Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le 60e RI de Besançon
  • Le 60e RI de Besançon
  • : Le parcours du 60 e régiment d'infanterie durant la Grande guerre . Son parcours, ses hommes, ses combats .
  • Contact
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 19:45

23 2 1915

Secteur Fontenoy (Aisne)


Événements : la découverte de grosses fusées permet de croire qu'il reste encore quelques pièces de gros calibre en face de nous . La nuit feux d'infanterie très nourris .

Reconnaissance : un sentier descendant des pentes de la côte 112 sur la ferme de la Roche et dont les traces sont visibles également entre la ferme de la Roche et le moulin de Châtillon ayant paru plus fréquenté que d'habitude; le commandant du 2e bataillon, dans le but de reconnaître si des modifications dans l'organisation défensive du ruisseau du moulin de Châtillon et pour savoir comment est tenu la nuit le moulin en question ; décide qu'une reconnaissance serait effectuée . Il donne l'ordre suivant : une reconnaissance de 15 hommes avec un sergent choisi et 2 caporaux franchira les lignes à 18h30 .

Mission : reconnaître le moulin de Châtillon ; franchir le ru si possible, remonter aussi loin que possible la rive E du ru dans la direction de la ferme de la Roche . Subsidiairement s'assurer que la ferme évacuée de Châtillon, n'est toujours pas occupée . Le chef de la reconnaissance fut le sergent Guilleminot de la 7e Cie qui constate ce qui suit :

Le moulin est occupé par un poste allemand d'une quinzaine d'homme, qui a tiré à deux reprise sur la reconnaissance et a fait exploser une mine ou fougasse quand la reconnaissance a atteint le jardin du moulin renversant un assez grand pan de mur . Un homme a été légèrement contusionné à la tête par la chute d'une pierre .


Artillerie : quelques tirs de 77 répondant faiblement à notre artillerie .


Travaux : continuation des travaux en cours .


Pertes : un tué, 5e Cie ; Lory ; 2e cl


23 février 1916

Secteur Verdun, Samogneux (Meuse )


Événements :

1er bataillon - A 11h25 le 1er bataillon reçoit l'ordre suivant le bataillon en réserve du 60e est mis à la disposition du général commandant la 72e DI .Il se rendra immédiatement à Vacherauville où il prendra les instructions du colonel Parès, commandant la 143 e brigade , sous les ordres duquel il est placé .

En exécution, et après avoir vu le colonel Parès, le bataillon reçoit comme mission de réoccuper le village de Brabant évacué la veille par les français .

Le commandant Duffet doit en arrivant à Samogneux demander des instructions au colonel Bernard commandant le 351e ; mais en arrivant au moulin des cotelettes, le bataillon qui marche en petites colonnes largement espacées est pris sous un violent tir de barrage . Il n'en continue pas moins sa route et vient utiliser le talus du canal où il subit un tir d'artillerie lent mais incessant, plusieurs hommes sont tués ou blessés . Le village de Samogneux bombardé est en feu . A 16h, le chef de bataillon et le sergent Mulatier de la 1ère Cie parviennent à pénétrer dans le village et y trouvent enfin sous une grêle d'obus et de moellons, le poste de commandement du lieutenant colonel Bernard . Celui-ci informe le commandant Duffet que l'attaque sur le village de Brabant n'aura lieu que le lendemain matin .Le 1er bataillon reste donc au Sud de Samogneux, en attendant cette attaque . Dans la soirée, le commandant Duffet apprend par des hommes du 324 e qui refluent sur Champneuvilles que les allemands sont à la lisière N de Samogneux et qu'ils auraient pu s'avancer jusqu'à l'écluse . Le renseignement est envoyé au colonel commandant la 143 e brigade .

Le chef de bataillon envoie alors une section de la 1ère Cie dans Samogneux même en utilisant le canal pour assurer une liaison effective entre son bataillon et la garnison de Samogneux . Une compagnie est envoyée au NE de la côte 213 pour couvrir le bataillon à sa droite . Une CIe du 324e qui ne sait où aller est jointe à cette Cie . LE groupement constitué ainsi est mis sous les ordres du capitaine Leroux et se retranche . La 2ème Cie se déploie entre le canal et la route et se retranche de même que la 4e Cie plus en arrière . Au jour, il y a entre la route et le canal deux lignes de tranchées battant tout le terrain Sud de Samogneux .


2ème bataillon et groupement du Colonel De Pirey :

Pendant la nuit, le détachement reçoit l'ordre d'attaquer le bois des Caures en collaboration, avec le bataillon Bertrand du 365e d'infanterie occupant ...

Ordre d'attaque : - les 6e et 7e Cies doivent occuper la lisière S.E du bois des Caures . La 8e Cie du 60e et la 21e Cie du 365e amenée sur la compagnie de mitrailleuses de la côte 240 par le colonel De Pirey doivent attaquer la corne SUd du bois . En réserve, la 5e Cie et la 24e Cie du 365e .

Au début de cette attaque, une violente canonnade se déclenche du coté allemand ; la gauche fait un violent combat sous bois, fait 18 prisonniers mais est rejetée dans la direction d'Anglemont ( sous-lieutenant Duchaillut et adjudant Thym blessés ) . La 5e Cie arrêt les progrès de cette attaque mais subit des pertes ( lieutenant Boivin blessé ).



 

La liaison entre la 8e Cie du 60e, une section de mitrailleuses et la 21e Cie du 365e ne peut être établie . Le groupement a du suivre le mouvement de retraite du bataillon du 365e de la ferme d'Anglemont .Aucune nouvelle n'est parvenue depuis . A la suite d'une demande de renforts, le colonel reçoit une Cie du 2ème zouave ( ltnt Cordier ) . La 24e

Cie du 365e est partie en ligne et repousse une attaque allemande . A 14h après un nouveau bombardement, une nouvelle attaque allemande est repoussée . Pendant la journée des travaux de fortifications rapide sont poursuivis . Le groupement du lieutenant-colonel De Pirey se maintient dans les bois Le Fays, de la façon suivante :

entouré de fils de fer trouvés sur place et de tranchées creusées rapidement .

La 7e Cie ( lieutenant Rongeot ) dans une tranchée entre la route de Ville et Beaumont .

La 6e Cie ( Capitaine Pertuis ) barrant la route de Ville avec 2 sections de la CMB ( lieutenant Walbert )

La Cie de Zouaves ( lieutenant Cordier ) et la 24e Cie du 365 e sous bois face au Nord .

La 5e Cie ( sous-lieutenant Schmit ) barrant le chemin d'Anglemont, face au N.O .

Le reste de la nuit se passe sur le qui-vive, sans nouvelles attaques . Fusillades incessantes .


3 ème bataillon : - le 3ème bataillon reste sur ses emplacements sous un bombardement violent et sans changer ses dispositions .


Pertes : (officiers ) Lieutenants Walbert, Boivin, sous-lieutenant Viard Blessés

Sous-lieutenant Duchaillut et Lambert disparus

Troupes : 21 tués , 102 blessés, 127 disparus .



23 février 1917

Secteur Reims ( marne )


Événements : relève de la 1ère CMR par la 3ème CMR dans le secteur des Cavaliers de Courcy . légère activité des deux artilleries .


23 2 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle)


Événements : journée calme- Une patrouille ennemie qui tentait d'aborder nos réseaux devant le G.C tête de Vallon est mise en fuite par le feu de l'infanterie américaine . Tir de mitrailleuses ennemies situées dans l'ouvrage 5 sur le CR Zeppelin . La pièce de 37 située dans le CR Rognelle est relevée dans la matinée par le peloton de 37 américain . Continuation des travaux en 1ère ligne et sur la ligne1bis .


Pertes : 1 blessé par balle ( CR Rognelle ) 166e RIA .

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article

commentaires