Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le 60e RI de Besançon
  • Le 60e RI de Besançon
  • : Le parcours du 60 e régiment d'infanterie durant la Grande guerre . Son parcours, ses hommes, ses combats .
  • Contact
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 15:10

30 Juillet 1914

Secteur Besançon

 

Ordre ministériel d'acheter où de louer des chevaux pour arriver à compléter les 2 échelons du régiment . Cet ordre arrive à 7h du soir . A 23h30, arrive l'ordre du ministère « exercice de mobilisation pour alerte pour toutes les garnisons du 7e Corps d'armée . Les troupes devant faire mouvement par voie ferrée se tiendront prête à embarquer, vivre et munitions distribuées . »

 

30 Juillet 1915

Secteur Vivières (Aisne )

 

Ordre le général commandant la 14e DI cite à l'ordre de la division :

Le sergent Morel Paul du 60e régiment d'infanterie :

« a été tué le 16 juillet en réfectionnant les défenses accessoires sous un feu violent, et en donnant à ses hommes l'exemple du plus beau courage . »

 

Le caporal Marcelles Georges du 60e régiment d'infanterie :

« a été gravement blessé en portant secours sous un feu violent à son sergent grièvement atteint devant la tranchée au cours d'un travail de réparation des défenses accessoires . »

 

Événements : exercices et instruction suivant les ordres donnés par le lieutenant-colonel commandant le régiment .

 

Pertes : 1ère Cie Valentin 2e cl Mort suicide

4e Cie Perrichon 2e cl ( absent 31, déserteur le 2, c'est constitué prisonnier le 5 ) .

 

30 Juillet 1916

Secteur Boves (Somme )

 

Événements : Les Cies organisent des emplacements de mortiers de tranchées . Des théories pratiquent sont faites aux hommes sur l'occupation et l'organisation des tranchées conquises sur l'ennemi .

 

30 Juillet 1917

Secteur de Reuil- Binson-Orquigny ( Marne )

 

Événements : voir tableau de travail du 26 juillet, ci-joint .

 

En exécution de la note N°1148 /3 de mr le général commandant la 14e DI en date du 25 juillet 1917, une Cie de manœuvre constituée suivant les directives de la note N°18671 du GQG en date du 18 juillet 1917 ( organisation nouvelle Cie d'infanterie ) , fournie par le 3e Btn, sous le commandement du Chef de Btn François fait mouvement dans la matinée du 30 juillet et vient stationner à Fontaine-ss-Ay ( 2km, 500 NE d'Avenay ) .

 

30 Juillet 1918

Secteur de Ville-en-Tardenois ( Marne)

 

Événements : malgré les pertes éprouvées au cours des attaques précédentes, le régiment a pour mission de continuer sa poussée vers le Nord en liaison :

à droite avec les britanniques qui doivent progresser sur les pentes Ouest de la crête de Bligny et à gauche avec la 7e DI qui doit élargir son occupation de la crête au Nord de Romigny .

A 13h30, dés réception de l'ordre d'attaque les dispositions nécessaires sont prises :

Le Btn Delagneau dispose :

d'un groupe de pionniers chargés de créer des passerelles de fortune sur le ruisseau de Ville, difficile à franchir entre Ville-en-Tardenois et Chambrecy .

D'une section Stockes devant battre la sortie Est de Ville-en-Tardenois où se trouve un nid de mitrailleuses .

Le Btn Duffet dispose :

de deux Cies, de la CM du Btn Françon

ainsi que d'un canon de 37 .

 

Le Cdt Françon doit assurer l'intégrité de la position de départ au moyen de sa 3e Cie et de tous les autres éléments restant du régiment .

A 17h35, c'est à dire 35 minutes après le commencement du tir de préparation d'artillerie, un violent tir de CPO ( explosifs et toxiques ) est déclenché par l'ennemi sur le Bois de Courmont et sur Chambrecy . Les mitrailleuses allemandes placées sur les pentes de 196, dans les talus de la voie ferrée, sur les pentes Ouest de la crête de Bligny, au nord de la ferme Baloeuvre, à Ville-en-Tardenois même, prennent sous leurs feux nos positions .

A 17h50, les premières vagues des Btn Delagneau et Duffet se portent en avant . Les premiers éléments du Btn Delagneau arrivent au ruisseau de Ville . Un obusier de 105 allemand en bon état et largement approvisionné est pris ; Sous la protection de notre artillerie, de nos mitrailleuses et de nos mortiers Stockes, la 1ère vague essaie de franchir le ruisseau, quelques hommes seulement y parviennent, mais aucune progression n'est possible sous les barrages de mitrailleuses d'une violence inouïe tirant de toute part ( une cinquantaine de mitraillettes sont signalées sur le talus Nord de la route de Ville-en-Tardenois – Chambrecy ) .

Un barrage ennemi par gros calibres se fait à hauteur de la grande route .

Le Btn Duffet pris lui aussi sous des barrages intenses d'artillerie et de mitrailleuses arrive à grand peine à occuper les baraquements au Nord de la route conduisant à Romigny . Dés la tombée de la nuit, l'ennemi déclenche sur nos positions des tirs de harcèlement par obus toxiques . Les unités du régiment dans l'impossibilité de tenter tout mouvement en avant en raison du feu ennemi, s'organisent sur leurs positions .

 

Pertes : Capitaine Provendier 2e Cie, blessé

sous-lieutenant Marquis 7e Cie blessé

tués : 1 sous-officier , 8 hommes

blessés : 3 sous-officiers, 23 hommes

intoxiqués : 3 sous-officier , 15 hommes

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article

commentaires