Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le 60e RI de Besançon
  • Le 60e RI de Besançon
  • : Le parcours du 60 e régiment d'infanterie durant la Grande guerre . Son parcours, ses hommes, ses combats .
  • Contact
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 19:37

9 Mars 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Événements : action d'infanterie a peu près nulle des 2 cotés . Activité de l'artillerie allemande de 9h30 à 13h40 . L'artillerie ennemie cesse son tir à partir de cette dernière heure, mais les grenades à fusil et les minenwerfer prennent Sabran comme objectif vers 15h. Les allemands bombardent toujours avec les mêmes pièces c.-à-d des 77 . 150 et 210 . Leur tirs avec les obus de gros calibre sont particulièrement bien réglé depuis trois jours . Emplacement probable des batteries : Bies de 77 Fouquerolles et Cote 112 . Bies de 150 : d'après la direction des coups Taincourt ou la Sauvraie . Bies de 210 : d'après une observation du capitaine Duffet : région de Pourmiers . Les Vaugerins sont à signaler . Riposte de notre artillerie de 9h15 à 13h par nos 75 . A cette heure le tir est très efficace sur les parapets des tranchées en face de Sabran . Tir de 120 à 14h30 sur demande du commandant du secteur en riposte au tir allemand de 13h40 . Objectif les Vaugerins . Pour la journée les dégâts matériels causés par les projectiles ennemis sont insignifiants et tous les éboulements sont réparés de suite .


Pertes : 7e Cie Mermillon Antoine Emile 2 e cl blessé .


9 Mars 1916

Secteur Haironville ( Meuse)


Par son ordre n° 217 le lieutenant-colonel commandant le régiment porte à la connaissance du régiment la glorieuse citation dont il a été l'objet pour les affaires de Champagne .

Ordre général n°477 : - Le général commandant la I V e cite à l'ordre de l'armée les régiments suivant .

60e Régiment d'infanterie :

« sous les ordres du Lieutenant-colonel Mittelhausser , s'est élancé le 25 septembre , drapeau déployé, à l'assaut des tranchées allemandes . A successivement enlevé les 3 lignes de la 1ère position ennemie, sous un feu des plus violents et des plus meurtriers . Poursuivant ensuite l'ennemi sur 4 kilomètres, a fait plus de 300 prisonniers , s'est emparé d'une batterie lourde et a atteint la 2ème position allemande . S'est maintenu sur le terrain conquis bien que privé de son chef grièvement blessé et d'une grande partie de ses cadres , et a repoussé victorieusement toutes les contre-attaques de l'ennemi » .


Ordre de mouvement : en exécution des ordres reçus, venant de la 14e DI, le régiment se porte sur les cantonnements suivant :

Montiers/saulx ( EM du régiment, C.H.R, 1er bat, 3e bat )

Ribaucourt ( 2e bat, Cies de mitrailleuses )


9 Mars 1917

Secteur Reims ( Marne)


Événements : légère recrudescence de l'activité de l'artillerie ennemie . Nombreux obus sur La Neuvillette . Quelques minens sur le sous-secteur V.F.L . 5 avions ennemis survolent le secteur ennemis au cours de la journée .


9 Mars 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle)


Événements : a 2h45, après un bombardement violent du P.A Lunéville et du réduit Reillon, notre infanterie repousse un détachement ennemi qui tentait un coup de main sur les G.C Vaudet et Caverot . Un coup de main est effectué à 18h35 sur la tranchée Bischop . L'opération est précédée d'un tir d'A.L de 75 et d'artillerie de tranchée déclenchée à 17h30 . Le détachement d'assaut est composé de deux groupes :

Groupe de droite – 1 officier (Lt Lear ) et 40 hommes du 166e RIA .

Groupe de gauche – 1 officier ( Lt Asset ) et 80 hommes de la 6e Cie .


Des pionniers de la C.H.R et des sapeurs de la Cie 7/1 du génie français et du 117e génie américain porteurs de charges allongées et de charges concentrées ont pour mission d'élargir les brèches faites par l'artillerie, et de faire sauter les abris.

Pendant la préparation d'artillerie, l'ennemi ne réagit que faiblement par un tir de 105 sur nos 1ère lignes . La garnison boche évacue l'ouvrage ne laissant que quelques guetteurs qui furent tués pendant le bombardement . Les cadavres allemands dépouillés de leurs vêtements n'ont pu être identifiés . A 19 heures notre détachement rentre au complet dans nos lignes après avoir passé jusqu'à la 2e ligne boche et fait sauter 4 abris, mais sans ramener de prisonniers .


Pertes : 5 soldats blessés à la 6e Cie

1 pionner blessé à la C.H.R

2 soldats blessés du 166e RIA


Ordre général n°18 DE : Sa majesté le roi des Belges à mis à la disposition du gouvernement de la République un contingent de Croix de Guerre Belges en vue de récompenser les militaires des armées françaises qui ont combattu en Belgique en 1914 .

En conséquence, en ce qui concerne les troupes placées sous ses ordres le général commandant en chef des armées du Nord et du Nord-Est a conféré cette distinction au officiers et aux hommes de troupe ci-après désignés :

officiers : Chef d'escadrons De Cordon , Emmanuel, Joseph Marie du 60e RI .

Au G.Q.G le 13 février 1918

Le général commandant en Chef

PO le major général

signé : Anthoine


Mutation d'officiers :

Le lieutenant Raymond ( 3e cm ) passe à la 2e cm dont il prendra le commandement .

Le lieutenant Vitte ( 2e Cie ) passe à la 9e Cie

Le lieutenant Colin ( 6e Cie) passe à la 7e Cie

Le sous-lieutenant Jourdain ( 7e Cie) passe à la 3e CM


Citation : 1 caporal de la 9e Cie est cité à l'ordre du régiment n°496 du 8 mars 1918 .


Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article

commentaires