Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le 60e RI de Besançon
  • Le 60e RI de Besançon
  • : Le parcours du 60 e régiment d'infanterie durant la Grande guerre . Son parcours, ses hommes, ses combats .
  • Contact
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 17:57

22 2 1915

Secteur Fontenoy (Aisne)


Événements : journée très calme, rien à signaler en dehors de quelques tirs de 77 sur nos tranchées principalement la tranchée Parret . Pour démolir nos créneaux, il semble que les allemands retournent leur balles le culot en avant . Les observations sur les hauteurs du N d'Osly n'ont été suivis d'aucun résultat .


Travaux : continuation des travaux entrepris.


Pertes : un homme blessé à la 12e Cie ; Pélichet Marcel 2e cl blessé d'une balle à la tête


22 2 1916

Secteur Verdun, Bras, Vacherauville (Meuse)


Événements : les bataillons Peyrotte et Falconnet reprennent à 7 heures du matin les emplacements de réserve qu'ils occupaient la veille , le bataillon Duffet se repose plus longuement et vient occuper à 16 heures une position de rassemblement à 1800 m au Nord-Est de Bras .



A 14h30 le lieutenant colonel reçoit l'ordre suivant (n°29) 14h15 général commandant, 72e DI à colonel commandant le 60e RI : mettez à la disposition du colonel commandant la 143e brigade, un bataillon et une Cie de mitrailleuses de votre régiment .

Les commandants de ces unités prendront les ordres du colonel commandant la 143e brigade à son PC à Vacherauville .

Votre second bataillon, sa 1ère cie de mitrailleuses reste disponible et sera rassemblé sous votre commandement au Sud-Est de Vacherauville ( à la disposition du général commandant la 72e DI ) .

Votre 3e bataillon reste en réserve de CA à la carrière Sud de la côte du Poivre . Le bataillon Falconnet et la Cie de mitrailleuses du régiment sous les ordres du lieutenant Courtot sont désignés pour se mettre à la disposition de la 143 e brigade.

A 17h, le colonel reçoit l'ordre suivant - (n°31) 16h50 PC 72e DI à colonel 60e : le colonel commandant le 60e avec un bataillon et une compagnie de mitrailleuse sont dés maintenant à la disposition du colonel Vaulet commandant le secteur Est . Il se rendra à 300 m S.O de l'embranchement Vacherauville-ville et du chemin de Louvemont .

Le colonel avec le bataillon Peyrotte et le CMB sous les ordres du lieutenant Walbert se mettent à la disposition du colonel Vaulet .

Le bataillon Duffet passe la nuit a son emplacement de rassemblement . La CMR 2, le CHR, et le drapeau restent sur la pente SO de la cote du Poivre .

2e bataillon : le bataillon Peyrotte reçoit à 17h l'ordre de se porter sur la route de Vacherauville à Ville à l'embranchement du chemin de Louvemont . A 19h, au poste de commandement du colonel Vaulet, le colonel reçoit l'ordre de reprendre le bois le Fays qui vient d'être occuper par les allemands et de former un barrage pour arrêter les troupes et les fuyards qui s'écoulent sur la route .


Exécution : une section est laissée à l'embranchement du chemin de Louvemont et de la route de Ville et forme un barrage . La 6e Cie avant garde, la 7e Cie en arrière et à droite, la 8e en arrière et à gauche, la 5e et la CMB en réserve se portent en avant dans le nuit très noire et sous un feu violent d'artillerie . Le bataillon gagne ainsi le bois le Fait et la 6e cie va jusqu'à la ferme du joli-cœur, point où les allemands opposent une forte résistance . Le bataillon occupe alors la partie Sud du bois des Caures et le bois le Fays . Fusillades et patrouilles pendant toute la nuit . De passage à la côte 240, 2 Cies du 365e d'infanterie qui étaient dans les abris le long de la route sont prises sous les ordres du colonel De Pirey .













3e bataillon : le bataillon Falconnet suivant les ordres reçus du colonel Parès se place dans le ravin de la cage à 2 km au Nord de Vacherauville en soutien du 365e d'infanterie . La 11e Cie reçoit l'ordre de se retrancher sur la croupe Ouest de la Côte 344 . Les autres Cies sont en réserve dans le ravin . Un vide de près de 2km existe entre la Côte 344 et les fractions occupant Samogneux, le commandant Falconnet le fait combler par des sections de la 12 e cie et des patrouilles .


Pertes : ( officiers ) tués et disparus néant , sous-lieutenant Colin blessé

(troupes ) 3 tués, 24 blessés ,



22 2 1917

Secteur Saint-Brice Courcelles, Reims ( Marne )


Événements : relève du 1er bataillon par le 3e bataillon dans le secteur des Cavaliers de Courcy dans la 1ère partie de la nuit .


22 2 1918

Secteur de Domjevin ( Meurthe et Moselle)


Événements : le 1er bataillon du 166e RIA relève le 3e bataillon du 60e RI dans le CR Rognelle au cours de la nuit du 22 au 23 février 18 . Le 3e bataillon se rend à Saint Clément . Activité de l'artillerie ennemie durant toute la journée sur le CR Zeppelin, tir particulièrement de 11 heures à 13 heures . De 12 heures à 13 heures 30, tir de destruction par 155 court sur la section contre-avion de Domjevin . Travaux d'entretien du sous-secteur . Construction de réseaux , ligne 1bis .

Nominations d'officiers : Par décret en date du 13 février 1918, Mr le sous-lieutenant à TT Guyetand (PLG) de la 5e Cie, est nommé dans l'infanterie ( armée d'active ) au grade de sous-lieutenant à TD pour prendre rang du 1er février 1918 . Par application de la loi du 10 août 1917 le rang d'ancienneté des sous-lieutenants de réserve à TD ci-après est fixé comme suit .

Mr Montandon ( LAA) de la 3e Cie (19/9/1915)

Montarbon (JEL ) de la CHR ( 13/7/1916)

Par décret en date du 14 février 1918, Mr Montandon, capitaine à TT ( 3e Cie) est promu à TD, au grade de lieutenant de réserve pour prendre rang du 19 septembre 1917 .

Partager cet article

Repost 0
Published by alain - dans au jour le jour
commenter cet article

commentaires