Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le 60e RI de Besançon
  • Le 60e RI de Besançon
  • : Le parcours du 60 e régiment d'infanterie durant la Grande guerre . Son parcours, ses hommes, ses combats .
  • Contact
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 17:03

21 Mars 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Ordre général 112 sont cités à l'ordre de l'armée :

Mr Pélicaud médecin aide-major de 1ère cl au 60e régiment d'infanterie : « à depuis le début de la guerre fait preuve de belles qualités de courage et d'énergie . A pris au combat, dans des conditions particulièrement difficiles , la direction du service de santé après la mort de son chef écrasé par un obus, et , par son activité et sa présence d'esprit dans le danger , a contribué à évacuer un grand nombre de blessés menacés de tomber aux mains de l'ennemi . »


Mr Marjoulet , sous-lieutenant au 60e régiment d'infanterie : « blessé une première fois, est revenu sur le front à peine guéri . A été tué à la tête de sa section en résistant énergiquement à la poussée d'une violente contre-attaque allemande . »


Mr Droguey sous-lieutenant au 60e régiment d'infanterie : « le 12 janvier 1915 seul avec quelques hommes et séparé de sa Cie a occupé une corne du bois abandonnée , et a chargé à la baïonnette sous un feu très violent , pour repousser une forte attaque allemande . Par sa brillante attitude , a rendu la lisière du bois inviolable , s'est maintenu à cette lisière pendant toute une journée, n'a rejoint sa Cie que par ordre . »


Courtot adjudant-chef au 60e régiment dinfanterie : « très ferme attitude au feu le 12 janvier, a contribué par son calme et son sang-froid à maintenir ses troupes en 1ère ligne alors qu'elles étaient contre-attaquées par un fort parti allemand a ainsi aidé a repousser 4 fois l'ennemi.  »


Girard , sergent au 60e régiment d'infanterie : « brillante attitude au feu le 12 janvier ; a lancé résolument la fraction qu'il commandait dans une contre-attaque sur une ennemi qui menaçait le flanc gauche de sa Cie et s'est installé dans une tranchée abandonnée où il s'est maintenu jusqu'à l'arrivée de renforts . »


Perrin , sergent au 60e régiment d'infanterie : « enseveli avec ses hommes sous les décombres d'un abri abattu par deux gros obus , blessé lui même , n'a pensé qu'à ses hommes blessés , les a dégagés avec le plus complet dévouement . »


Mutation : ( officier ) le sous-lieutenant Bourgeois passe de la 8e Cie à la C.H.R comme officier téléphoniste : mr le sous-lieutenant Bourgeois est affecté à l'E.M du régiment à compter du 21 mars 1915 .


Événements : journée excessivement calme . Aucun gros obus n'est tombé sur le secteur du régiment . Toute la journée les avions se sont montrés très actifs et ont survolé nos lignes .


Pertes : aucune .


21 Mars 1916

Secteur Andilly ( Meurthe et Moselle )


Renforts (officier ) Mr le lieutenant Delaporte venant du 169e d'infanterie prend le commandement de la 11e Cie . Mr le lieutenant Bernard venant du 81e d'infanterie est affecté à la 2e Cie .

(troupe ) 9 sergents ; 18 caporaux ; 1 caporal-fourrier ; 222 hommes ; 2 aspirants ; 1 adjudant venant du 53 e- 169e -81e – 176e d'infanterie .


Événements : même travail que précédemment .


21 Mars 1917

Secteur Reims ( Marne)


Événements : en exécution de l'ordre général n°234 de mr le général commandant le 7e C.A, en date du 18 mars 1917 , le régiment est relevé dans ses cantonnements par le 363 e RI et fait mouvement sur le camp de Ville-en-Tardenois . L'E.M , la C.H.R et le 2e bat cantonnent à Poilly ( Village ) . Le 1er bat et le 3e bat cantonnent à Poilly ( Camp ) .


21 Mars 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle)


Événements : dans le journée, l'ennemi effectue un tir de destruction sur la partie Est du C.R Vého et au nord du C.R Zeppelin . Ce tir qui semblait une préparation en vue d'un coup de main n'a été suivi d'aucune action de l'ennemi . En même temps un tir de neutralisation était dirigé sur les batteries et les routes du secteur soumises à des tirs de harcèlement très violent .

Le I/60 ( bat Françon ) relèvera le II/44 ( bat Arlabasse ) dans le C.R de Vého, relève terminée à 23 heures


Pertes : 1 caporal et 2 soldats blessés


Citations : Ordre général N°7

le général Philipot commandant la 14e DI, cite à l'ordre de la division les militaires dont les noms suivent :

Chef de bat Duffet 2e bat

Lieutenant Asset 6e Cie

Capitaine Robert 6e Cie

Lieutenant Lear 166e RIA

Caporal Lavery Cie K du 166e RIA

sous-lieutenant Oréfice 101e Batterie 58 du 47e RAC .

Sergent Piquemal 6e Cie

Soldat Mathieu 6e Cie

Soldat Brown Cie I du 166e RIA

Caporal Valentin 6e Cie

caporal de La Mordère 166e RIA


Ordre général N° 73

le colonel Antoine commandant l'infanterie de la 14 DI cite à l'ordre de l'infanterie divisionnaire

Lieutenant Bendeen ; batteries Stokes 166e RIA

Sergent Gueguen 6e Cie

Caporal Duval 6e Cie

Soldat Lacan 6e Cie

Lieutenant Versini 6e Cie

Soldat Morgan Cie L du 166e RIA

Soldat Hiltibrant Cie K du 166e RIA

Soldat Depner Cie M du 166e RIA

Soldat Stewart Cie L du 166e RIA

Sergent Soleihac 9e Cie

Caporal Bongain Cie 7/1 du génie .


 

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article

commentaires