Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le 60e RI de Besançon
  • Le 60e RI de Besançon
  • : Le parcours du 60 e régiment d'infanterie durant la Grande guerre . Son parcours, ses hommes, ses combats .
  • Contact
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 17:38

7 Mars 1915

Secteur Fontenoy ( Aisne)


Événements : l'infanterie n'a manifesté aucune activité des deux cotés . De nombreuses grenades à fusil ont été lancées sur Sabran sans résultat . Le mortier affecté au 60e a tiré dans la nuit et dans la journée ayant comme objectif les tranchées allemandes de 1ère et 2ème ligne . Violente canonnade allemande de 9h à 16h avec des 77-150 et probablement huit obus de 210 . Points de chute de ces projectiles : Parret, Péreira , La Falaise , Sabran . Origine de ces tirs : batteries de 77 -moulin de Fouquerolles et Cote 112 ( sud de la Roche ).

Batteries de gros calibre : Cuisy-en-Almont ; Chapelle Ste Geneviève et Tartiers .

Riposte de nos 75 en particulier à 15h40 , la 9e batterie a riposté à quatre grosses bombes allemande en prenant pour objectif les tranchées allemandes de 2ème ligne . Tir très bien réglé qui a amené la cessation du jet de bombe .


Patrouilles : deux patrouilles sont aussi effectuées par suite des renseignements donnés par l'artillerie installé au Sud de l'Aisne , au sujet des travaux exécutés par les allemands sur les pentes E du plateau de Nouvron . 1ère patrouille : de jour avant la nuit 1 sergent 6 hommes ; partis à 17h du Fortin, elle marche droit à l'Est jusqu'au changement de pente très accentuée qui domine la route de Fontenoy-Tartiers, descendit à mi-pente, puis remonte au Nord pour suivre la ligne de travaux allemands et revient au Fortin à 18h15 . Les travaux tels qu'ils sont maintenant ne sont pas de nature à laisser supposer qu'une approche allemande au moyen de travaux soit momentanément à redouter dans la région du Fortin .

2ème patrouille : pour compléter le renseignement ci-dessus une 2ème patrouille de 1 sergent et cinq hommes franchit les lignes à 20 h partant du poste d'écoute établi en avant de la section de mitrailleuse du pied de pentes de la Falaise . La patrouille se porte droit à l'Est, de 100 à 150 mètres environ jusqu'à une lisière de boisée, d'où les tranchées allemandes à cheval sur la route de Fontenoy-Tartiers sont seulement éloignées de 150 m environ . La patrouille reste en observation de 20h à 23h . Aucun bruit , ni de travailleurs, ni de voix ne fut perçu par elle .


Pertes : -1ère Cie Huat Joseph 2e cl , blessé .


7 mars 1916

Secteur Haironville ( Meuse )


Événements : installation dans les cantonnements . Revue de propreté et repos pour les hommes .


7 mars 1917

Secteur Reims ( Marne)


Événements : légère diminution de l'activité de l'artillerie ennemie . Quelques minens sur la droite du sous-secteur des Cavaliers de Courcy .



Radiation d'officiers : en exécution de la circulaire n°1780 du G.Q.G en date du 3 février 1917, mr le sous-lieutenant Schlottbauher est affecté à l'encadrement des troupes noires au Camp de Fréjus .


7 mars 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle )


Événements : journée caractérisée par des tirs de harcèlement sur les 1ère lignes et les routes . De 7 heures à 9 heures , tir de Minens et granaten Werfer sur Berthelot . Tir de représailles par 75 sur la tranchée Bishop et les boyaux d'accès .

Circulation très importante sur les pistes et routes visibles des observatoires . Activité marquée par l'aviation de nombreux avions volant à faible hauteur survolent longuement nos lignes malgré nos tirs d'artillerie et de mitrailleuses . Deux ballonnets allemands lestés avec des numéros de la Gazette des Ardennes du 19 février tombent dans les lignes .

La 101 e batterie du 47e RAC et la 101 e batterie du 232e RAC installent leurs pièces de 58 dans le P.A de Lunéville ainsi que le peloton de mortier Stokes du 166e RIA . Corvées pour le transport de bombes pour canon de tranchées, de Reillon , en 1ère ligne . Réfection et entretien des boyaux et tranchées .

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article

commentaires