèvement destinées à faire des prisonniers ennemis .


Pertes : 4e Cie Célerier Pierre 2e cl blessé

5e Cie Guillot Féréol Sergent blessé



14 Avril 1916

Secteur Eix ( Meuse )


Événements : les officiers du bataillon Duffet effectuent au petit jour la reconnaissance du sous-secteur A . La relève a lieu sans incidents dans la nuit .


Pertes : 4e Cie Brasset François soldat tué

4e Cie Sire Pierre 2e cl blessé

4e Cie Guenot Pierre 2e cl blessé

4e Cie Curan Paul 2e cl blessé

4e Cie Lonber Joseph 2e cl blessé

4e Cie Michaud Alexandre 2e cl blessé


14 Avril 1917

Secteur Hermonville ( Marne)


Événements : grande activité des 2 artilleries au cours de la journée . A 4h30, l'ennemi exécute un tir de barrage sur les passages du canal et notre 1ère ligne . Les parallèles de départ sont achevées dans la nuit du 14 au 15 . Des patrouilles reconnaissent les brèches des réseaux ennemis ; celles-ci paraissent suffisantes . L'ennemi semble travailler à la réfection de ses premières lignes . Au lever du jour 5 avions survolent nos lignes à faible hauteur malgré le tir de nos mitrailleuses . Le commandant Vergne du 44e RI prend le commandement du secteur du Godat, le commandant Madamet se rend à Hermonville . La 5e Cie du 35le RI relève la 10e Cie du 60e RI, celle-ci se rend dans les abris de 2e ligne .


Pertes : 3 blessés .


14 Avril 1918

Secteur de Catenoy ( Oise )


Événements : en exécution de l'ordre particulier n°37/OP de la 14e DI du 14 avril le régiment fait mouvement le 14 dans la matinée : départ 9 heures .

Stationnement : E.M ; C.H.R ; 1er bataillon = Thièvres . 2E et 3e bataillon = Authie .

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 15:57

13 avril 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Événements : journée relativement calme . Aucune activité d'infanterie . En dehors de 12 obus de 210 lancés sur le secteur à 13 h et 12 obus de même calibre à 16h15 ; il n'y a eu que des tirs d'artillerie de peu d'importance . Le 12 à 21h heures des feux signaux sont observés sur la cote 112 et en arrière pendant le lancement de 20 grosses bombes . Les derniers tirs de 210 ont donnés des éclats particuliers et une détonation excessivement vibrante, il semblerait qu'on se trouve en présence d'un explosif nouveau ayant des effets analogues à ceux de nos 75 .


Pertes : aucune .


13 Avril 1916

Secteur Eix ( Meuse )


Événements : au petit jour le colonel effectue la reconnaissance du secteur que doit occuper le régiment et qui doit y effectuer les travaux . Le secteur s'étend du Bois Carré ( au sud de la ferme Dicourt ) jusqu'au ruisseau de la Chaudinière . Trois bataillons sont en 1ère ligne ( du 140ème ) . Le bataillon Duffet doit relever le bataillon du 140 e dans le secteur A, à droite , comprenant le village d'Eix , les tranchées avancées de la cote 250 ; en liaison avec la 68e DI occupant le secteur de droite . Le bataillon Françon doit relever le bataillon du 140e, dans le secteur B au centre, comprenant la Fièveterie et les ouvrages en caponnière de la route d'étain . Le bataillon Peyrotte doit relever le bataillon du 140e dans le sous-secteur C, à gauche , comprenant la ferme Bouveaux, le bois carré, le ravin du ruisseau de Tavannes . Il est en liaison avec le 44e d'infanterie, relevant le secteur de gauche .

Dans chaque secteur deux Cies sont en ligne les deux autres sont en réserve . Le bataillon occupant le sous-secteur C a une Cie et ½ dans la région de la fontaine de Tavannes et un peloton dans le bois de sapin voisin de l'abri de combat du mardi-gras ou se trouve le Pc du colonel commandant le régiment, et celui de colonel commandant la brigade . Les tranchées situées dans une région inondée et détrempée par les pluies sont pour la plupart en très mauvais état ainsi que les quelques boyaux de communication . Un poste d'observation installé à la batterie du mardi-gras est chargé de surveiller les signaux des différents postes optiques des 1ère lignes et de répéter ces signaux . Les officiers du bataillon Peyrotte effectuent au matin la reconnaissance du sous-secteur C . La relève de ce sous-secteur a lieu sans incident dans la nuit du 13 au 14 .


pertes : néant


13 Avril 1917

Secteur Hermonville ( Marne)


Événements : le tir de notre artillerie lourde sur les positions augmente d'intensité, ainsi que le tir de nos canons de tranchées . Les réseaux allemands sont complètement détruits sur plusieurs points . Des travaux d'exécution et d'aménagement des parallèles de départ sont poussés activement . L'infanterie ennemie se montre très nerveuse au cours de la nuit . Tir de mitrailleuses . A 20 h , un tir de barrage allemand est déclenché et dure jusqu'à 20h45 . La 6e Cie du 44e RI relève la 11e Cie du 60e RI dans le secteur compris entre le Bastion Puebla et la Redoute des japonais . La 11e Cie se loge dans les abris de 2ème ligne . En exécution de l'ordre n°6713 de la 14e DI reçu à 19h30 , les mouvements en cours et la mise en place des troupes sont retardés de 24 h . Les mouvements déjà accomplis doivent être maintenus .

4 reconnaissances sont envoyées au cours de la nuit ; l'ennemi qui est très vigilant les accueille à coups de grenades et de mitrailleuses .


Ordre général N°8 : le général Philipot, commandant la 14e DI cite à l'ordre de la division, les militaires dont les noms suivent :

l'aspirant Levy , André, de la 2e Cie

le sous-lieutenant Fallot , Julien Edmond 1ère Cie

l'aspirant Lamy-Quique René J 6e Cie

le sergent Faure Firmin Mery Gaston 5e Cie

le caporal Humbert Louis Victor 5e Cie

le soldat Lapergue Fabien 6e Cie

le soldat Duménil Alphonse 5e Cie

le soldat Brès Émile, Gustave 5e Cie

le soldat Charrier Jean 5e Cie

le soldat Bon Joseph de la C.H.R

le soldat Ducorneau jules , 5e Cie

le soldat Fritz Émile de la 5e Cie

le soldat Fabre louis de la 5e Cie

le soldat Trigory louis de la 5e Cie

le soldat Barbaux Joseph de la 5e Cie

le soldat Duret Alfred de la 5e Cie

Philippot

 

Affectations – officiers Par décision de Mr le général commandant le 7e C.A, en date du 11avril 1917, Mr le médecin aide-major de 2e cl Chaize, du 44e RI est affecté au 60e RI 1er bataillon 1ère Cie .


Pertes : 2 tués, 7 blessés .


13 Avril 1918

Secteur de Catenoy ( Oise )


Événements : en exécution de l'ordre n°33/op de la 14e DI du 12 avril, la division dois se porter en une colonne, au N.E d'Amiens .

Départ de Clairy-Saulchoix à 0h , stationnement du 13 avril 1918

EM et CHR et 2e Btn = Molliens au bois .

1er et 3 ème Btn = Pierregot .

La marche de nuit a été très pénible pour les hommes .

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 16:31

12 avril 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Citations : sont cités à l'ordre de l'armée

Le caporal Dutartre Edmond du 60e régiment d'infanterie : « parti en campagne le 7 septembre , a pris part à la bataille de la Marne ainsi qu'à la la bataille de l'Aisne ; blessé le 18 septembre à Chevillecourt d'une balle au genou gauche et d'un éclat d'obus au bras gauche . A rejoint le régiment le 14 octobre et depuis cette date a pris part à tous les combats . Dans la journée du 13 au 14 janvier, toute sa section ayant été décimée a réussi à ramener deux de ses camarades sous une pluie violente de balles après avoir abattu à lui seul quatre ennemis dont un officier » .


Le caporal Renaudot du 60e régiment d'infanterie : « au cours d'une reconnaissance exécutée le 6 août, a très adroitement conduit une patrouille en se glissant sur le flanc d'un parti de cavalerie allemande qu'il contraignit à la retraite . A été tué le 19 août au moment , où sous un feu très meurtrier il entrainait son groupe en criant de toutes forces '' en avant , en avant '' » .


Le caporal Girardot du 60e régiment d'infanterie : « faisait partie le 29 août d'une section qui a arrêté pendant plusieurs heures un ennemi très supérieur . Blessé deux fois est resté à son poste jusqu'à l'extrême limite de ses forces ».


Le soldat Gendre du 60e régiment d'infanterie : « cycliste d'un courage remarquable, s'est particulièrement distingué le 29 août en circulant comme agent de liaison sur une route très battue . A été tué le 8 septembre en portant un renseignement » .


Le soldat Bouchy du 60e régiment d'infanterie : « patrouilleur hardi et d'un grand sang-froid, s'est particulièrement distingué le 19 août en prenant spontanément le commandement de l'escouade après la mort du caporal ; a été grièvement blessé » .


Le soldat Lhomme du 60e régiment d'infanterie : « le 30 octobre, trois de ses camarades étant tombés en assurant la liaison avec la section voisine assez éloignée, s'est offert à accomplir cette mission et l'a exécutée à différentes reprises en terrain découvert sous un feu violent d'une ennemi posté à 200 mètres . Le même soir, s'était déjà offert pour aller reconnaître en avant du front une lisière de bois qu'on supposait occupée par l'ennemi . A fait cette reconnaissance seul et a rapporté d'intéressants renseignements » .


Événements : l'ennemi montre une certaine activité d'artillerie, il a tiré sur le secteur avec du 210, ce qui n'était pas arrivé depuis assez longtemps . Lancement de grosses bombes le 11 à 9h . Beaucoup de petites bombes et fusées pendant la première partie de la nuit . La tranchée d'avant-ligne de Sabran a été atteinte et comblée en partie vers le centre . Dégâts réparés . Notre artillerie exécute des tirs intermittents sur les tranchées ennemies, très efficaces et sur Cuisy – Tartiers et Pommiers .


Pertes : 1ère Cie Ravenot Georges 2e cl tué Shrapnells .

7e Cie Guerry Jules 2e cl blessé

7e Cie Vincent Robert 2e cl blessé

1ère Cie Ferrand Louis 2e cl blessé

1ère Cie Ploye Jules 2e cl blessé

1ère Cie Besson Adrien 2e cl blessé

1ère Cie Girardot Louis 2e cl blessé

3e Cie Lardin Eugène 2e cl blessé

C.H.R Tissier Victor Mdl vaguemeste blessé


12 Avril 1916

Secteur Haudainville ( Meuse )


Événements : le régiment devant relever le 140e d'infanterie occupant un secteur dans la région d'Eix , des ordres sont donnés pour que les reconnaissances soient effectuées par bataillons dans la matinée du 13 .


12 Avril 1917

Secteur Hermonville ( Marne)


Événements : notre artillerie soutient son activité des jours précédents , les engins de tranchées continuent les brèches dans les réseaux ennemis . Au cours de la nuit, l'ennemi exécute des tirs de harcèlement sur les travailleurs des parallèles de départ . Activité très marquée des 2 aviations . En particulier, des avions ennemis survolent à faible hauteur nos 1ères lignes entre 5h et 6h .


Ordre général n°170 – Mes camarades du 7e Corps , à Bouchavesnes avec les 14e et 41 e divisions , à Douaumont avec la 37e , vous avez marqué par où pouvait passer la victoire . Ici faites mieux encore : porter là sur vos épaules . Voici qu'approche l'heure de Dieu ! Casquée, l'épée nue, la France immortelle plane au-dessus de vous . Soyez la foudre ente ses mains . De Bazelaire


Citations : le lieutenant-colonel De Pirey commandant le 60e RI cite à l'ordre du régiment -

le sergent Navello 6e – le soldat Papineau 6e – le soldat Maire 6e – le sergent maillot 1e – le sergent Cazalot 1e – le soldat Mauvais 5e – le soldat Barbier 7e – le soldat Touchard 5e – le soldat Bouchié 6e – le soldat Chaffary 6e – le caporal-fourrier Combe 6e – le caporal Cardot 6e – le soldat Seignouret 6e – le soldat Guillemin 6e – le sergent-fourrier Sénéchal 7e – le sergent Belepant 2e – le sergent Sire 2e – le caporal Champalle 2e – le soldat Villeret 2e – le clairon Arthaud 2e – le soldat Prothière 2e – le soldat Cambray 2e – le soldat Andrieux 2e – le soldat Jargaille 2e – le caporal Adam 2e – le soldat Daniel 6e – le soldat Nourri 6e – le soldat Tissot 7e – le soldat Gramusset 7e – le soldat Lombard 7e – le soldat Bourgeois-Moine 7e – le soldat Favre 2e CM – le caporal-signaleur Nicot 5e – le soldat Thomassin 6e – le soldat-téléphoniste Beckers C.H.R – le soldat-téléphoniste Delfraysses C.H.R – le caporal-téléphoniste Pineau C.H.R - le sergent-fourrier Segondy 11e .


Affectations-officiers : Mr le sous-lieutenant Denise de la 4e Cie du D Dre est affecté à la 1ère C.M.R .

Mr le sous-lieutenant Boine de la 12e Cie du D Dre est affecté à la 5e Cie .


Pertes : 4 tués – 12 blessés ( dont 1 adj – 1 sergent ) - sous-lieutenant Cattier blessé .


12 Avril 1918

Secteur de Catenoy ( Oise )


Événements : le régiment embarque en camions-autos sur la route de Sacy-le-grand à Catenoy à partir de 6h45 et débarque à 17h à Saveuse et Clairy-Saulchoix , le stationnement est le suivant :

Clairy-Saulchoix ( EM , C .H.R , 2e Btn , 1e CM et 3e CM )

Saveuse ( 1er et 3e Btn (moins leur CM ) ).


Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 16:22

11 avril 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Médaille Militaire : à la suite de son dernier acte de courage et de la blessure qui l'a suivi le général de division est venu aujourd'hui à l'ambulance et a remis en présence du drapeau et du colonel du 60e, la médaille militaire au soldat de 1ère cl Durand 9e Cie .


Affectations : Mr le capitaine Peyrotte revenu sur le front est affecté comme capitaine adjudant-major au 2e bataillon à la date du 10 avril 1916 . Mr le sous-lieutenant Retrouvey venu sur le front est affecté à la 4e Cie à la date du 10 avril 1916 .


Événements : journée très calme dans le secteur qui n'a subit aucune action d'artillerie, sauf à 13h30 . Les objectifs de l'artillerie allemande se sont répartis dans la vallée de l'Aisne, Est de Pernant , Amblény et Montaigu . Bombardement de Fontenoy et dans la direction de Le Port de 15h30 à 16h . 10 obus de 210 sont tombés sur le sentier à 50 m de la ferme où loge le commandant du 3e btn semblant venir de Pasly ou au dire d'un habitant du fort de Temply, O de Chavigny .


Pertes : aucune .


11 Avril 1916

Secteur Andilly , Toul ( Meurthe et Moselle )


Événements : le régiment s'embarque en automobile et se rend pour 5h du matin au chantier d'embarquement situé sur la route de Mesnil la tour à Toul . L'embarquement s'effectue sans incident . Par suite d'un retard dans l'arrivée des automobiles, le départ n'a lieu qu'a 7h . Le convoi suit l'itinéraire suivant : Toul – Foug – Pagny sur Meuse – Bar le Duc – route de Verdun . Le débarquement a lieu à 18 h au Sud de Verdun ( moulin Brulé ) . Le régiment mis à la disposition de la 27e DI faisant partie du groupement Nivelle , reçoit l'ordre d'aller occuper les cantonnements suivant :

Haudainville : E.M – C.H.R – 3e Bataillon et C.M

Belrupt : 1er et 2e bataillon .


11 Avril 1917

Secteur Hermonville ( Marne)


Événements : notre artillerie continue à se montrer très active . Plusieurs incendies sont signalés dans les lignes ennemies et semblent être provoqués par nos obus . Les tirs de destruction par torpilles sur les 1ères lignes ennemies sont activement menés ainsi que les travaux de construction des parallèles de départ .


Ordre n°55 : le colonel commandant la 27e brigade d'infanterie cite à l'ordre de la brigade les militaires dont les noms suivent

le soldat-signaleur Cros Joseph Gabriel mle 15506 5e Cie

le soldat-brancardier Cuinet Marie François mle 06412 5e Cie

le sergent Bemougeot Jules Lucien mle 5336 , 6e Cie

le soldat-brancardier Vuillerme Lucien, Luc mle 7647 5e Cie

le sergent Rolland Louis, Camille mle 010992 6e Cie

le caporal Nadeau louis , Marie , Lucien mle 9460 6e Cie .


Pertes : 5 blessés .


11 Avril 1918

Secteur de Catenoy ( Oise )


Événements : exercice par bataillons aux abords des cantonnements . Le T.C et le T.R du régiment continuent leur mouvement d'après les ordres qui leur sont donnés directement .

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 18:23

10 avril 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Événements : par ordre du colonel commandant la 27e brigade, une démonstration d'artillerie a été faite le 10 avril à 5h15 du matin par les batteries de 155 du Pressoir et de Pontarcher en avant des tranchées du 44e d'infanterie . Le 60e régiment a reçu l'ordre de tenir ses compagnies prêtent à se porter sur leurs emplacements de combat au premier signal, et à demander le concours des batteries de Montaigu . Tout s'est passé suivant le programme indiqué . Quelques coups n'ont pas éclaté par suite du terrain détrempé, et en général, les coups ont été signalés comme un peu long . Pendant le reste de la journée activité plus grande de l'artillerie allemande . Bombardement de Fontenoy et de la Falaise par la batterie de 150 de Cuisy à 11h40 . Une centaine de 77 sur tout le secteur de 14 à 16 h . Infanterie allemande inactive . Des papiers et des objets divers trouvés sur un cadavre allemand découvert cette nuit en avant de Pereira pendant la pose du réseau de fils de fer ; ont été envoyés à la brigade . Cet homme appartenait au régiment d'infanterie de réserve n°27 .


Pertes : aucune


10 Avril 1916

Secteur Andilly , Toul ( Meurthe et Moselle )


Par ordre particulier d'opération n°116, venant du 31e CA , le VII e corps d'armée est mis à la disposition de la 2ème armée , en conséquence le 60e est prévenu qu'il doit faire le mouvement suivant dans les plus brefs délais possible :

  •  
    • 1er bataillon cantonnement = 2 Cies à Toul ( cours d'instruction ) 2 Cies à Bruley .

    • 3e bataillon et E.M à Andilly

    • 2e bataillon à Lucey


Tout les préparatifs sont fait, prescrits par les ordres généraux venant du C.A n°137/05, en vue d'un départ rapide . Les cours des commandant de Cies et des chefs de sections sont suspendus ainsi que les pelotons de mitrailleurs, de sapeurs bombardiers et d'agent de liaison ; par ordre complémentaire, le colonel commandant le régiment est prévenu que le régiment embarquera en automobile le lendemain matin à 5h . En conséquence les ordres sont donnés et les préparatifs départ s'effectuent sans incident .


Promotions : ( officiers ) par décret en date du 4 avril 1916, mr le lieutenant Rolland du 60e d'infanterie est promu au grade de capitaine de l'armée active à TT . Mr le capitaine Rolland sera affecté à la 5e Cie dont il prendra le commandement . Cet officier ne prendra effectivement le commandement de la 5e Cie que lorsqu'il aura passé son service .


Radiation : ( officiers ) par décision de Mr le général commandant le 7e C.A , en date du 5 avril 1916, Mr le capitaine Néraud du 60e régiment d'infanterie passe au 54 e RIT . Mr le capitaine Néraud sera rayé des contrôles du corps à la date du 10 avril 1916 .


Affectation : (officiers ) a) par décision de Mr le général commandant en chef en date du 29 mars 1916, mr le lieutenant Magrin-Vernerey, stagiaire à l'EM du 34e CA est affecté au 60e d'infanterie . Mr le lieutenant Magrin-Vernerey prendra le commandement de la 1ère Cie à la date du 10 avril 1916 .

b) Mr le sous-lieutenant Béchère venu du dépôt du 80e régiment d'infanterie est affecté à la 9e Cie à la date du 10 avril 1916 .


Mutations : (officiers ) dans l'intérêt du service, le lieutenant-colonel commandant le régiment prononce les mutations suivantes :

Mr le sous-lieutenant Bieley ( C.H.R ) remplira les fonctions d'officier d'approvisionnement .

Mr le sous-lieutenant Schlottenhauer ( 5e Cie ) remplira les fonctions d'officier porte-drapeau et passera à la C.H.R .

Ces mutations dateront du 11 avril 1916 .


10 Avril 1917

Secteur Hermonville ( Marne)


Événements : activité marquée par notre A.L sur les positions ennemies . Les engins de tranchées exécutent des tirs de destructions sur les réseaux allemands de 1ère ligne . Le bataillon Duffet continue la construction et l'aménagement des parallèles de départ .


Nominations – officiers – par décret du 3 avril 1917, sont nommés dans l'arme de l'infanterie pour prendre rang du 15 novembre 1916 .

Au grade de sous-lieutenant à TD ( active ) .

Mr Charaix ( AC ) lieutenant à TT à la 3e Cie . Par décret du Président de la République, en date du 3 avril 1917, rendu sur la proposition du Ministre de la Guerre sont nommés pour prendre rang du 27 janvier 1917 .


Au grade de sous-lieutenant de réserve à TD .

Mr Berreur ( F) sous-lieutenant à TT 4e Cie ( DD )

Mr Cardot ( JGER ) sous-lieutenant à TT blessé et évacué .


Pertes : 1 tué, 2 blessés .


10 Avril 1918

Secteur de Catenoy ( Oise )


Événements : exercice pour la troupe dans les mêmes conditions que pour la journée d'hier, exercices avec le masque contre les gaz d'une durée de 20 minutes .


Ordres ''D'' – le général commandant en chef a conféré la Médaille Militaire aux militaires dont les noms suivent pour prendre rang du 14 mars 1918 ( ordre n°6543 du 29 mars 1918 )

Grandpierre, Charles , Henri Mle 761; soldat à la C.H.R

pour prendre rang du 1 aout 1917 ( ordre n°6595 du 1 avril 1918 )

Vannet , Georges, Léon Mle 7823, soldat à la 11e Cie

pour prendre rang du 17 novembre 1917 ( ordre n°6595 du 1 avril 1918 )

Laineau, Paul , mle 12534 , soldat à la 7e Cie .


Les nominations ci-dessus comportent l'attribution de la Croix de Guerre avec palme .


Nomination : par décision du général commandant en Chef en date du 4 avril 1918, le sous-lieutenant Barthe, commandant la 1° CM est nommé capitaine à TT dans les conditions du décret du 2 janvier 1915 .



Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 16:52

9 avril 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Événements : journée très calme . Inactivité ennemie à peu près complète . ( action d'infanterie et d'artillerie ) quelques gros obus de 150 allemands tombent soit au Port ou du coté de Roches . Tirs intermittents de nos batteries de 75 sur les tranchées allemandes et face à Sabran et Pereira ( efficaces ) . Depuis quelques jours , nous renforçons nos lignes par des réseaux de fils de fer, les allemands agissent de même et montrent sous ce rapport une activité parallèle à la notre sur la cote 112 en particulier . A l'apparition d'un monoplan français dans la matinée des coups de corne ont été entendus dans la tranchée ennemie face à Pereira .


Pertes : - 4e Cie Clavet Henri Louis caporal Blessé .


9 Avril 1916

Secteur Andilly , Noviant ( Meurthe et Moselle )


Ordre n°2646 D : - en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par la décision ministérielle n°12285 K du 8 aout 1914, le général commandant en chef a conféré la Médaille Militaire aux militaires dont les noms suivent .

Rocheron Alexis mle 012920 soldat au 60e d'infanterie « soldat très zélé ; s'est particulièrement distingué au combat du 22 février 1916, au cours duquel il a été grièvement blessé . »

La présente nomination comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme .


Ordre régimentaire n°232 : portant citations des militaires à l'ordre du régiment :

le sergent Schmillin Louis , Mle 013545 de la 1ère Cie .

Le soldat Boisquet Maurice Mle 7550 de la 12e Cie .

Le soldat Roche Jean Mle 989 de la 6e Cie .


Affectation : par ordre de Mr le général commandant la 1ère armée en date du 4 avril 1916 , Mr Coste médecin major de 2e cl de l'ambulance 12/14 est affecté comme chef de service au 60e d'infanterie en remplacement de mr Dupont qui passe à l'ambulance 12/14 . Mr le médecin major Coste sera pris à l'effectif du corps à la date du 4 avril et mr le médecin major sera rayé des contrôles du corps à la même date .


Événements : pour tous les bataillons exercices – revues – vaccination pour certaines unités .


9 Avril 1917

Secteur Hermonville ( Marne)


Événements : notre artillerie effectue des tirs de réglages sur les positions arrières de l'ennemi . Grande activité de notre aviation . Une parallèle de départ est exécutée en 1ère ligne, au cours de la nuit .


Pertes : 4 tués . 10 blessés . Sous-lieutenant Berard , blessé .


9Avril 1918

Secteur de Catenoy ( Oise )


Événements : le départ du régiment est reporté à une date ultérieure . Reprise de l'instruction de détail de la troupe, à proximité des cantonnements .



Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article